Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 11:31




























Jean-Louis Dupuis, Vice-Président National et Président de la FCPE du Pas de Calais

Intervention de la FCPE Nord et Pas de Calais,

Succès cinématographique national oblige, permettez-moi de contredire Michel Galabru, le Nord – Pas de Calais, bref la région Che temi, ce n’est pas moins 10, moins 20, moins 40, c’est moins 687… suppressions de postes annoncées pour la rentrée prochaine.

 

Nous z’aut’ on dit, c’est le brun… Hein !

 

Une réalité dramatique et insupportable que vivent tous les CDPE de France. Disons de suite à Monsieur Darcos : Zéro suppression.

 

Revenons à notre vie fédérale.

 

De manière générale, nous souhaitons dire que nos actions, nos revendications, nos propositions sont diverses et variées. Elles traduisent une bonne réactivité notamment aux attaques, non plus sournoises mais structurées, sous le fil rouge libéral qui mettent en péril notre service public d’éducation.

Le ministre mène la danse et la fédération nous abreuve de communiqués de presse. Mais où est donc le lien ? Quelle cohérence est donnée à ces réactions multiples ?

Tout cela nous semble manquer de ligne éditoriale politique claire et structurée.

Clarifions donc au fur et à mesure les évolutions, les projets de réforme ou plutôt les empilements caractérisés qui malmènent l’éducation de nos enfants. Construisons donc un projet éducatif ambitieux !!! Ce projet éducatif devra nous fournir, à nous les conseils départementaux, la trame argumentaire qui nous permettra de donner de la cohérence à nos revendications locales de terrain, de donner une image claire de la FCPE.
Dans le Nord et le Pas de Calais. Nous avons relevé plusieurs points de réflexion et d’aménagements :

 

1.      Concernant les élections de parents d’élèves, il ne suffit pas de souligner l’absence de campagne nationale pilotée par l’état. Il faut agir en instaurant une campagne nationale multi média à l’initiative de la FCPE, relayée dans tous les conseils départementaux. Elle devra donner force à notre présence effective dans l’ensemble des établissements scolaires.
Il s’agit, en particulier pour quelques Conseils départementaux, de lever les résistances de certains chefs d’établissement sur une présence et une communication, sur l’existence des fédérations de parents d’élèves et notamment de notre fédération laïque de conseils de parents d’élèves.

2.      Les lycées professionnels et les lycées agricoles : sous-équipement, réduction de moyens sont en train de mettre en péril ces deux types de formation d’enseignement, ouvert le plus souvent à des enfants attirés par des matières plus concrètes.
Le bac pro 3 ans est significatif d’une réforme imposée encore par le haut sans concertation réelle, ni avec les parents d’élèves et leurs fédérations, ni avec les syndicats enseignants, mais surtout sans cohérence pédagogique. Cela demande un positionnement FORT de notre Fédération sur ces aspects.

3.      Mise en réseau des Conseils départementaux. Les bonnes pratiques, les actions remarquables des différents départements doivent être répertoriés, parfois systématisées et surtout mises à la disposition pratique de tous les Conseils départementaux de parents d’élèves.

4.      Les aides aux Conseils départementaux des parents d’élèves.
Nous sommes satisfaits de la politique de notre fédération concernant l’aide aux départements et voterons oui aux résolutions financières. Mais, nous avons aussi besoin d’aide pour des actions concrètes simples, de comprendre les grandes lignes. Nous ne pouvons nous contenter d’être réactifs, il nous faut anticiper et cela ne peut se faire qu’en ayant une certaine distanciation par rapport au « fourre tout » éducatif de Monsieur Darcos. Et qui, mieux que notre fédération, peut nous apporter cette analyse ?

5.      Concernant l’orientation de nos enfants
Là encore, même si, le sujet semble récurrent, il implique et mobilise les parents, les familles et mérite un travail national actualisé.

6.      Les actions santé
Bravo, voilà comment nous voudrions voir notre fédération : active et force de proposition.

 

Pour conclure et, parce que nous souhaitons être force de proposition, voici celle du Nord et du Pas de Calais.

Les gouvernements successifs et leurs différents ministres de l’éducation nationale ont souvent, voir toujours, proposé des réformes du système éducatif. Celles-ci, quand elles ne relevaient pas de tâtonnements purs et simples, d’ajustements électoraux ou idéologiques, d’affirmations d’une orientation libérale dure, faisaient parfois référence à des études ou des rapports d’expertises. En outre, ces réformes ne sont que très rarement évaluées.
Pour le Nord et le Pas de Calais. Il nous semble URGENT et PERTINENT que la FCPE développe un pôle d’expertise technique et éducative qui puisse produire et faire valoir ses propres analyses, études et expertises. Pôle également lieu d’évaluation et de critiques des réformes éducatives imposées.

 

Il est bien entendu que la FCPE cherche à juguler, endiguer, couler la dimension libérale, néolibérale et marchande de l’éducation et de l’école.

 

Nous cherchons, quant à nous, ch’timis de ch’Nord – Pas de Calais à recouler le Titanic. Alors, tout comme nous, tous ensemble, à l’abordage.


Déclaration lue à la tribune par Anne Mikolajczak,
Trésorière FCPE Nord et Comité de Gestion Nord - Pas de Calais

Partager cet article
Repost0

commentaires