Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 16:26

danger.gif

 

A PROPOS DES BLOCUS et MANIFESTATIONS

 

POUR LA LIBERTE DE CHOIX, LA DEMOCRATIE ET LE DIALOGUE !

(Voir notre communiqué du 14 octobre)

 

LES ELEVES ET LES PARENTS SONT DES PERSONNES RESPONSABLES !

 

S’il n’est pas envisageable pour la FCPE de donner aux lycéens une marche à suivre pour leur mobilisation, nous, parents, pouvons néanmoins être présents dans les établissements afin de favoriser un déroulement sans tensions du débat démocratique. Nous avons un rôle de médiateur à jouer.

 

Cela se fait et s’est déjà fait dans nombre d’établissements à l’initiative de parents et de responsables de conseils locaux. Continuons !

 

- Si la majorité démocratique des lycéens vote le blocus, nous, parents FCPE, demandons à ce que celui-ci soit filtrant afin de permettre à chaque élève de décider.

 

- Nous conseillons aussi aux parents dont les enfants souhaitent participer aux manifestations d’autoriser à l’avance ou d’excuser, par téléphone ou par courrier électronique si nécessaire, l’absence de leur enfant.

 

 - De même, afin d’éviter d’éventuels affrontements avec les forces de l’ordre ou des « casseurs », la FCPE appelle les parents qui le peuvent à encadrer les cortèges lycéens dans les manifestations.

 

La FCPE ne s'est pas prononcée et ne se prononcera pas sur le fond de la réforme des retraites, qui n'est pas dans son champ d’action. En revanche, elle ne peut accepter que le mouvement social en cours soit prétexte pour le gouvernement à une nouvelle stigmatisation des jeunes et de leurs parents prétendument « irresponsables ».

 

ET SI DANS LES LYCEES ON APPLIQUAIT MIEUX LES TEXTES SUR LA DéMOCRATIE LYCéENNE ?

 

Si les jeunes éprouvent le besoin de s’exprimer à l’extérieur des lycées, cela montre sans doute que le droit d’expression à l’intérieur du lycée est insuffisant. 

 

La démocratie s’apprend aussi à l’Ecole. Les établissements scolaires doivent faire respecter les droits d'expression et de réunion des lycéens notamment en permettant la tenue des assemblées générales. La confrontation démocratique des points de vue peut aussi être garantie à l'intérieur des établissements scolaires, en banalisant une demi-journée de cours, afin d’éviter que des «blocages» aux portes des établissements ne dégénèrent en tensions.

 

 - Des textes existent :

Nous invitons les conseils locaux de lycée à prendre contact avec les proviseurs pour favoriser la médiation et le débat démocratique des lycéens.

L'article 3 du décret n° 85-924 du 30 août 1985 fait obligation aux chefs d’établissement de respecter les droits d'expression et de réunion des lycéens afin d’obtenir d’eux qu’ils mettent a minima des salles à disposition des élèves souhaitant organiser des assemblées générales.

 

Cela doit concourir à apaiser les tensions et renforcer le dialogue jeunes-direction du lycée et au sein de la communauté éducative et scolaire de chaque établissement du Nord.

Partager cet article
Repost0

commentaires