Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 11:42

Ah, ça ira, ça ira …

 portee

Les élèves sont donc rentrés de vacances et la détermination des parents, des enseignants et des élèves ne faiblit pas pour exiger les moyens à la hauteur des ambitions que nous avons pour nos enfants. 

 

Rappelons que le rectorat applique la casse des moyens dans notre académie :

470 suppressions de postes temps plein dans le second degré dans l’académie et 59 postes de personnels administratifs en moins pour 3776 élèves en plus.

 

Les seules ambitions du gouvernement, du ministre de l’éducation nationale et des parlementaires de la majorité ont été de réduire les moyens. Cela fait que, dans nombre d’endroits, à situation de nombre d’élèves identique à l’année dernière, on se retrouvera dans le second degré avec des classes en moins à la rentrée.

 

Il faut savoir que la plupart des dotations horaires globales (DHG) des collèges pour 2011-2012 ne correspondent pas aux besoins (ceux que nous estimons valables pour nos enfants et non pas ceux de la machine rectorale) : elles ne laissent aux établissements aucune marge de manœuvre pour améliorer les conditions d’apprentissage des collégiens.

 

Pire, sur l’ensemble de la France et bien entendu dans notre académie, elles ne permettent pas l’accueil des 40 000 nouveaux collégiens issus du « baby-boom » de l’année 2000 arrivant à la rentrée 2011 en classe de 6ème  .

 

De fait, les conseils d’administration de collèges sont nombreux à avoir rejeté les propositions de dotations horaires globales des inspections académiques, et cela, dans toutes les académies de France.

« Cette situation n’est pas étonnante. Elle était prévisible, connue depuis de nombreuses années du ministère et des pouvoirs publics sans qu’aucune disposition particulière ne soit pourtant prise pour accueillir ces élèves au collège dans de bonnes conditions. Il s’agit soit d’une coupable impréparation gouvernementale, soit d’une volonté manifeste de passer cette évolution sous silence pour continuer à justifier la politique dogmatique du non remplacement d’un enseignant sur deux partant en retraite par la démographie. »

L’argument démographique ne tient donc pas.

 

L’ACTION SE POURSUIT DONC.

 

La FCPE nord organise la riposte avec ses conseils locaux.

Dès cette semaine, des assemblées générales de secteur auront lieu dans tout le département pour faire le point et déterminer les actions à poursuivre pour qu’on nous entende et nous écoute, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui et pour que la population soit informée de la manière dont on veut traiter le service public de l’éducation nationale.

 

Demain, la suite des actions… N’hésitez pas à nous en faire part. Nous les ferons connaître.

 

«  Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !

On va trop bien l'nouer pour que ça s'délie,

Ah ! ça tiendra ! ça tiendra ! ça tiendra !

Et dans deux mille ans on s'en souviendra ! »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires