Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 17:32

Le non-remplacement des professeurs absents est une atteinte au droit de l’éducation et met en péril la réussite scolaire des élèves du Nord.

La FCPE du Nord demande un CDEN extraordinaire dédié à cette thématique essentielle à un bon fonctionnement scolaire.

Panneau-ecole-en-danger.jpg

 UN CRI D’ALARME DES FAMILLES ET DES PARENTS D’ELEVES DU NORD

Je voudrais solennellement lancer un cri d’alarme et faire une proposition. Il s’agit de la situation gravement préoccupante des remplacements des professeurs absents dans les établissements scolaires du Nord.


Ce qui était une maladie chronique du système scolaire est en train de devenir une tumeur cancéreuse qui touche désormais :

- tous les degrés scolaires : écoles primaires, collèges, lycées

- toutes les disciplines : des langues vivantes à l’EPS

- toutes les circonscriptions géographiques et bassins d’études du département du Nord.


Il n’y a pas une semaine qui passe sans que l’on ne soit alerté, par les parents d’élèves de tel ou tel établissement ou par les conseils locaux de parents d’élèves de tel ou tel arrondissement du département, sur le non-remplacement de professeurs absents.


 UN PROGICIEL DE MESURE DES ABSENCES DES PROFESSEURS ET DES TENSIONS

La FCPE dispose désormais d’un progiciel intitulé « Ouyapacours » qui permet d’enregistrer les absences de professeurs et leurs remplacements ou non, pour l’aspect quantitatif, d’une part, et de noter les appréciations, analyses et inquiétudes des parents d’élèves, pour l’aspect qualitatif, d’autre part.


Cette année scolaire indique une situation déplorable générale qui met en péril une scolarité normale des élèves du Nord.


En effet, la scolarité de nos enfants est de plus en plus hachée, morcelée, discontinue et désorganisée.

Elle inquiète fortement les parents d’élèves.

Elle casse les rythmes de vie et d’apprentissage des élèves.

Elle génère des tensions relativement graves entre les parents d’élèves et les enseignants, entre les parents d’élèves et les conseillers principaux d’éducation et les chefs d’établissement : directeurs d’écoles, principaux (ales) de collèges, proviseur(e)s de lycées et leurs adjoint(e)s respectifs.


Je voudrais à ce propos dire clairement devant les syndicats enseignants ici présents que la FCPE du Nord ne se préoccupe nullement des motifs d’absence des professeurs qui relève, par ailleurs, de la gestion académique des personnels.

Ce qui intéresse la FCPE du Nord est le remplacement immédiat des professeurs absents et l’arrêt définitif de la désorganisation de la scolarité des élèves.


Nous avons interpellé l’Inspecteur d’Académie et le Recteur, à cet effet. Monsieur le Préfet de Région, Préfet du Nord, sera destinataire de cet appel et cri d’alarme et de notre constructive proposition d’amélioration de la situation, dans les meilleurs délais parce que l’avenir de nos enfants et leur réussite scolaire sont relativement hypothéqués.


Nous avons passé, en tant que parents d’élèves administrateurs départementaux de la FCPE du Nord ou responsables d’un conseil local de parents d’élèves FCPE, le mois de décembre 2009 et la dernière quinzaine du mois de janvier 2010, à jouer les médiateurs pour apaiser les inquiétudes des parents et des élèves, pour réduire les conflits et les tensions, pour juguler les dérives sur la question du non-remplacement des professeurs absents, au sein de la communauté éducative des différents établissements scolaires du département.


Je rappelle que cette dernière doit rester unie (en dépit des tempêtes, des atteintes périodiques et des attaques malheureusement systématiques du service public d’éducation), et centrée sur un objectif partagé par tous les acteurs : la réussite scolaire et personnelle de tous les élèves du Nord.


 LA STABILITE DES EQUIPES PEDAGOGIQUES, UN FACTEUR CLE DE LA REUSSITE SCOLAIRE

Je voudrais humblement rappeler les conséquences d’une scolarité discontinue, désorganisée, sur la réussite scolaire.

Des recherches récentes ou actualisées en sciences de l’éducation portant sur des panels hautement significatifs (100 000 élèves, études longitudinales sur une période de 20 ans) soulignent l’importance de la stabilité des équipes pédagogiques dans la réussite scolaire des élèves.

Ces recherches françaises, européennes et internationales démontrent qu’à l’inverse, l’instabilité des équipes pédagogiques est le facteur le plus discriminant en matière d’échec scolaire.


L’influence de l’instabilité des équipes pédagogiques est plus importante dans l’échec scolaire que les désordres familiaux (divorce, mono-parentalité,…) ou d’autres facteurs socio-économiques et culturels ou bien encore linguistiques comme la faible maîtrise de la langue française ...

Je fais référence, en particulier, aux travaux d’Eric Debarbieux, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Bordeaux et qui est par ailleurs responsable de l’ONG « OIVE » : Observatoire International de la Violence à l’Ecole et directeur du journal scientifique « IJVS » : International Journal on Violence and Schools.


C’est donc dire l’importance cruciale du remplacement des professeurs absents !


Continuer de négliger ou mal gérer ce problème de stabilité des équipes pédagogiques s’apparenterait à une violence institutionnelle faite aux élèves du Nord, une mise en péril de leur droit à l’éducation.


 LA PROPOSITION DE LA FCPE DU NORD : UNE REUNION DE TRAVAIL DEDIEE AU REMPLACEMENT DES PROFESSEURS ABSENTS, EN URGENCE ET EN PRIORITE

C’est en ce sens que la FCPE du Nord fait la proposition suivante :

Réserver dans les semaines qui suivent une journée ou une demi-journée thématique dédiée au remplacement des professeurs absents dans les établissements scolaires du département du Nord.


A cet effet, je vous renouvelle notre demande, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de disposer dans les meilleurs délais d’un bilan exhaustif (quantitatif et qualitatif) sur les remplacements des professeurs absents sur l’année scolaire en cours 2009/2010.

Un bilan administratif, pédagogique et managérial qui nous servira de base de travail pour bâtir et étayer des actions positives, à court et moyen termes, afin de juguler rapidement une dérive périlleuse et revenir à un fonctionnement scolaire stabilisé, apaisé, doté des ressources humaines et pédagogiques idoines et donc créateur de réussite et de progrès pour les élèves du Nord.


Et je sais pertinemment que c’est un vœu partagé par l’ensemble des membres du CDEN ici présents.


Vous voyez, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, que la FCPE du Nord est soucieuse de réponses et solutions concrètes à des problèmes et dysfonctionnements scolaires qui ne cessent de s’amplifier et risquent à terme de grossir le décrochage scolaire.


Je souhaite qu’une majorité des membres du CDEN rejoigne et valide notre proposition pour que se tienne rapidement un CDEN extraordinaire pour résoudre un problème récurrent, pragmatique de la stabilité des équipes pédagogiques et qui est d’une importance fondamentale pour la réussite scolaire des élèves du Nord, comme le soulignent les études en sciences de l’éducation.


Il s’agit, en effet, pour nous représentants parents d’élèves de la FCPE du Nord, que le CDEN cesse d’être un exercice formel de concertation, un renvoi institutionnel de déclarations solennelles et de chiffres révocables selon l’angle de lecture, pour devenir une instance productive et apte, grâce aux efforts conjugués de tous, de construire, au cours de l’année scolaire, des réponses concrètes et des remédiations matérielles, humaines et pédagogiques efficientes pour optimiser la réussite scolaire de tous les enfants du Nord.


Par avance, je vous en remercie.

Hachemi SALHI, Président FCPE du Nord

 

Partager cet article
Repost0

commentaires