Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 17:27

 

ecran-horloge.jpgSemaine de 4 jours, activités sportives l’après-midi, emplois du temps laissant à l’élève le temps de manger, journées trop longues, rythme de vie ne laissant pas la place à l’équilibre du jeune, …

Sur tous ces sujets entre autres, le ministre de l’Education nationale avait promis une grande consultation.

 

Dans l’académie, en principe, des instructions ont été données aux chefs d’établissement et directeurs d’école pour que s’organise cette consultation.

Après avoir consulté nos conseils locaux, il semble que dans nombre d’établissements le processus n’ait pas été lancé.

Pourtant il reste peu de temps avant la synthèse académique de décembre.

 

Nous rappelons aussi qu’une consultation ne doit pas être un sondage d’opinion.

Pour l’éviter il faut que cette consultation soit précédée d’une véritable et complète information de tous :

  • sur les travaux des chrono-biologistes et notamment ceux portant sur l’attention et la vigilance au cours de la journée scolaire

  • sur le sommeil des enfants et des jeunes

  • sur les rythmes biologiques de l’enfant et du jeune

Consulter sans donner tous les éléments pour se prononcer relèverait de l’imposture.

 

 

Rappelons que la FCPE a contribué à cette information et à la réflexion :

- en 2008 en proposant des solutions pour une semaine mieux adaptée pour les écoliers du primaire

- en 2009 lors de son colloque sur la Santé des jeunes et des lycéens.

 

ecran-horloge.jpgET D’ABORD Peut-on parler de « rythmes scolaires ? »

 

A notre sens, le terme choisi pour cette consultation n’est pas le bon.

A la FCPE, nous préférons parler de rythmes des enfants et des jeunes et d’articulation des temps de vie.

« Si tout élève est un enfant, l’enfant n’est pas seulement un élève ! Il faut donc travailler sur le rythme de vie et d’apprentissage des enfants et des adolescents en incluant tous les temps de leur vie : familial, sociétal (sports, activités culturelles, rencontres avec les pairs…) scolaire, sommeil, restauration, inactivité… Il faut aussi dépasser l’intérêt des adultes, quels qu’ils soient, pour se concentrer sur l’intérêt de l’enfant et donc de l’élève. »

Utilisons donc plutôt l’expression « AMENAGEMENT DU TEMPS SCOLAIRE » et traitons aussi en même temps ce qu’on appelle l’EXTRA SCOLAIRE.

La réflexion doit se mener aussi sur les contradictions qui existent entre ce que vivent nos enfants et les avancées de la réflexion des scientifiques sur la question des rythmes.

Nous y reviendrons dans le détail.

 

ecran-horloge.jpgVoici quelques pistes de réflexion

 

- l’organisation de la journée scolaire par rapport à l’attention et à la vigilance :

Est-il utile de mettre en place un apprentissage nouveau devant des élèves à des moments où ils ne peuvent pas être attentifs ou vigilants ?

Est-il utile de faire l’accompagnement personnalisé le midi, avant ou après le repas, avec des enfants de maternelle ou de primaire qui ne sont plus attentifs (mais parce qu’il faut faire les heures) ?

 

- la modulation des temps de présence scolaire en fonction de l’âge des enfants : On sait que l'horaire hebdomadaire de classe est trop lourd et qu’il n’est pas cohérent d’appliquer le même temps scolaire à un enfant en maternelle, au CP ou au CM2 ?

On peut se poser le même type de question pour les collégiens et lycéens.

Tous les spécialistes sont d’accord : la journée est trop longue.

Si on réduit la journée, comment faire tout le programme ? Peut-on imaginer un autre découpage de l’année scolaire. Peut-on aussi revoir le contenu des programmes ?

 

- La pause méridienne :

Le temps de pause du midi doit être de 1h30 minimum pour manger, se détendre … Dans combien d’établissements du second degré trouve-t-on en effet des élèves qui n’ont pas le temps de manger le midi du fait de l’emploi du temps ?

 

- la sieste à l’école maternelle :

Quand on impose la sieste à chaque enfant, respecte-t-on son rythme ?

Quand aucun enfant ne peut faire la sieste, respecte-t-on son rythme ?

Pourquoi la sieste n’est–elle donc pas organisée seulement pour ceux qui en ont besoin ?

 

- le travail personnel :

Le travail personnel est nécessaire mais croire qu’il va remplacer le travail en classe est une erreur : réfléchissons donc à la manière d’inclure le travail personnel nécessaire dans les horaires de travail scolaire.

 

- le sommeil :

Mon enfant dort-il bien ? Suffisamment ? Que puis-je faire pour l’aider si ce n’est pas le cas ?

 

- les périodes de repos ou vacances :

L’équilibre des temps de travail et de repos dans l’année est à revoir : des morceaux de trimestre trop longs ou trop courts, des élèves fatigués après les vacances…tout cela doit s’examiner.

 

- ...

 

La consultation sur les « rythmes » ne doit pas masquer la question des moyens et des personnels que l’état ne cesse de baisser depuis des années dans notre académie. Mais elle doit au contraire déterminer les besoins véritables pour une refonte profonde du système actuel.

 

LA FCPE a des propositions.

Nous y reviendrons.

 

Patrick PATTE

Secrétaire général

FCPE Nord

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


bonjour,


je viens de consulter votre site sur les rythmes scolaires


pour ma part, je suis d'accord avec plusieurs points sauf la pause du midi


j'en ai discuté avec plusieurs élèves et ils sont d'accord pour 1h00 à partir du collège .


beaucoup d'entre eux sont en route  dès 7h00 du matin et ne rentre pas chez eux. donc une collation le midi suffit( 30mim pour manger et 30mim pour se détendre) et finir plus tot le soir
16h00 maxi.


"un enfant ne s'attable pas comme une adulte"


amicalement


virginie gardelein



Répondre