Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:49

NON AUX SUPRESSIONS DES MOYENS !

NON AU VOTE A LA VA VITE DES REPARTITIONS DE LA DGH !

 

  danger.gif

Nous constatons, suite aux nombreuses remontées que nous avons des conseils locaux, que les conseils d’administration des établissements se réunissent et que, dans la plupart des cas, on veut faire voter, à la hâte, des répartitions qui ne sont pas basées sur la réalité des besoins.

 

→ On assiste même ici et là à la réunion de la commission permanente avec réunion du Conseil d’administration dans les 3 ou 4 jours qui suivent ! On dit aux parents qu’il y a urgence ! C’est inadmissible !

 

On trompe les parents : le vote de la répartition de la Dotation Globale Horaire n'est pas un cas d'urgence.

 

Pour nous, parents il y a surtout urgence à ce que soient examinés et travaillés les projets pédagogiques des établissements et qu’on prenne en compte les véritables besoins des élèves et les besoins pédagogiques des enseignants.

 

Ce n’est qu’ensuite qu’on pourra examiner la répartition de la DGH.

 

NOTRE MOT D’ORDRE :

1- Boycotter les CA partout où on veut nous faire croire à une urgence qui n’existe pas et quand il y a diminution des moyens.

2- Demander le report de l'examen de la répartition de la DGH quand on aura examiné sérieusement les projets pédagogiques.
 Le mois de MAI est un meilleur créneau.

 

LA NECESSITE POUR L’EQUIPE PEDAGOGIQUE DE PRESENTER UN PROJET PEDAGOGIQUE est primordiale si on veut travailler sérieusement sur la DGH. C’est une exigence qu’il faut avoir dans tous les établissements, de la part des parents qui ne doivent pas être mis de côté.

  

Il faut qu’il soit notamment répondu aux questions suivantes, que ce soit en lycée ou en collège :
- Quels véritables moyens pédagogiques de prise en charge des élèves en difficulté
- Les emplois du temps permettront-ils un équilibre du rythme de vie des adolescents :

Temps de pause suffisant pour le midi (1h30 de pause minimum semble raisonnable), équilibre des journées sur la semaine, fin des cours le soir qui permettent aux élèves de ne pas rentrer à des heures tardives…

 

En ce qui concerne la réforme de la seconde, alors que le ministre de l’éducation nationale a dit qu’il n’y aurait aucune suppression des postes, la réalité dans notre académie est la suppression de moyens et aucun moyen en plus pour faire face à la mise en place de la réforme. Les exemples sont hélas nombreux.

 

→ Pourquoi donc  demander aux CA de répartir la dotation à l’heure près, dès maintenant  pour la rentrée, alors que tout n’est pas encore déterminé ?

Il faut savoir (et on ne sait pas ou vaguement) :

- Sur quel projet pédagogique est basée cette répartition ?

- Qu’en est-il par exemple des heures globalisées en seconde ? Sur quels critères peut-on donc les répartir ? Sont-elles en nombre suffisant ? Quels sont les besoins en dédoublement ? Dans quelles matières le travail en petits groupes doit être fait ?

Les heures prévues permettent-elles de dédoubler là où sont les besoins ?

Si on se limite aux 10h30 par semaine et par division on peut en douter.

-  Les options facultatives ?

-  Le tutorat ? Comment sera-t-il organisé avec quels moyens ? Avec qui ?

   

3- Dans tous les établissements où on ne veut pas installer de véritable dialogue de construction autour pédagogique

→ VOTER CONTRE LA REPARTITION DE LA DGH

→ ORGANISER UNE ACTION SIGNIFICATIVE COMME UNE JOURNEE ECOLE MORTE … 

 

Dans l’état actuel de la situation, les conseils locaux de nombreux établissements se mobilisent et nous font savoir qu’ils appliquent ces consignes.

 

Nous vous tiendrons informés des actions menées.

Partager cet article
Repost0

commentaires