Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 16:58

Nous faisions récemment état de la suppression de 3000 postes en moins pour les élèves en difficulté dans le prochain BUDGET 2012 de l'Education nationale.

 

Rappelons que les RASED (« les Réseaux d’Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté ») qui seront touchés par ces suppressions sont des structures de circonscription qui interviennent dans les écoles pour aider les élèves en grande difficulté à se réinsérer dans une scolarité normale : un travail mené avec efficacité mais qui subit chaque année des diminutions de moyens. Les RASED ont subi depuis 2008 plus de 3 500 suppressions, soit plus d'un quart de leurs effectifs ce qui a déjà entraîné pour les personnels à choisir de ne pas prendre en charge certains élèves qui en ont pourtant besoin.

La mise en œuvre de cette politique laissera de plus en plus d’élèves en difficulté sans aide spécialisée dans des classes avec des effectifs encore plus chargés dans certains endroits.

  On voit clairement que les élèves les plus fragiles ne sont pas dans les préoccupations du gouvernement et du ministre de l’éducation nationale.111021 photo blog

 Des enfants sont et seront laissés sur le bord du chemin: on leur supprime les moyens de pouvoir essayer de s’en sortir et les mesures prises par le budget 2012 sacrifieront leur avenir.

Ce véritable scandale d'un abandon par le ministère de l'éducation nationale et l'Etat des plus fragiles des élèves est dénoncé par  nombre d'organisations rassemblées dans le Collectif national RASED qui a lancé un appel ce 16 novembre. 


Vous trouverez ci-après le texte du communiqué auquel la FCPE s'est associé en tant que membre de ce collectif.

 

pour la FCPE NORD
Patrick PATTE

Secrétaire Général

 

Collectif national RASED
Stop aux suppressions de postes d'aides spécialisées !

Le Collectif RASED s'est réuni le 9 novembre dernier afin de lancer de nouvelles actions pour continuer de sensibiliser la communauté éducative sur l'avenir des aides spécialisées. De fait depuis la rentrée, de nombreuses initiatives ont mis en avant les RASED : actions du 27 septembre, colloque de la FNAME, Forum des RASED, premières diffusions du film produit par la FNAREN « Un parmi les autres »...

La suppression de 5700 postes prévue dans le premier degré en 2012 cible, aux côtés des intervenants langues, conseillers pédagogiques ou encore les remplaçants, à nouveau les RASED. La quasi absence de départs en formations spécialisées dans les options E et G, comme leur forte diminution pour les psychologues scolaires, contribuent à l'extinction des RASED.

Dans un récent rapport portant sur la partie « enseignement scolaire » du projet de loi de finances 2012, sous la direction des députés Xavier Breton et Gérard Gaudron,

3 scénarii sur le devenir des RASED sont abordés :

- la mise en extinction des RASED que ce rapport ne juge pas acceptable au vu de l'utilité des RASED

- la fusion des options E et G

- la sédentarisation des maîtres E avec un regroupement au niveau départemental ou la constitution d’un bassin de maîtres G, dont le rôle serait de « soulager » les enseignants.

Pour le Collectif RASED, cette approche s'inscrit dans la politique de suppressions de postes qui prévoit 3000 suppressions de postes d’enseignants spécialisés. Elle va à l'encontre des besoins des élèves et des écoles, ni de l'avis des parents. Elle conduit tout droit à la désorganisation définitive des RASED, à leur disparition à très court terme et au renforcement des inégalités dans l’école publique.

Le collectif RASED relance le débat public sur les aides spécialisées, en :

- s'adressant à l'ensemble des élus (motions d'écoles, lettres), dans cette période de vote du budget, sur la nécessité de préserver les RASED et les moyens de l'école, pour accompagner vraiment tous les élèves vers la réussite scolaire

- s'appuyant notamment sur la diffusion du film de la FNAREN

- demandant à nouveau, une audience au ministre de l'Education Nationale pour l'interroger sur ses intentions réelles concernant le devenir des RASED.

Le collectif RASED rassemble les associations professionnelles (AFPEN, FNAME, FNAREN, ANCP), les organisations syndicales (FO, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SIEN-UNSA, SNPI-FSU, SNUIPP-FSU, SUD­Educ, UNSEN-CGT), les associations de parents (FCPE), ainsi que les mouvements pédagogiques (AGSAS, GFEN, ICEM-pédagogie Freinet)

Partager cet article
Repost0

commentaires