Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 15:25

La débâcle se poursuit et la destruction du service public continue d’être et cette fois c’est la formation des psychologues scolaires qui est touchée et que le ministère veut affaiblir.

Après  

-         la fermeture des classes de maternelle pour les 2/3 ans pour des raisons budgétaires et pour préparer le terrain aux  « jardins d’éveil » privés payants

-          la fermeture des CIO (Centre d’Orientation et d’Information) pour préparer la  mort   de l’orientation scolaire et de l’éducation à l’orientation scolaire active

-          la suppression des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) pour organiser  la mort programmée de l’aide personnalisée aux élèves en difficulté,

 

le ministère de l'Education Nationale signe  la mise à mort des psychologues scolaires de manière très insidieuse, sans annonce officielle.

Il veut  fermer les  centres de formation de

Lille, Aix-Marseille, Grenoble, soit 50 % des centres actuels !

Les responsables des centres n'ont même pas été informé(e)s et se sont trouvé(e)s sous le fait accompli.

 La fermeture du centre de formation de psychologie scolaire, c’est la mort de la formation des enseignants spécialisés et de la psychologie scolaire au service des élèves en difficulté.

Alors que le besoin de psychologues scolaires (et de l’ensemble des RASED ) se fait de plus en plus criant sur le terrain, le ministère poursuit sa politique aveugle de casse de l’école publique.

 

La FCPE Nord refuse la fermeture du centre de formation de Lille (mais  aussi par solidarité de ceux de Grenoble et d’Aix-Marseille).

Nous exigeons au contraire le développement de la formation des psychologues scolaires (et des maîtres spécialisés) pour aider notamment les élèves en grande difficulté.

La FCPE Nord invite les parents et tous les citoyens à

Signer la pétition  en cliquant ici :

 http://jean-rumain.over-blog.com/article-petition-non-a-la-fermeture-des-centres-de-formation-pour-les-psy-scolaires-100054585.html

L’ANALYSE DE LA FCPE NORD : 

 

Dans un département où la souffrance psychologique des enfants est bien présente, le nombre de psychologues scolaires est déjà insuffisant. 

Le travail du psychologue scolaire n’est pas celui de « coller une étiquette sur un enfant » mais de prendre le temps de travailler de façon précoce et de façon durable avec l’enfant  qui a des difficultés. Cela demande du temps et doit commencer au plus tôt afin que l’aide apportée avec, par exemple, l’équipe du RASED et  les enseignants, soit efficace.

Mais les psychologues scolaires dérangent car ce sont eux qui découvrent les troubles mais qui, de fait, pointent aussi le manque de moyens pour aider ces élèves en difficulté. Dans le même temps le ministère supprime aussi les postes de maîtres spécialisés. Il est logique donc pour le ministre de diminuer le nombre de psychologues scolaires qui sont un danger pour la mise en place de sa politique bornée, doctrinaire et volontaire d’une destruction des RASED et donc de l’aide aux élèves en grande difficulté : cela dure depuis 2009 et à la rentrée 2012, ce sont  37 emplois de maîtres spécialisés qui seront supprimés dans les RASED du Nord , 14,5 emplois en établissement spécialisé et 29,5 moyens en éducation prioritaire.

 

Poursuivant sa logique, l’objectif  du ministère est donc de diminuer le nombre de psychologues et le meilleur moyen qu’il a trouvé est de supprimer des centres de formation.

 

Ce qu’il fallait dire et démontrer !

 

 

Patrick PATTE                                     

Secrétaire général                              

 de la FCPE Nord

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires