Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 11:13

C’est le thème du 64ème congrès départemental de la FCPE NORD

à HAZEBROUCK

le samedi 29 mai 2010

 

  Clipart-Conference_small.jpg

« Posons ensemble les véritables questions et cherchons les véritables réponses. » tel est l’objectif de ce travail de réflexion et d’échange.

 

Les états généraux de la sécurité à l’école viennent de se conclure en ce mois d’avril. Si l’on peut dire qu’il y a eu de la part des intervenants et des spécialistes un travail constructif, on ne peut pas dire que les annonces de Luc Chatel, suite aux travaux, soient de nature à prendre les problèmes à bras le corps.

 

La violence à l’école existe, nul ne peut le nier mais elle ne date pas d’aujourd’hui. La médiatisation importante de quelques faits qui ont été mis sur le devant de la scène ne résout pas les problèmes sauf à faire peur et à faire croire que partout c’est pareil. C’est à vrai dire caricaturer un problème qui n’en a pas besoin mais a besoin de vérité, de sérénité dans son examen.

 

La violence existe à des degrés et sous des formes diverses mais il convient de l’appréhender finement et de manière non partisane pour y faire face, la juguler et tenter mieux la maîtriser notamment à l’école.

 

Toutes les violences ne sont en effet pas les mêmes mais tout le monde est concerné et la subit : élèves bien sûr mais aussi parents, enseignants et partenaires de l’école.

 

Pour avoir une réflexion véritable, Il faut tenter de répondre aux simples questions qui nous sont posées par les faits. Il faut disséquer ces violences quotidiennes qui ne sont pas toutes visibles mais qui font mal pour les comprendre et y apporter des remèdes.

 

Il faut aussi utiliser les acquis de l’expérience des chercheurs en ce domaine qui apportent des propositions constructives pour agir. Il ne faut pas faire de l’école un lieu isolé des problèmes complexes de la société dans laquelle nous vivons.

 

Les problèmes ne se résolvent pas avec un coup de baguette magique ou par le brouillard démagogique de quelques annonces sans lendemain concret et sans véritables moyens mis en œuvre.

 

La FCPE Nord se propose donc de participer à son niveau, sans prétention, lors de ce congrès en apportant sa pierre, de manière concrète à la réflexion.

 

Il s’agit d’agir concrètement et au delà des discours de circonstances, d’avancer des propositions locales réalistes et constructives adaptées aux situations rencontrées.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires