Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 10:00

conf-presse-copie-1.jpgTROP PEU, C’EST TROP !

  

Tel était le titre choisi par la FCPE Nord ce mercredi 24 mars pour sa conférence de presse animée par Hachemi SALHI, Président, Patrick PATTE, Secrétaire général et Olivier DUTOUR, Secrétaire général adjoint.

 

Il a été rappelé que la FCPE Nord avait dû cette année encore

- alerter sur la carence inadmissible du rectorat à remplacer les professeurs absents

- dénoncer au dernier Conseil Départemental de l’Education Nationale la carence de l’institution face à la diminution larvée des moyens des RASED dans le premier degré.

à AUCUNE REPONSE SATISFAISANTE N’A ETE APPORTEE

 

à PERSONNE N’A ETE CAPABLE DE NOUS EXPLIQUER COMMENT ON POUVAIT MIEUX PRENDRE EN CHARGE LES ELEVES DANS UN RASED DE CIRCONSCRIPTION EN ENLEVANT DES POSTES DE MAITRES SPECIALISES POUR LES METTRE AILLEURS.

 

Les questions sont aussi posées quant au nombre insuffisant des AVS (assistant de vie scolaire) pour aider les élèves handicapés, l’équilibre de la semaine scolaire en primaire que nous avons toujours défendue sur 9 demi journées.

Une autre préoccupation : Le décrochage scolaire : Où en sont les mesures du plan de Monsieur HIRSCH ? Nous interpellerons très vite monsieur DAUBRESSE, son successeur, pour connaître ses intentions.

 

POUR LES COLLEGES ET LYCEES

 

1/ Réformer : oui, gérer la pénurie et désorganiser : non

La réforme du lycée annoncée à moyens constants s’avère tout au contraire subordonnée à une baisse drastique des moyens comme le souligne la répartition de la DGH dans les établissements scolaires du Nord.

 

Cette répartition injuste et inique de la dotation de fonctionnement se traduit par :

- une suppression importante de postes et d’heures-postes

- un recours massif aux heures supplémentaires

- une désorganisation du travail et du suivi pédagogiques

- des enseignements et une offre pédagogique au rabais

- des lycéens nomades pour suivre les enseignements optionnels désirés

- un accueil difficile des élèves handicapés dans des classes surchargées

- etc.

 

Il a été dénoncé la manière de faire adopter les répartitions des Dotations Globales Horaires dans les établissements en PRENANT DES PROCEDURES D’URGENCE QUI N’ONT PAS LIEU D’ETRE.

 

à nous demandons dans chaque établissement un DEBAT et un TRAVAIL SERIEUX SUR UN PROJET PEDAGOGIQUE D’ETABLISSEMENT VERITABLE QUI DEVRAIT DETERMINER LES VERITABLES MOYENS et BESOINS UTILES AUX ELEVES.

  

2/ Partout, les actions et revendications continuent tant que la surdité et le silence des autorités académiques restent la seule réponse aux parents d’élèves, aux enseignants et aux élèves

En refus de la gestion de la pénurie et l’aggravation cynique des conditions de travail de nos enfants et de leurs enseignants, la FCPE du Nord a mis en œuvre, en concertation avec les conseils locaux de parents d’élèves de tout le département, et presqu’épuisé toutes les formes d’actions et de revendications de moyens pédagogiques et humains décents et dignes de ce nom.

 

Les parents sont conscients que l’école est en danger d’asphyxie :

Plus de 40 conseils locaux de parents en collèges : Annœullin, Cambrai, Capelle-la-Grande, Cassel, Coudekerque-Branche, Denain, Dunkerque, Faches-Thumesnil, Gondecourt, Gravelines, Hazebrouck, Hellemmes, Lambersart, Lille, Lomme, Loon-Plage, Loos, Saint-Saulve, Saint-André, Tourcoing, Villeneuve d’Ascq, le Valenciennois,

Près de 30 conseils locaux de parents en lycées : Armentières, Cambrai, Coudekerque-Branche, Denain, Douai, Dunkerque, Fourmies, Genech, Haubourdin, Hazebrouck, Lambersart, Lille, Marcq, Roubaix, Saint-Amand, Sin-le-Noble, Tourcoing, Valenciennes, Villeneuve d’Ascq

 

Les réponses de l’Inspecteur d’Académie et du Recteur restent le plus souvent répétitives en se réfugiant derrière le motif d’enveloppes budgétaires ministérielles contraintes et qui ne leur laissent que peu de marge de manœuvre face à la plus désespérée des situations locales.

 

3/ La FCPE du Nord prend ses responsabilités et appelle à la reprise des cours pour ne pas pénaliser les élèves

Pour ne pas pénaliser la scolarité de nos enfants, en particulier dans les classes d’examen (brevet des collèges, TPE en première et baccalauréat), et en prenant toute notre responsabilité, nous sommes amenés à appeler à la reprise des cours mais

en poursuivant la lutte sous d’autres formes, à convenir avec nos conseils locaux de parents d’élèves :

- rassemblements hebdomadaires symboliques,

- occupations ponctuelles d’établissements,

- points presse bimensuels,

- établissements morts ponctuels,

- pique-nique républicain mensuel pour l’éducation,

(LE 1er DE LA SERIE S’EST TENU AVEC SUCCES  CE JEUDI 25 MARS 2010 DE 12 H A 14 H, PLACE DE LA REPUBLIQUE A LILLE à voir notre article)

- boycotts

- etc.

  

« Une idée qui va son chemin… jusqu’au boycott s’il le faut de la rentrée scolaire 2010/2011 dans la région Nord-Pas de Calais»

« Une école sans moyens, une rentrée sans élèves »

 


OUI

Les parents d’élèves du Nord, comme l’ensemble des acteurs de la communauté scolaire ne baissent pas les bras ni ne jetterons l’éponge, tant que des moyens dignes de ce nom ne sont pas restitués aux établissements scolaires (écoles maternelles et primaires, collèges et lycées).

NON

Nous n’accepterons pas une offre pédagogique au rabais et des enseignements « bricolés avec les moyens du bord » qui vont précipiter inéluctablement nos enfants dans le décrochage scolaire.

OUI

Nous sommes ambitieux pour les élèves du Nord, afin qu’ils vivent une réussite scolaire et un épanouissement personnel optimisés.

 

 

 

Hachemi SALHI, Président

Patrick PATTE, Secrétaire général

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 16:13

!cid image001 jpg@01CA9834Il faut en finir avec les violences politiques à l’Ecole !

 

Alors que le ministère de l’Education nationale affirme vouloir lutter contre la violence des élèves et l’absentéisme, la FCPE juge complètement déplacées les récentes annonces présidentielles.

 

La FCPE dénonce la violence que constitue la menace de l’éloignement de certains élèves proposé par le président de la République, qui souhaite que « les jeunes qui ne peuvent pas suivre une scolarité dans un établissement scolaire [soient] placés dans des établissements spécialisés et [fassent] l'objet d'un accompagnement scolaire spécifique ». Ce n’est pas en les excluant aujourd’hui qu’on intégrera ces jeunes dans la société de demain.

 

La FCPE s’oppose aussi à la violence que constitue pour les familles la suppression des allocations familiales agitée comme un chiffon rouge de façon récurrente. Les allocations familiales ne sont pas de l’argent de poche pour les élèves assidus.

 

Il faut ramener les responsabilités la où elles sont : que le gouvernement regarde ce qu’il est en train de faire, que ceux qui suppriment des postes et sacrifient la formation des enseignants cessent de se poser en redresseurs de torts !


Si la FCPE ne remet pas en cause sa participation aux Etats généraux de la sécurité scolaire, elle considère cependant que les annonces simplistes doivent cesser pour s’attaquer enfin aux réels problèmes de fond.

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 12:14

 

appel-manif.jpgMANIFESTATION DU MARDI 23 MARS 2010 

Compte-tenu

 - de l’actualité morose (suppressions de postes, Dotations Globales Horaires en diminution, non remplacement des enseignants, ...),
- des attaques systématiques contre le service public d’éducation et de la casse de l’école publique,

 

la FCPE Nord/Pas-de-Calais appelle tous les parents à se joindre

 

à la manifestation

du mardi 23 mars 2010 à Lille

 

sous la bannière FCPE.

  

Rendez-vous Porte de Paris dès 14 heures.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 12:05

pique-nique.jpgPIQUE-NIQUE REPUBLICAIN POUR L’EDUCATION

 

La FCPE du Nord appelle tous les conseils locaux de parents d’élèves du département du Nord à une semaine d’actions du 22 au 26 mars 2010, pour exprimer, de nouveau, ensemble, selon leur imagination et créativité responsables, leur vif mécontentement relatif à :

- la baisse injuste des moyens de fonctionnement dans les établissements scolaires du Nord

- la suppression drastique des postes pour la rentrée scolaire 2010/2011,

- la désorganisation du travail et du suivi pédagogiques qui hypothèquent la réussite scolaire des enfants et élèves du Nord et inquiètent gravement les familles.

 

La FCPE du Nord invite, dans le cadre de cette semaine de solidarité et d’actions, les conseils locaux de parents d’élèves du département du Nord, à venir dans le calme, la bonne humeur et la détermination à symboliser notre résistance et notre exigence de moyens pédagogiques et humains dignes de ce nom autour d’un

 

PIQUE-NIQUE REPUBLICAIN POUR L’EDUCATION

LE JEUDI 25 MARS 2010 de 12 h A 14 h
à LILLE

en face de la Préfecture de Région, place de la République, sur la dalle des droits de l’homme (à côté et autour de la fontaine).

 

La FCPE du Nord appelle tous les acteurs de la communauté scolaire et éducative : enseignants, élèves, personnel ouvrier, administratif, technique et de santé, conseillers d’orientation psychologues,...à rejoindre avec plaisir ce pique-nique citoyen, convivial et pacifique.

 

La FCPE du Nord appelle également les élus politiques du Nord : maires et adjoints chargés des écoles et de l’enseignement, conseillers généraux, communautaires, régionaux, députés et sénateurs à se joindre aux parents d’élèves pour marquer leur attachement à un service public nordique d’éducation de qualité.

 

Le présent communiqué tient lieu d’invitation.

Merci d’apporter votre pique-nique et votre bonne humeur !

Partager cet article
Repost0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 10:47

portevoix.jpgPOUR DES MOYENS A LA HAUTEUR DES AMBITIONS DE NOS ENFANTS

 

Communiqué :

 

Suite à la multiplication des remontées des conseils locaux
sur les procédures d’urgence constatées dans un certain nombre d’établissement  du second degré pour faire voter les DGH et les répartitions de celle-ci,
sur la suppression de moyens permettant aux collèges et lycées de mieux travailler l’année scolaire prochaine, (le Ministre de l’éducation nationale avait affirmé qu’il n’y en aurait pas en lycée)

 

Face à la mise en  place de la réforme de la seconde dans la hâte,  sans étude véritable avec tous les partenaires de projets pédagogiques et des dotations de moyens qui ne sont pas basés sur les réels besoins des élèves


la FCPE Nord appelle les conseils locaux à consolider et à poursuivre les ACTIONS pour exiger que l’on revoit  à la hausse les dotations horaires.

 

LA FCPE NORD  APPELLE A CONTINUER D’ORGANISER PARTOUT DANS LE NORD

des actions sur le terrain DURANT un temps fort commun


la semaine du
 22 au 26 mars 2010

 

PARTOUT DANS LES LYCEES, LES COLLEGES ET LES ECOLES !

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 15:35

portevoix.jpgLes dernières actions :

Lycée Baudelaire à Roubaix (Nord Eclair)
Collèges et lycée de Villeneuve d'Ascq (Nord Eclair)
Lycée Queneau à Villeneuve d'Ascq (Nord Eclair)
Collèges et lycées de Lille (Voix du Nord)

A suivre ...







Partager cet article
Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 09:55

manif-copie-1.jpgNous avons été informés d’une grève des personnels de l’Education nationale contre les suppressions de postes le vendredi 12 mars 2010

 

Un certain nombre de manifestations sont organisées dans les secteurs par des syndicats d’enseignants ou les collectifs « éducation ».

Nous avons invités les parents à se joindre à ces manifestations  dans tous les secteurs où elles sont organisées :

 

DUNKERQUE : Rassemblement à 10 h, Place Jean BART

LILLE : Rassemblement à 14 h 30, Porte de Paris

CAMBRAI : Rassemblement à 10 h devant le lycée Fénelon

 

mais aussi dans les autres secteurs.

 

 

L’ACTION CONTINUE ET S’AMPLIFIE ...

 

« La mobilisation monte en puissance » (Le phare Dunkerquois)

 

Lycée Jean Bart à Dunkerque (Voix du Nord)

 

Villeneuve d’Ascq (Voix du Nord)

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 16:04

portevoix.jpgL’appel de la FCPE à la VIGILANCE a été entendu.
Cette VIGILANCE a permis, là où c’était nécessaire, de REAGIR sur les manques mais aussi sur la manière parfois cavalière de faire procéder à l’examen de dotations horaires insuffisantes amenant la suppression de postes.

Au lieu d’améliorer notamment les conditions de travail des élèves, on assiste ici et là, à leur dégradation.

La mise en place de la réforme de la seconde se fait dans la hâte.

On enlève des moyens aux lycées et on ne met pas suffisamment en place de réflexion partenariale avec les parents.

L’opération de communication du ministre pour la « réforme » ne fait plus illusion face aux moyens insuffisants mis en œuvre sur le terrain des établissements.

 

Les actions se multiplient dans le département pour que l’on entende la voix des parents et leurs préoccupations pour la réussite de leurs enfants.

 

Vous trouverez, ci-après, les liens vers quelques informations sur des actions qui montrent à l’évidence que nous ne sommes pas satisfaits de ce qui se passe et que les parents s’organisent partout.

 

Collèges et lycées du Dunkerquois (Voix du Nord)

Collège Pierre et Marie Curie de Gravelines (Voix du Nord)

Lycée Fénelon à Lille (Voix du Nord)

Collèges et lycée de Villeneuve d’Ascq (20 minutes et Voix du Nord)

Collège Lavoisier à Lambersart (Voix du Nord)

Collège Jean Jaurès à Lomme (Voix du Nord)

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 13:20

greveNous avons recommandé à nos conseils locaux de demander aux chefs d’établissement de reporter le vote sur la DGH* (répartition) à plus tard pour laisser le temps au dialogue et à l’étude sérieuse à partir d’un projet pédagogique cohérent.

 


Ce qui est de bon sens.

 

Au lieu de cela, on assiste très souvent au vote forcé des répartitions des DGH dans les établissements en prenant des procédures d’urgence qui n’ont pas lieu d’être :

Exemples dans des lycées que nous ne citerons pas mais on pourrait le faire comme pour beaucoup d’autres :

commission permanente le lundi à 8 H 30 (pratique pour les parents qui travaillent !)

CA le jeudi à 14h et...comme il n'y avait pas le quorum : CA reconvoqué par mail pour le lendemain à 8h30 !

commission permanente  mardi 23 février 2010 et le CA le vendredi 26 février 2010

- jeudi 4 mars : CA si le contre l'emporte 

  vendredi 5 mars: Commission permanente

   lundi 8 mars: CA _avec quorum_ si le quorum n'est pas atteint  

   jeudi 11 mars: CA _sans quorum_  avec vote

…….

la course à la décision sans discussion et nouvelles propositions !

 

Ne veut-on pas le dialogue dans l’Académie De Lille ? Le RECTEUR n’a-t-il pas suivi les recommandations du MINISTRE de l’Education nationale et donné des instructions aux chefs d’établissement ? 

 

EXTRAIT du courrier du Ministre de l’Education nationale au Recteur daté du 18 janvier 2010 :

Je vous recommande de proposer aux établissements d'assouplir le calendrier des délibérations des conseils d'administration. Il n'est pas nécessaire, en effet, d'obtenir un vote formel du conseil d'administration sur le TRM, lequel s'analyse comme un simple outil de gestion entre les EPLE et les services académiques.
Si le CA doit évidemment délibérer sur l'emploi des dotations en heures, et donc sur la structure pédagogique de l'établissement, les principes d'organisation des enseignements et de l'accompagnement personnalisé, la première campagne TRM peut, quant à elle, être déconnectée de cette délibération. En effet, elle est simplement nécessaire pour calibrer le mouvement. Vous pourrez ainsi prolonger la phase de dialoque et d'ajustement avec les établissements jusqu'au mois de juin.

 

 

Nous disons NON à cette conception non démocratique de la décision qui consiste à faire voter avec une hâte qui ne se justifie pas sur des répartitions théoriques sans débat sérieux sur un projet pédagogique d’établissement qui devrait déterminer les véritables moyens utiles aux élèves.

 

Pourquoi donc  demander aux CA de répartir la dotation à l’heure près dès maintenant pour la rentrée alors que tout n’est pas encore déterminé.

 

Beaucoup de questions restent à débattre entre ceux dont c’est le rôle dans un Conseil d’administration de LYCEE et notamment professeurs et parents.

 

Qu’on ne s’étonne donc pas que les parents boycottent, votent contre ou organisent des journées «  collèges morts ou lycées morts »

 

* DGH : Dotation Globale Horaire octroyée par le Rectorat. Les conseils d’administrations ne se prononcent pas sur la DGH puisqu’ imposée mais sur sa répartition.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 15:05

La réponse des conseils locaux à la suppression et au manque de moyens dans les collèges et lycées pour 2010

en-colere.jpg
 

Les remontées sont nombreuses. Nous les résumons rapidement ici.

Tout n’y est pas … et ça ne fait que commencer !

 

BOYCOTT DES CONSEILS D’ADMINISTRATIONS, COURRIERS, MOTIONS :  

 Collège Lamartine à CAMBRAI

Collège Van Der Mersch à CAPELLE LA GRANDE

Collège Van Heecke à DUNKERQUE

Collège Debeyre à LOOS

Collège Carpeaux à VALENCIENNES

Lycée Corot à DOUAI

Lycée Couteau à SAINT AMAND

Lycée Jean Bart à DUNKERQUE

Collège Saint Exupéry à HELLEMMES

Les lycées de DENAIN

 

Deux douzaines d’établissements sont aussi en cours de préparation d’action suite à des demandes auprès de notre secrétariat. (Nous ne mettons que les établissements qui sont confirmés déjà dans l’action.)

 

JOURNEES MORTES associées au BOYCOTT ou/et VOTE CONTRE AU CA :

 

Collège Pierre et Marie CURIE à GRAVELINES

Collège Jules Ferry à COUDEKERQUE-BRANCHE

Collège Paul Machy à DUNKERQUE

Collège Jean Jaurès à LOMME : ACTION 50 ELEVES SUR LE TROTTOIR !

Collège Jean Rostand à LOON PLAGE : Collège MORT

Collèges MORTS à VILLENEUVE D’ASCQ

Lycée En GREVE (profs + parents) à Fénelon à LILLE

Lycée Queneau à VILENEUVE d’ASCQ :  Lycée MORT

Journée morte prévue au Collège Jean Monnet à CAUDRY

Lycée Mousseron à DENAIN : Lycée MORT

……

 

Le détail de ces actions bientôt ...

Partager cet article
Repost0