Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 12:07

Défense ecole publique 

Il est clair que les conseils locaux des écoles et les parents n’ont pas l’intention de lâcher prise devant le manque de moyens accordés par l’état à l’Inspection académique du Nord pour faire face aux besoins des écoles, et donc à l’encadrement de nos enfants, pour qu’ils puissent travailler dans de bonnes conditions. La détermination est grande. La colère aussi.

 

LA FCPE NORD EST INTERVENUE AU CDEN DU 5 AVRIL

 

Lors de la réunion du Conseil Académique Départemental de l’Education qui s’est réuni ce mardi à LILLE, les représentants de la FCPE Nord ont exprimé à Monsieur le Préfet du Nord le malaise des familles devant ce manque de moyens, malaise qui entraîne des réactions de mécontentement bien compréhensibles.

Ils ont affirmé que, de leur point de vue, l’état n’assumait pas ses responsabilités en matière éducative pour la rentrée puisque le manque de moyens (de postes d’enseignants) allait entrainer notamment :

- Des effectifs plus lourds dans les classes de nombre d’écoles et de collèges

- Des suppressions de classes dans des écoles de certains villages qui entraineront notamment en maternelle le non accueil des élèves de 2 ans, et de ce fait porteront atteinte à la vie même du village sous tous ses aspects : éducation, commerce, activités, faisant de ces villages à terme des villages dortoirs, alors que les communes font souvent un maximum  pour que ce soit l’inverse en investissant justement dans des équipements de proximité : c’est le cas par exemple à CASSEL, METEREN, HARDIFORT, ARTRES, ARNEKE, QUERENAING…

- La suppression de certains travaux qu’il est nécessaire de faire en groupe en collège

….

NOUS DEMANDONS à L’ETAT, au MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE et au GOUVERNEMENT DES MOYENS POUR LES ECOLES DANS LE DEPARTEMENT DU NORD.

 

Pour se faire entendre, les parents doivent malheureusement se mobiliser pour montrer leur mécontentement qui monte en puissance. Du jamais vu !

 

QUELQUES ACTIONS EN COURS

 

CAPPELLE LA GRANDE : Ecole maternelle Jean Jaurès

Lundi à l’entrée des classes, les parents des deux écoles s’étaient rassemblés avec leurs enfants pour marquer leur détermination à refuser la suppression notamment de la classe de maternelle.

L’école se trouve dans un secteur socialement défavorisé, relevant de l’éducation prioritaire, au moins en ce qui concerne ce quartier.

« Les représentants de la Municipalité, de l’Inspection, des Parents d’élèves et des enseignants se sont rencontrés lors d’un conseil d’école exceptionnel le 12 décembre 2010 et suite à votre souhait, ont accepté la fusion des écoles maternelle et élémentaire ».

Il avait été promis de ne pas supprimer la classe de maternelle.

En septembre, l'école accueillera 80 enfants âgés de trois ans minimum. Il faut ajouter 16 enfants de deux ans préinscrits pour la rentrée et qu’on ne veut pas compter officiellement. Si l’école accepte de les accueillir cela fait 96 enfants à répartir dans trois classes soit 32 élèves par classe. Inadmissible, disent les parents !

La municipalité et les parents demandent donc que la fusion se fasse « dans des conditions harmonieuses, tant pour les enfants que pour les enseignants ».  

Les parents occupent l’école maternelle jusqu’à ce qu’on les entende.

Appel a été lancé par l’association FCPE pour une manifestation devant l’inspection académique lundi 11 avril prochain à compter de 14h30  lors de l’examen de la carte scolaire

 

METEREN

Organisation pédagogique prévue en cas de fermeture : 32 hors section des grands en maternelle.  Autres classes : effectifs variant de 23 à 29. Ces chiffres ne tiennent pas compte des nouvelles inscriptions qui ne manqueront pas de se faire dans tous les niveaux pour la rentrée scolaire prochaine. D’une part avec l’apport d’élèves venant de deux nouveaux lotissements de la commune et d’autre part par l’arrivée, de plus en plus fréquente, d’élèves des communes avoisinantes.

Une classe en moins l’an prochain, cela signifie :

5 niveaux en primaire (CP - CE1-CE2 - CM1 - CM2) à répartir sur 2 classes. Ce qui posera d’importants problèmes d’organisation et de répartition des élèves, classes largement surchargées.

Lundi donc il y avait, comme annoncé, un invité surprise : un âne était en tête d’un cortège avec des parents, des enfants et une partie du conseil municipal concrétisant ainsi avec succès l’appel de l’association de parents d’élèves FCPE. Le défilé est parti de l'école publique Fabre-d'Églantine qui compte cinq classes et qui devrait en perdre une en septembre 2011. Les parents voient plus loin que les chiffres de la calculette de l’inspection académique et ne veulent pas de la désertification à terme de leur village.

 

HAZEBROUCK

Les écoles d’Hazebrouck réagissent aux fermetures.

La fédération locale des associations, le CAPEHAZ, appelle à la résistance avec succès.

 110407 ACTION HAZ

 

WANDIGNIES-HAMAGE Ecole communale mixte110407 Damage

Les parents d’élèves de l’association de l’école nous ont contactés pour nous faire part de leurs actions contre la suppression d'un poste d'enseignante au sein de leur école ; compte tenu de la disposition des 2 établissements (école répartie sur 2 sites distants de +/- 300 m), il s'avère que ce sera certainement un poste d'enseignante de maternelle qui sera supprimé.  Les parents jugent cela arbitraire et inconcevable compte tenu de l’âge des enfants accueillis.

  extrait du Blog de l’association : 

http:/parents-wandignies-hamage.over-blog.com

Les actions faites ou en cours :

Motion en conseil d’école, pétition qui a recueilli près de 600 signatures des familles, lundi dernier blocage de l’école,  défilé…

 

Une opération de regroupement des actions dans le DOUAISIS est annoncée, avec le soutien M. JJ Candelier Député du Nord et Maire de Bruille les Marchiennes dont l'établissement scolaire doit subir également une suppression de poste, à l'initiative des maires dont les établissements sont concernés par les suppressions de postes dans le Douaisis.

Il est donc prévu un convoyage par bus lundi 11/04 matin à l'Inspection Académique du Nord afin de manifester le désaccord quant aux suppressions de postes lors de la CTPD (Commission technique paritaire départementale).

 

LALLAING Groupe scolaire Dunant-Montessori

L’opération école morte a été suivie à 100% par les parents d’élèves ce mardi 5 avril.

« Nous avons été soutenus par les élus, les parents, grands-parents et une lettre de Monsieur J.J Candelier, député, attestant son soutien à notre combat. »

 

« Nous serons lundi 11 avril à Lille pour une manifestation regroupant les diverses écoles du Douaisis menacées de suppressions de postes. »

 

Au vu des remontées que nous avons, cela fera du monde

devant l’Inspection Académique du Nord LUNDI PROCHAIN !

 

ESTAIRES

L’association de parents d’élèves FCPE, la commune, les enseignants et les parents d’élèves tous unis pour défendre l’école.

Lundi : le Maire a été reçu à l’inspection académique et une réunion de l’association avec les élus municipaux, les enseignants et de  nombreux parents élèves s’est tenue pour organiser la résistance.

Mardi : une Classe sur la place d’Estaires en présence des médias, journal local, télévision

Mercredi : rendez-vous à l’académie pour remettre 290 lettres écrites par les enfants

« Laissez-nous la chance de réussir notre scolarité à Estaires. Maintenez notre classe ouverte pour que, dans chaque classe, nous puissions travailler correctement. » (extrait)

Jeudi : distribution de tract de 8h30 à 11h30 sur la place et au feu tricolore centre d’Estaires.

 

BAISIEUX Ecole Paul Emile Victor

L’association de parents d’élèves FCPE nous informe  DE LA PLANTATION D’UN ARBRE A SOUHAITS ce prochain vendredi à l’espace Villeret. Tous les parents sont invités à venir exprimer leur souhait sous la forme d’un morceau de tissu qui sera accroché à l’arbre.

VENEZ NOMBREUX !

 

PERENCHIES Ecole Jean Macé110407-HPIM8496-B-reduc.jpg

« les effectifs seront supérieurs à ceux de cette année. En effet, à ce jour l’estimation se base sur 196 élèves avec 3 nouveaux élèves mais elle ne tient pas compte des programmes  immobiliers  en cours d’achèvement dans notre ville. »

L’action se met en place

- 4 banderoles avec aval de la commune pour les apposer à proximité de l'école

- pétition en cours

- courrier à l'inspection académique avec copie au député, maire, IEN, directrice école concernée

Les parents d'élèves sont prêts à se mobiliser  et proposent  spontanément leur aide.   

Une manifestation est prévue. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires