Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 16:09

POURSUIVONS L’ACTION

 

Nous vous avons informés des positions de la FCPE à propos de la décision du ministre de l’Education nationale et nous avons appelé les associations locales FCPE de parents d’élèves et tous les parents à manifester leur mécontentement et à demander des mesures justes pour solutionner le problème de la fuite. (voir nos précédents communiqués)

 

Le FCPE nationale et l’UNL ont tenu une conférence de presse hier 23 juin pour dénoncer la décision du ministre de l’Education nationale de neutraliser la correction de l’exercice 1 de l’épreuve de mathématiques du baccalauréat scientifique.

Les parents d’élèves et les lycéens s’élèvent de nouveau contre cette décision injuste pour tous les candidats ayant composé.

 

Ils demandent solennellement au ministre de revenir sur sa décision, soit en acceptant la correction de l’exercice 1, soit en accordant les 4 points en question à l’ensemble des candidats.

 

La décision prise par le ministre de l’Education nationale de neutraliser le premier exercice de l’épreuve de mathématiques du bac de la série scientifique ne répond en rien à la nécessité de ne pas léser l’immense majorité des candidats et de ne pas favoriser les éventuels fraudeurs, elle est injuste et elle pénalise les candidats ayant passé du temps sur cet exercice au détriment des autres.

 

En voici la preuve dans le tableau suivant :

 

note obtenue 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
 sur 16
ramenée 0 1,3 3 3,8 5 6,3 8 8,8 10 11 13 13,8 15 16,3 18 18,8 20
sur 20
si 4 pts 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
donnés

 

Si la solution avait été de faire « recomposer les candidats », il n’en reste pas moins, qu’au-delà des énormes difficultés d’organisation, c’est au candidat que l’on ajoute du stress et c’est lui que l’on place dans de mauvaises dispositions pour la réussite de l’examen.

 

Après avoir consulté son conseil juridique (avocat), il apparaît que la FCPE, ses conseils départementaux et ses conseils locaux ne peuvent agir devant le tribunal administratif. Le juge, en la matière, ne pourrait retenir l’intérêt à agir de notre fédération. En effet, seul le candidat, ou ses tuteurs légaux si il est mineur sont recevables à recourir en contentieux.

 

    Toutefois, si un candidat souhaitait recourir en contentieux devant le tribunal administratif, il ne pourrait pas attaquer l’épreuve en tant que telle mais bel et bien la délibération finale du jury d’examen.

 

Si le juge administratif décidait de donner raison au candidat en annulant la délibération, il ne serait toutefois nullement dans ses prérogatives d’attribuer le bac ou une quelconque mention au candidat concerné. Le juge ne statuerait que sur une éventuelle indemnisation du dommage subi, difficilement quantifiable. Par conséquent, la portée utile d’une démarche contentieuse pour le candidat semble très faible.

  

De notre point de vue, il appartient au ministre de revenir sur sa décision, et opérer le choix de ne pas léser l’immense majorité des candidats et c’est dans ce sens que la FCPE poursuit son action à tous les niveaux : national, départemental et local.

 

Il est donc important de continuer et de manifester le mécontentement en multipliant les interventions auprès du ministère, du rectorat, du médiateur de l’académie dont vous trouvez les coordonnées dans notre précédente édition. Il faut un mouvement de vaste ampleur pour faire aboutir la justice.

 

Chaque candidat doit solliciter le médiateur de son académie, la médiatrice de l’Education nationale, voire le médiateur de la République.

 

RAPPEL :

 

Ministère :      le ministre        info-dgesco@education.gouv.fr          

 

Médiateur académique :   

Philippe Hémez    fax : 03 20 15 61 55    

mail : stephanie.allaeys@ac-lille.fr

 

Médiatrice de l’Education nationale : 

La médiatrice

Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Carré Suffren

110 rue de Grenelle

75357 Paris cedex 07 SP

mediateur@education.gouv.fr     tél : 01 55 55 39 87     

Fax : 01 55 55 22 99

 

Médiateur de la république :

7, rue Saint-Florentin

75008 Paris

Tél. : 01.55.35.24.24

Fax : 01.55.35.24.25

www.mediateur-republique.fr  

on y trouvera les permanences des médiateurs pour le NORD

http://mediateur-republique.fr/fr-citoyen-Departement-59#perma

 

 

 

Parents, à chacun d’intervenir pour soutenir l’action et demander une solution juste pour votre enfant.

 

L’équipe de la FCPE Nord

 

Partager cet article
Repost0

commentaires