Actions

Jeudi 10 mars 2011 4 10 /03 /Mars /2011 13:30

 

portee 

Dans nos précédent  articles, la très longue liste des établissements touchés par des mesures de suppressions de moyens (et cette liste n’est que partielle) montre l’importance des retombées des mesures budgétaires du gouvernement sur notre académie. Ce ne sont pas les arguments de madame la rectrice qui vont nous convaincre  que nos enfants seront mieux pris en charge avec moins de moyens.

 drapeau-FCPE.jpg 

La FCPE Nord dit que les moyens sont en effet nettement insuffisants et par exemple :

- Peut-on dire que le tutorat qui devait être mis en place dans les lycées en cette dernière rentrée est vraiment mis en place ?

- Peut-on dire que des effectifs par exemple à 35 en classe de bac ou même de seconde dans certains lycées favorisent un bon travail de tous les élèves ?

- Peut-on dire que les emplois du temps des élèves qui n’ont qu’une demi-heure de pause le midi sont tolérables ?

- Peut-on être satisfait du non remplacement catastrophique des professeurs  que ce soit au lycée, au collège ou à l’école ?

- Peut-on être satisfait de la diminution de l’offre de formation dans les établissements ?

- Pouvons-nous être, nous parents, rassurés quand on sait dans quelles conditions les futurs professeurs vont essayer de faire classe : sans formation, sans savoir ce qu’est un élève… ?

- Peut-on être satisfait quand la rectrice veut diminuer le droit de scolariser les enfants de deux ans en maternelle ?

- Peut-on être d’accord  pour laisser augmenter les effectifs des classes de collège alors que le nombre d’élèves augmente et qu’on annonce des fermetures de classe ?

 

NON, NON et NON !  DE QUI SE MOQUE-T-ON ?

L’action continue donc après les vacances.

 

En voici quelques exemples :

Lycée professionnel Jean Monnet à Lille : Crainte de suppression larvée en supprimant 13 postes de professeurs sur 32, une « saignée » qui annonce peut être une disparition à terme de ce lycée professionnel.

Après l’ACTION LYCEE MORT d’avant les vacances, le lycée va probablement se mettre en grève.

Lycée Ferrer à Lille : soutien de la FCPE NORD à une journée lycée mort le 17 mars à 8h devant le lycée.

Lycée Pasteur à Lille : Les professeurs du lycée Pasteur de Lille se mettent en grève jeudi 10 et vendredi 11 mars. Les professeurs du lycée Pasteur de Lille ont signé massivement un refus de toute heure supplémentaire au-delà de la seule et unique qui peut leur être imposée. La FCPE soutient cette initiative et appelle les parents à soutenir ces actions.

Un journée morte aura lieu le lundi 14 et mardi 15 mars ainsi qu'une manifestation le mercredi 16 à 18 h.

Lycée Camille Claudel de Fourmies : après Boycott du CA avec dépôt d'une motion, une motion est adoptée à l'unanimité par le conseil municipal de Fourmies contre les suppressions de postes et la fermeture du BTS TTM.

Lycée Beaupré à Haubourdin : Rendez-vous au Rectorat le vendredi 11 mars et journée portes ouvertes le samedi 19 mars avec signature d'une pétition.

Lycée Baudelaire à Roubaix : manifestation le mercredi 23 mars à 12 h devant la Mairie.

 

 le vaut bien

Par fcpe59 - Publié dans : Actions
Mercredi 9 mars 2011 3 09 /03 /Mars /2011 11:42

Ah, ça ira, ça ira …

 portee

Les élèves sont donc rentrés de vacances et la détermination des parents, des enseignants et des élèves ne faiblit pas pour exiger les moyens à la hauteur des ambitions que nous avons pour nos enfants. 

 

Rappelons que le rectorat applique la casse des moyens dans notre académie :

470 suppressions de postes temps plein dans le second degré dans l’académie et 59 postes de personnels administratifs en moins pour 3776 élèves en plus.

 

Les seules ambitions du gouvernement, du ministre de l’éducation nationale et des parlementaires de la majorité ont été de réduire les moyens. Cela fait que, dans nombre d’endroits, à situation de nombre d’élèves identique à l’année dernière, on se retrouvera dans le second degré avec des classes en moins à la rentrée.

 

Il faut savoir que la plupart des dotations horaires globales (DHG) des collèges pour 2011-2012 ne correspondent pas aux besoins (ceux que nous estimons valables pour nos enfants et non pas ceux de la machine rectorale) : elles ne laissent aux établissements aucune marge de manœuvre pour améliorer les conditions d’apprentissage des collégiens.

 

Pire, sur l’ensemble de la France et bien entendu dans notre académie, elles ne permettent pas l’accueil des 40 000 nouveaux collégiens issus du « baby-boom » de l’année 2000 arrivant à la rentrée 2011 en classe de 6ème  .

 

De fait, les conseils d’administration de collèges sont nombreux à avoir rejeté les propositions de dotations horaires globales des inspections académiques, et cela, dans toutes les académies de France.

« Cette situation n’est pas étonnante. Elle était prévisible, connue depuis de nombreuses années du ministère et des pouvoirs publics sans qu’aucune disposition particulière ne soit pourtant prise pour accueillir ces élèves au collège dans de bonnes conditions. Il s’agit soit d’une coupable impréparation gouvernementale, soit d’une volonté manifeste de passer cette évolution sous silence pour continuer à justifier la politique dogmatique du non remplacement d’un enseignant sur deux partant en retraite par la démographie. »

L’argument démographique ne tient donc pas.

 

L’ACTION SE POURSUIT DONC.

 

La FCPE nord organise la riposte avec ses conseils locaux.

Dès cette semaine, des assemblées générales de secteur auront lieu dans tout le département pour faire le point et déterminer les actions à poursuivre pour qu’on nous entende et nous écoute, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui et pour que la population soit informée de la manière dont on veut traiter le service public de l’éducation nationale.

 

Demain, la suite des actions… N’hésitez pas à nous en faire part. Nous les ferons connaître.

 

«  Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !

On va trop bien l'nouer pour que ça s'délie,

Ah ! ça tiendra ! ça tiendra ! ça tiendra !

Et dans deux mille ans on s'en souviendra ! »

 

Par fcpe59 - Publié dans : Actions
Samedi 19 février 2011 6 19 /02 /Fév /2011 11:00

REUSSITE DES OPERATIONS JOURNEE MORTE SANS ECOLE

 

fev2011-014-B.jpg

 (photo APE FCPE Collège Saint Exupéry)


collège St Exupéry à Steenvoorde : journée collège mort le 17 février : moins de 20 élèves présents. Les parents et les enseignants seront reçus à l’inspection le 8 mars. Mr Bataille, maire de Steenvoorde a reçu une délégation.

 

collège Lucie Aubrac à Tourcoing : jeudi 17 février collège mort organisé par les parents : 10 élèves présents sur 330

 

collège Jean-Zay de Petite-Synthe à Dunkerque : jeudi 17 février, collège mort réussi aussi avec 1 présent sur près de 350 

 

Conseil d'école extraordinaire à Fabre d'Églantine Méteren ce jeudi 17 février 2011 à la demande des parents d’élèves FCPE élus ainsi que la municipalité de Méteren. À cette occasion, les parents d’élèves avaient invité M. Pierre Laumenerch, Secrétaire départemental SNUipp-FSU Nord, pour les appuyer dans leurs démarches. Étaient aussi présents, M. Arnould VANDERSTUYF inspecteur de la Circonscription de Bailleul et Mme Béatrice DESCAMPS, Maire de Méteren. Lecture d’une motion qui a été signée à l’unanimité des représentants des parents d’élèves présents ainsi que les représentants de la municipalité.

Actions prévues : Distribution et placardage d’un tract/pétition, dès la rentrée des classes, dans Méteren et ses environs. Occupation de l’école envisagée.

 

Du côté de MAUBEUGE nous avons appris :

Lycée Pierre-Forest, une journée « lycée mort » vendredi 18 février 

Lycée de Lurçat, 15 suppressions de postes et occupation du lycée les nuits de mardi et mercredi derniers

Lycée professionnel Placide-Courtoy : les enseignants occupent chaque soir leur établissement depuis une semaine et demie

 

Nous appelons les parents à soutenir les actions de ces trois lycées dès la rentrée.

 

Collège Paul Machy de Rosendaël : Jeudi dernier grève des enseignants contre la fermeture d'une classe de 3ème, la suppression de trois postes de professeurs en anglais, histoire-géographie, allemand. Les effectifs prévus pour la rentrée 2011-2012 sont plus importants que ceux de la présente année scolaire : 490 élèves à venir, contre 484 actuellement. Journée « collège mort » jeudi dernier, refus des heures supplémentaires, vote contre la répartition de la DGH

Un bel exemple de suppression qui dégrade les conditions de travail des élèves et des professeurs

 

APPEL A L’ACTION DANS LE VALENCIENNOIS POUR LA RENTREE

 

info de la FCPE du collège LAVOISIER de Saint–SAULVE et pour donner des idées…

 

Parents et enseignants prévoient une action commune samedi 12 mars à 10H devant l'Inspection de Valenciennes.

« Pour réagir au système scandaleux des primes attribuées aux recteurs (pouvant aller jusque 22 000 euros en fonctions des résultats), l'idée a été lancée dans les collèges et lycées du valenciennois que chacun fasse un chèque symbolique de 1€ à la rectrice, pour l'aider à constituer sa prime même si elle ne remplit pas les objectifs (…de suppressions de postes)

Une personne centralise les chèques dans chaque établissement et le 12 mars ils seront envoyés à la destinataire.

Un lâcher de ballons qui représenteront tous les postes supprimés dans chaque établissement sera également organisé.

 

FAITES NOUS PARVENIR DES NOUVELLES DE VOS ACTIONS, NOUS LES PUBLIERONS.

 

Par fcpe59 - Publié dans : Actions
Vendredi 18 février 2011 5 18 /02 /Fév /2011 12:10

 

Nous le disions hier, les vacances sont là, mais les autorités académiques ne doivent pas croire que la mobilisation va s’arrêter !

« Déjà, ici et là on prépare la rentrée et ça va bouger ! »   

 

fev2011-016-B.jpg 

La FCPE Nord est déterminée, comme ses conseils locaux, à demander les vrais comptes aux autorités académiques, poste par poste.

 

Les actions d’information des parents doivent se poursuivre partout en montrant les vraies incidences des suppressions de moyens dans les établissements scolaires du premier et du second degré. 

 

Nous ne comprenons rien, nous sommes des INSATISFAITS… Cela devient insultant.

 

C’est en tout cas ce que nous retirons des discours et démonstrations martelés par la rectrice à coup de chiffres qui n’ont aucun sens. Ils relèvent, en effet, de la calculette inhumaine et technocratique pratiquée par des idéologues, qui ne savent pas ce qu’est la réalité des classes, ce qu’est un élève en difficulté, ce que sont les besoins des élèves.

 

Nous disons que la réussite des élèves est un problème de moyens :

- moyens de pratiquer une autre pédagogie avec des effectifs adaptés aux difficultés des élèves, en petits groupes

- moyens pour prendre en charge des élèves en grande difficulté dès la maternelle (au lieu de cela on veut démanteler les RASED)

- moyens de travailler en petits groupes en langue ou en technologie par exemple (et pas en faisant cours avec 30 élèves)

- moyens pour une formation initiale des enseignants qu’on est en train de détruire, d’une formation continue qui se dégrade  

-         ……

classe-degradeeC.jpg

  

La FCPE a des propositions à faire dans son projet pour une école adaptée aux élèves  et pas aux considérations comptables d’un gouvernement qui ne se préoccupe que de gestion balayant toute considération de l’humain.

 

C’est aussi une question de moyens quand le rectorat et les inspections académiques ne savent pas remplacer les enseignants absents dans les classes.

 

Ce n’est pas parce que « le taux de réussite au bac augmente et se rapproche du taux de réussite national » que les problèmes sont résolus et qu’il faut abandonner les élèves en difficulté en diminuant les possibilités de prise en charge, ce qui accentuera le décrochage scolaire. 

 

Où est le partenariat avec les parents ?

« Une école juste et équitable se construit ensemble, dans la concertation et le respect de tous les acteurs de la communauté scolaire et éducative. Elle ne se décrète pas par le haut, à coup de calcul économétrique et de mesures régressives imposées !»… (congrès 2010 de la FCPE Nord)

 

Pour le moment, aucune des propositions faites par la FCPE Nord pour trouver des solutions au non remplacement n’a été prise en compte par les autorités académiques.

Nous avions proposé, entre autre, une réunion avec tous les partenaires dans le cadre du CAEN (Conseil Académique de l’Education Nationale)

Nous attendons toujours cette réunion !

 

La scolarisation des élèves du Nord ne peut s’analyser sérieusement sans se référer au contexte social, économique, sanitaire, éducatif et territorial dans lequel elle s’inscrit historiquement, hier et aujourd’hui et évoluera demain.

 

A bon entendeur, salut !

 le-vaut-bien.jpg

 

 

 

 

Par fcpe59 - Publié dans : Actions
Jeudi 17 février 2011 4 17 /02 /Fév /2011 14:26

AH, CA N’VA PAS, CA N’VA PAS …  (air connu)

 portee

La mobilisation s’amplifie et ne s’arrêtera pas même s’il y a les vacances.

Déjà, ici et là on prépare la rentrée et ça va bouger !

La mobilisation s’amplifie ! Et aujourd‘hui et demain encore de nouveaux conseils locaux se lancent dans l’action.

 

UN CONSTAT : Parents et enseignants se mobilisent ensemble pour se faire entendre et nous nous en félicitons !

Les précédents articles ont témoigné des réelles situations pour la rentrée : 

Ajoutons donc quelques informations supplémentaires d’actions à nos longues listes (d’ailleurs incomplètes) :

 

- lycée professionnel Jean Monnet à Lille : Crainte de suppression larvée en supprimant 13 postes de professeurs sur 32, une « saignée » qui annonce peut être une disparition à terme de ce lycée professionnel.

ACTION LYCEE MORT ce dernier mardi, courriers auprès des élus, motion, boycotter du CA     nouvelle demande d'audience au cabinet de madame le recteur qui ne répond pas….

 

La FCPE NORD appelle à la vigilance : 25 établissements de l’Académie sont dans le collimateur pour être supprimés dans l’avenir !

 

- lycée Ernest Couteaux à Saint Amand les Eaux : que la rectrice veut désorganiser. Les actions continuent pour être entendu. La réponse de la rectrice n’est pas satisfaisante et ne répond pas aux préoccupations des élèves mais bien aux préoccupations comptables du rectorat. 

OPERATION LYCEE MORT lancée pour vendredi (A 9h un bus partira de la place de Saint Amand avec des parents, des profs, des élus en direction du rectorat et peut être du conseil régional).

GRAVE : On nous rapporte une tentative d’intimidation et par écrit du Proviseur en direction des enseignants. L’association des parents FCPE a réagi et condamne ces tentatives,

La FCPE Nord soutient les parents et les enseignants d’Ernest COUTEAUX. 

 

- lycée Angellier à Dunkerque : refus de siéger au 1er CA et vote contre la DGH au second CA, note d'information aux parents, pétition à signer le samedi matin 19 février devant le lycée, courrier à Mme le recteur.

 

Aujourd’hui à Dunkerque, les établissements se fédèrent dans l’action

 

lycée Queneau de Villeneuve d’ASCQ : action PARENTS, ELEVES, ENSEIGNANTS

TOUS AU RECTORAT VENDREDI 18 FEVRIER !

Reprise de l’action de mercredi 9 février, « nous sommes allés nombreux au rectorat pour exiger l'abandon des suppressions de postes. Le rectorat a refusé de recevoir une délégation ce jour-là... » proposant une audience le vendredi 18 février à 9h.

Grève des enseignants le vendredi 18 février

 

- collège Lavoisier de St-Saulve : mobilisation et appel à la fédération des établissements du valenciennois

 

- collège Jules-Ferry de Cambrai : mardi 15 dans l’action

 

- lycée Fénelon de Lille : boycott du CA du 17 février au et motion solidaire

 

- collège Paul Eluard de Cysoing, actions de l'association FCPE des parents d'élèves avec le soutien des enseignants :

- vote contre la dotation lors du conseil d'administration du collège le 07/02/11 dépôt d'une motion lors de ce même CA, vote contre cette dotation lors du CA du 14/02,

- réunion générale d'information le 14/02 à 19h00 au collège,

- organisation d'une journée collège "mort" le 15/02. Cette journée a été une réussite puisque 18 enfants étaient présents ce jour-là pour 728 inscrits.

 

- collège Gernez-Rieux de Ronchin : Le rectorat n'assume pas les besoins minimas obligatoires !

Parents et enseignants ont voté contre la répartition de la DGH (à défaut de pouvoir voter contre la DGH)
journée collège mort mardi 15 février pour protester contre cette DGH.

Cette journée a été très suivie : Moins de 10 élèves sont venus au collège ce jour là.

« Nous avons eu le soutien du Maire de Ronchin et de notre conseiller général.

 

- lycée général Beaupré d’HAUBOURDIN : les actions se poursuivent : 

- refus de participer au CA de la DGH qui a du être reporté, réunion de parents le vendredi 11 février,

- lundi 14 journée "lycée mort" (un tel appel ne nous était jamais arrivé : cette décision a été prise à l'unanimité des  parents réunis le 11 fév.)

- CA du 14 février : vote contre la DGH (cela est aussi exceptionnel)

- pétition de soutien proposée au marché d'Haubourdin ce 18 février.

- projet d'une réunion de parents le 8 mars en invitant les professeurs.

 

- collège Descartes de Loos : 10 Février 2011, les enseignants de ce collège avaient manifesté leur mécontentement en participant massivement au mouvement de grève nationale (100 % de grévistes).Soutien des parents par opération « collège mort » le mardi 15 Février. Cette opération a été parfaitement comprise par l’ensemble des familles puisque aucun élève n’a été envoyé au collège ce jour-là. Pétition diffusée dans le quartier des Oliveaux, qui a rencontré un vif succès.

 

- collège le Parc d'Haubourdin, il manquera une classe de 4ème à la rentrée 2011/2012

Les parents ont fait parvenir un courrier à l'inspecteur d'académie.

Une demande de rendez-vous a été faite conjointement par les professeurs et les parents auprès de l'inspecteur d'académie

 

Les écoles rentrent dans l’action (suite)

 

Malgré les rétentions d’informations avant les cantonales, un certain nombre d’écoles se mobilisent. Ainsi par exemple :

- Ecole maternelle Henri Coursier à Lezennes

Contre une FERMETURE DE CLASSE qui va augmenter les effectifs

RASED : cette année 3 enfants devraient bénéficier du RASED mais pas d'intervention de qui que ce soit depuis le début de l'année.

(A noter que 64 nouveaux logements livrés en 2010 et 2011 en centre ville de Lezennes donc prévision d'arrivée de jeunes couples avec enfants.)

- Ecole Jules Ferry à Lezennes : demande d’ouverture de classe

Actions :

- lettre du 25 janvier de l'APE à l'Inspecteur d'Académie pour dénoncer le mode de calcul qui exclue les plus jeunes et apports constatés / réponse polie du 7 février « je demeurerai attentif à l'évolution de la situation de cette école » - aucune infirmation ni confirmation du mode de calcul dénoncé.

- lettre du 2 février du maire à l'Inspecteur d'Académie pour montrer attachement de la commune à la scolarisation des 2 ans – le travail sur la petite enfance pour préparer leur arrivée à l'école et arrivée de nouveaux logements.

- soutien de l'APE à la grève des enseignants du 10 février 

- RDV APE avec l’Inspecteur le 16 février : confirmation des craintes.

 

Toutes ces actions, et bien d’autres, confirment le malaise des parents et des enseignants face à une destruction des moyens des établissements scolaires.

Les moyennes générales de la calculette rectorale ne sont données que pour intoxiquer les esprits et faire croire à la population que les problèmes n’existent pas et sont des fantasmes des enseignants et des parents qui contestent et demandent des explications qu’ils n’obtiennent pas.

Nous n’entrerons pas dans le jeu des « moyennes » qui ne veulent rien dire.

Les conseils locaux nous informent établissement par établissement des conséquences concrètes qu’auront à la rentrée prochaine les coupes budgétaires pour la scolarité des élèves : DE VRAIES SITUATIONS et LES VRAIES CONSEQUENCES…

 

A SUIVRE !

 

« Ah ça n’ va pas, ça n’ va pas … »

 portee

 

Par fcpe59 - Publié dans : Actions
Mardi 15 février 2011 2 15 /02 /Fév /2011 16:53

« Tout va très bien, Madame la … » (début d’air connu)

 portee

Madame la rectrice poursuit son action de désinformation en affirmant dans la presse que « L'académie est déjà soignée ». (La voix du Nord de ce mardi)

 

Heureusement les parents et les enseignants, eux, sont à même de se rendre compte que les arguments pour le moins de parti pris gouvernemental de madame la rectrice ne recouvrent pas la réalité de ce que vivent les élèves.

 

Nous aussi, nous avons nos chiffres qui ne sont pas ceux de la calculette mais qui correspondent à la réalité et non à des moyennes qui ne veulent rien dire ou qui servent à cautionner des théories doctrinaires servant à justifier une rigueur budgétaire qui se trompe de cible.

 

Nous y reviendrons très bientôt.

Madame la rectrice a l’air de considérer finalement que nous sommes des INSATISFAITS et que, NOUS TOUS, avons tort ! …

 

Rappelons quand même :

- Aujourd’hui MARDI 15 FEVRIER :

Ecole morte au Lycée professionnel Jean Monnet de Lille avec l’appui des parents, Journée Collège mort à Gernez Rieux de RONCHIN et à Charlotte Perriand de GENECH

- Demain MERCREDI 16 FEVRIER APRES-MIDI à LILLE, 14H30 de la GRAND'PLACE vers le RECTORAT

Grande Marche solidaire avec départ grand place à 14h30 pour arriver au rectorat.

 

- Et JEUDI 17 FEVRIER

à LILLE : PIQUE NIQUE DE LA RESISTANCE EDUCATIVE (en face de la Préfecture de Région, place de la République, à côté et autour de la fontaine)

de 12 h à 13 h30

THEME : « La FCPE se fait des cheveux pour l’école »

Mettez une perruque de préférence BLEUE ou VERTE (aux couleurs de la FCPE)

 

à DUNKERQUE : JOURNEE MORTE DES ETABLISSEMENTS : avec entre autres Lycée Jean BART, lycée de l’EUROPE, Lycée ANGELLIER, les collèges…

 

Mais aussi partout et encore, la mobilisation continue dans les établissements « SOIGNES » par le Rectorat  et le MINISTERE :

-  Lycée Queneau à Villeneuve d’Ascq : demande d’audience au rectorat

Appel à participer nombreux au rassemblement et à la manif de mercredi à Lille,

Appel à la grève le vendredi 18 février pour accompagner notre délégation jusqu'au rectorat

Appel aux lycéens et parents à soutenir l'action du 18

Participation au pique-nique républicain

 

- collège Molière de Villeneuve d'Ascq : deux divisions en moins alors que le nombre d'élèves est constant, union avec le corps enseignant autour de deux actions :

Ce Mercredi 16 : participation Manifestation commune à Lille

Ce jeudi 17 février opération - collège mort : " n'envoyons pas nos enfants en classe ".

 

- collège Claudel à Villeneuve d’Ascq : perd des heures et proteste

Samedi dernier dès 8h30, parents, professeurs, élus et élèves se sont rassemblés devant le collège.

- collège Camille-Claudel à Fourmies  : Boycott du CA du 12/02 avec dépôt d'une motion

- lycée Baggio à Lille : vote contre la DHG au prochain CA

- lycée Chatelet à Douai : motion

- collège Jean Moulin de Flines lez Raches : Les professeurs et les parents vont organiser une action jeudi pour protester contre la DGH (dotation globale horaire) de l'établissement, inquiétude pour la sécurité, car les classes sont particulièrement petites, le collège ayant été prévu pour 24 élèves par classe.

- lycée Couteaux à St Amand les eaux : la mobilisation continue (elle a démarré en janvier)

 18/02/2011 Appel à lycée Mort  et ce n’est pas fini…

- collège Jean Zay de Dunkerque : journée collège mort ce jeudi 17 février 2011 et motion

- établissements de la cité scolaire d'Hazebrouck : motions dans tous les établissements

 

 

Curieusement, la liste  des « insatisfaits » s’allonge …

 

 

Mais il parait qu’on est soigné

« Tout va très bien, tout va très bien… »  (Air connu, très connu…)
portee

 

Par fcpe59 - Publié dans : Actions

Thèmes

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés