Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 14:38

attention-danger-copie-1.jpg
REFORME DE LA FORMATION DES MAITRES :

UN RECUL POUR LA PEDAGOGIE

UN DANGER POUR L'AVENIR DE NOS ENFANTS

 

Enseigner est un métier qui s'apprend.

Actuellement, la formation dans les IUFM existe et pourrait être améliorée. Mais ce n'est pas ce que propose le ministre... Au contraire...

Une année d'études supplémentaire pour moins d'enseignement professionnel : telle est la proposition du ministère. Il n’est  donc pas prévu de vraie formation pédagogique des enseignants. Des lauréats au concours ne peuvent se retrouver devant des élèves sans avoir bénéficié d’une véritable formation professionnelle qui intègre des stages accompagnés sur le terrain.

 

Les parents ne peuvent se satisfaire d'enseignants n’ayant qu'une vague idée de ce qu'est un enfant, un élève !

Partons de ce qui existe pour améliorer ! Pense-t-on que les choses pourront évoluer positivement, tant qu'on ne changera rien sur le fond ? La formation professionnelle des futurs enseignants est réduite  alors qu’elle nécessiterait d’être renforcée afin de les préparer à la diversité des missions qui leur sont confiées.

Dans le domaine de la pédagogie, il nous semble fondamental que les futurs enseignants soient préparés, par exemple, à  mettre en  pratique une pédagogie de la réussite, une pédagogie différenciée, une évaluation qui ne soit pas seulement sommative…

Quand parlera-t-on enfin de formation à la psychologie de l'enfant et de l'adolescent ? Quand parlera-t-on enfin de formation à la gestion de groupes difficiles ?  Quand parlera-t-on enfin de formation à la relation aux parents ?

 

Les orientations de la réforme vont de plus à l’encontre d’une démocratisation de l’accès aux métiers de l’enseignement.   Aucun dispositif ambitieux d’accompagnement financier des étudiants n’est mis en place pour compenser l’allongement de la durée des études et le décalage du concours, écartant ainsi de nombreux étudiants issus des catégories sociales les moins favorisées de ces métiers.

La FCPE demande solennellement le retrait de ce texte qui ne conduit qu'à l'effondrement de la formation pédagogique des enseignants.  Elle exige la réécriture profonde d'un vrai cadrage qui impose des heures de formation pédagogique des enseignants en plus grand nombre et une concertation véritable avec tous les acteurs y compris les parents pour que l’école de la république ait les professeurs qu’elle mérite.

C’est dans cet esprit que la FCPE appelle avec les autres organisations ou associations d'élèves, d’étudiants, d'enseignants, d’universités,  et mouvements pédagogiques à se mobiliser le 15 décembre pour le retrait des décrets.

Hachemi SALHI                                         Patrick PATTE

Président                                                  Secrétaire Général
Partager cet article
Repost0

commentaires