Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 10:00

conf-presse-copie-1.jpgTROP PEU, C’EST TROP !

  

Tel était le titre choisi par la FCPE Nord ce mercredi 24 mars pour sa conférence de presse animée par Hachemi SALHI, Président, Patrick PATTE, Secrétaire général et Olivier DUTOUR, Secrétaire général adjoint.

 

Il a été rappelé que la FCPE Nord avait dû cette année encore

- alerter sur la carence inadmissible du rectorat à remplacer les professeurs absents

- dénoncer au dernier Conseil Départemental de l’Education Nationale la carence de l’institution face à la diminution larvée des moyens des RASED dans le premier degré.

à AUCUNE REPONSE SATISFAISANTE N’A ETE APPORTEE

 

à PERSONNE N’A ETE CAPABLE DE NOUS EXPLIQUER COMMENT ON POUVAIT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ELEVES DANS UN RASED DE CIRCONSCRIPTION EN ENLEVANT DES POSTES DE MAITRES SPECIALISES POUR LES METTRE AILLEURS.

 

Les questions sont aussi posées quant au nombre insuffisant des AVS (assistant de vie scolaire) pour aider les élèves handicapés, l’équilibre de la semaine scolaire en primaire que nous avons toujours défendue sur 9 demi journées.

Une autre préoccupation : Le décrochage scolaire : Où en sont les mesures du plan de Monsieur HIRSCH ? Nous interpellerons très vite monsieur DAUBRESSE, son successeur, pour connaître ses intentions.

 

POUR LES COLLEGES ET LYCEES

 

1/ Réformer : oui, gérer la pénurie et désorganiser : non

La réforme du lycée annoncée à moyens constants s’avère tout au contraire subordonnée à une baisse drastique des moyens comme le souligne la répartition de la DGH dans les établissements scolaires du Nord.

 

Cette répartition injuste et inique de la dotation de fonctionnement se traduit par :

- une suppression importante de postes et d’heures-postes

- un recours massif aux heures supplémentaires

- une désorganisation du travail et du suivi pédagogiques

- des enseignements et une offre pédagogique au rabais

- des lycéens nomades pour suivre les enseignements optionnels désirés

- un accueil difficile des élèves handicapés dans des classes surchargées

- etc.

 

Il a été dénoncé la manière de faire adopter les répartitions des Dotations Globales Horaires dans les établissements en PRENANT DES PROCEDURES D’URGENCE QUI N’ONT PAS LIEU D’ETRE.

 

à nous demandons dans chaque établissement un DEBAT et un TRAVAIL SERIEUX SUR UN PROJET PEDAGOGIQUE D’ETABLISSEMENT VERITABLE QUI DEVRAIT DETERMINER LES VERITABLES MOYENS et BESOINS UTILES AUX ELEVES.

  

2/ Partout, les actions et revendications continuent tant que la surdité et le silence des autorités académiques restent la seule réponse aux parents d’élèves, aux enseignants et aux élèves

En refus de la gestion de la pénurie et l’aggravation cynique des conditions de travail de nos enfants et de leurs enseignants, la FCPE du Nord a mis en œuvre, en concertation avec les conseils locaux de parents d’élèves de tout le département, et presqu’épuisé toutes les formes d’actions et de revendications de moyens pédagogiques et humains décents et dignes de ce nom.

 

Les parents sont conscients que l’école est en danger d’asphyxie :

Plus de 40 conseils locaux de parents en collèges : Annœullin, Cambrai, Capelle-la-Grande, Cassel, Coudekerque-Branche, Denain, Dunkerque, Faches-Thumesnil, Gondecourt, Gravelines, Hazebrouck, Hellemmes, Lambersart, Lille, Lomme, Loon-Plage, Loos, Saint-Saulve, Saint-André, Tourcoing, Villeneuve d’Ascq, le Valenciennois,

Près de 30 conseils locaux de parents en lycées : Armentières, Cambrai, Coudekerque-Branche, Denain, Douai, Dunkerque, Fourmies, Genech, Haubourdin, Hazebrouck, Lambersart, Lille, Marcq, Roubaix, Saint-Amand, Sin-le-Noble, Tourcoing, Valenciennes, Villeneuve d’Ascq

 

Les réponses de l’Inspecteur d’Académie et du Recteur restent le plus souvent répétitives en se réfugiant derrière le motif d’enveloppes budgétaires ministérielles contraintes et qui ne leur laissent que peu de marge de manœuvre face à la plus désespérée des situations locales.

 

3/ La FCPE du Nord prend ses responsabilités et appelle à la reprise des cours pour ne pas pénaliser les élèves

Pour ne pas pénaliser la scolarité de nos enfants, en particulier dans les classes d’examen (brevet des collèges, TPE en première et baccalauréat), et en prenant toute notre responsabilité, nous sommes amenés à appeler à la reprise des cours mais

en poursuivant la lutte sous d’autres formes, à convenir avec nos conseils locaux de parents d’élèves :

- rassemblements hebdomadaires symboliques,

- occupations ponctuelles d’établissements,

- points presse bimensuels,

- établissements morts ponctuels,

- pique-nique républicain mensuel pour l’éducation,

(LE 1er DE LA SERIE S’EST TENU AVEC SUCCES  CE JEUDI 25 MARS 2010 DE 12 H A 14 H, PLACE DE LA REPUBLIQUE A LILLE à voir notre article)

- boycotts

- etc.

  

« Une idée qui va son chemin… jusqu’au boycott s’il le faut de la rentrée scolaire 2010/2011 dans la région Nord-Pas de Calais»

« Une école sans moyens, une rentrée sans élèves »

 


OUI

Les parents d’élèves du Nord, comme l’ensemble des acteurs de la communauté scolaire ne baissent pas les bras ni ne jetterons l’éponge, tant que des moyens dignes de ce nom ne sont pas restitués aux établissements scolaires (écoles maternelles et primaires, collèges et lycées).

NON

Nous n’accepterons pas une offre pédagogique au rabais et des enseignements « bricolés avec les moyens du bord » qui vont précipiter inéluctablement nos enfants dans le décrochage scolaire.

OUI

Nous sommes ambitieux pour les élèves du Nord, afin qu’ils vivent une réussite scolaire et un épanouissement personnel optimisés.

 

 

 

Hachemi SALHI, Président

Patrick PATTE, Secrétaire général

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires