Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 16:12

Des absences souvent non remplacées ont été recensées dans les collèges et Lycées. Voici quelques conseils si vous voulez réagir et demander le remplacement de l’enseignant absent.

 

Nos enfants pâtissent de la non continuité de leurs cours. Il est inadmissible que le professeur absent ne soit pas remplacé dans les meilleurs délais.

Cette situation tend à se multiplier dans le département sans qu'aucune amélioration sensible ne soit apportée.

Les élèves subissent notamment la politique des suppressions de postes et les restrictions budgétaires sur les postes de remplacements. C’est inacceptable : nous devons demander au Recteur et à l’Inspecteur d’Académie de prendre les dispositions nécessaires pour assurer les moyens de fonctionnement du service public.

 

à C’est pourquoi, dans le cas d’une absence d’un enseignant, il faut IMMEDIATEMENT, que votre association envoie :

·         un FAX au Cabinet du Recteur : 03.20.15.60.65

·         une copie FAX à l’Inspecteur d’Académie (pour collèges) : 03.20.53.75.79

 

à Si vous n’avez pas de FAX vous pouvez :

·         envoyer un mail :

Cabinet du Recteur : cabinetdurecteur@ac-lille.fr

Secrétariat particulier : ce.recteur@ac-lille.fr

Cabinet de l’Inspecteur d’Académie : ce.ia59@ac-lille.fr

 

·         ou passer un appel téléphonique pour demander un remplacement

Rectorat : 03.20.15.60.00 poste 6659

Inspection académique : 03.20.62.30.98 (ou 97 ou 94)

 

Envoyez une copie par un courrier dans tous les cas : Monsieur le Recteur

Rectorat de l’Académie de Lille

20, rue Saint-Jacques BP 709

59033 Lille

 

Monsieur L’Inspecteur d’Académie du Nord

1 Rue Claude Bernard 59000 Lille

 

à Vous trouverez sur notre site un modèle de courrier (même texte pour le Fax ou le mail)

Relancez par téléphone en cas de non réponse.

 

à En cas de problème vous pouvez contacter notre Secrétariat, à la FCPE à LOMME (mail et téléphone ci-dessous)

 

à Il faut bien entendu informer le Chef d’établissement de votre démarche en lui donnant une copie du courrier. Mais vous n’avez pas à lui demander l’autorisation pour faire cette démarche.

à Par contre vous devez lui demander ce qui est prévu pour remplacer l’enseignant absent dès que vous avez connaissance du problème.

 

à      Vous pouvez aussi envoyer une copie du courrier ou un fax au Maire

à      Informez de votre démarche les Parents de la classe concernée et demandez aux parents de vous signaler toute absence de professeur.

 

A NE PAS OUBLIER

Ouvrez un dossier de déclaration d’absence sur le site OUYAPACOURS et n’oubliez pas de le refermer quand l’absence est remplacée ou terminée)

à http://www.fcpe.asso.fr/ouyapacours/

Cela permet de recenser les absences et de réclamer au niveau du département des moyens supplémentaires en remplacement au Rectorat.

 

En cas d’absence non remplacée prolongée ou répétée, tenez–nous informés. Merci.

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 16:05

Des absences souvent non remplacées ont été recensées dans les écoles. Voici quelques conseils si vous voulez réagir et demander le remplacement de l’enseignant absent.

 

Nos enfants pâtissent de la non continuité de leurs cours, la plupart du temps on les répartit dans des classes avec un travail. Un élève de CP dans un cours de CM2 n’est pas pris en charge comme il le devrait, le maître ou la maîtresse de la classe qui l’accueille ne peut évidemment pas « tout faire ». Et on le comprend ! De plus cela entraîne une gêne pour les élèves de la classe d’accueil.

Cela devient dans la plupart des cas de la garderie et ce n’est pas admissible.

Nos enfants ont droit à la continuité de leur enseignement.

 

à C’est pourquoi, dans le cas d’une absence d’un enseignant, il faut IMMEDIATEMENT, que votre association :

·         envoie un FAX à l’Inspecteur de la circonscription de l’école.

Si vous n’avez pas de FAX vous pouvez :

·         envoyer un mail

·         ou passer un appel téléphonique pour demander un remplacement et doubler d’un courrier à l’Inspecteur.

Vous trouverez sur notre site un modèle de courrier.

 

Vous pouvez relancer par téléphone en cas de non réponse.

à vous trouverez les coordonnées des inspections sur le site de l’Inspection ACADEMIQUE du NORD :

http://netia59a.ac-lille.fr/~siteia/etablissements/circonscriptions.php

 

En cas de problème, vous pouvez contacter notre Secrétariat, à la FCPE à LOMME (mail et téléphone ci-dessous)

 

à Il faut bien entendu  informer le directeur de votre démarche en lui donnant une copie du courrier. Mais vous n’avez pas à lui demander l’autorisation pour faire cette démarche.

 

à      Vous pouvez aussi envoyer une copie du courrier ou un fax au Maire, à l’Inspecteur d’Académie.

à      Informez de votre démarche les Parents de la classe concernée

 

A NE PAS OUBLIER 

Ouvrez un dossier de déclaration d’absence sur le site OUYAPACOURS et n’oubliez pas de le refermer quand l’absence est remplacée ou terminée

   à http://www.fcpe.asso.fr/ouyapacours/

Cela permet de recenser les absences et de réclamer au niveau du département des moyens supplémentaires en remplacement à l’Inspecteur d’Académie.

 

En cas d’absence non remplacée prolongée ou répétée, tenez–nous informés. Merci.

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 15:45

T

 

 

Demandons des explications aux députés et sénateurs de nos circonscriptions

 

Pour cela vous trouverez sur notre site un modèle de courrier (à adapter selon la situation locale de votre établissement) à envoyer (sous forme de mail, fax ou courrier) dès cette semaine et au plus tôt avant le vote du budget par les deux assemblées.

 

Si vous n'avez pas les adresses de vos parlementaires, vous pouvez nous les demander.

 

Mais faites-le rapidement. Le budget sera voté très vite avant les fêtes.

 

elles seront les conséquences si le BUDGET 2010 de l'éducation est voté par les parlementaires (sénateurs et députés)
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:06

 16 000 en France !

Une résultante du budget 2010 prévu pour l’éducation nationale.

 

En 8 ans cela fait 5895 postes en moins dans le Nord Pas de Calais alors que l‘on connait chaque année, des classes trop chargées en effectifs  notamment en lycée, des emplois du temps qui se dégradent dans nombre de  lycées et collèges et du fait que beaucoup de professeurs assurent des services sur plusieurs établissements, des élèves ayant besoin de l’intervention du RASED qui sont de moins en moins pris en charge, un manque de personnel pour prendre en charge les élèves ayant un handicap, de plus en plus de professeurs non remplacés que ce soit en lycée, en collège ou dans les écoles.

 

Nous devons réagir.

 

Les contingences budgétaires du ministère de l’Education nationale font que nos enfants subissent et vont continuer de subir en 2010 la loi d’une gestion nationale, rectorale et  académique, qui ne tient pas compte des situations réelles du terrain  : nous en avons la preuve par exemple pour la non affectation d’élèves de troisième en seconde dans leur lycée de secteur.

Nous avons réagi et ces situations ont dû être rectifiées.

 

Nous disons qu’il faut que le budget de l’Education nationale soit basé sur la réalité des situations des établissements scolaires et non l’inverse : mettre des élèves en difficulté parce que la gestion  prime sur l’humain et non pas prendre les élèves pour des pions au service d’un budget volontairement régressif. 

 

La FCPE Nord appelle les parents à signer la pétition lancée par le collectif "un pays, une école, notre avenir"

 

 

Pour exiger « que le gouvernement renonce aux 16 000 suppressions de postes prévues au budget 2010 et décide un plan de recrutement de personnels titulaires, formés aux spécificités de leurs missions, dans l’ensemble des métiers de l’éducation.»

 

Les organisations nationales membres du collectif ont adressé un courrier aux parlementaires pour attirer leur attention sur les conséquences de ce budget. Le vote définitif du budget à l’Assemblée et au Sénat aura lieu vraisemblablement le 9 ou le 10 décembre. Une conférence de presse nationale est également prévue début décembre.

La FCPE Nord appelle aussi les parents à soutenir  les actions responsables des syndicats d’enseignants qui se dérouleront dans la semaine du 23 au 30 novembre pour exiger du gouvernement  un budget de l’éducation qui ne mette pas en péril l’avenir de nos enfants par la suppression  inadmissible des postes  nécessaires au bon fonctionnement du service public de l’Education Nationale.

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 11:52

QUELQUES POINTS DE L’ANALYSE DE LA FCPE NATIONALE A MEDITER :

 

« Le gouvernement annonce une augmentation de 1,6% du budget de l’Education nationale qui serait de nature à rassurer les parents et les enseignants puisque l’inflation serait en deçà. Le budget de l’Education nationale atteint 60 milliards d’euros pour le PLF 2010.

 

Pourtant, cette augmentation est inférieure à la dépense supplémentaire nécessaire pour financer les pensions de retraite (plus d’un milliard d’euros) et ceci depuis 3 ans. En réalité, le budget consacré aux élèves ainsi qu’aux personnels baissera donc une nouvelle fois cette année et ce seront donc bien 16 000 adultes en moins qu’il manquera aux élèves de France en 2010.

 

La FCPE n’a de cesse de dénoncer la suppression massive de postes dans l’Education nationale. De plus en plus, on supprime les postes là où on pense que cela se voit le moins.

A titre d’exemple, le budget accordé pour assurer les remplacements dans le 1er degré de l’enseignement public chute de 17 millions d’euros, dans le 2nd degré public, il chute de 123 millions d’euros par rapport à 2009 quand dans le même temps, le même budget est en augmentation 3, 65 millions d’euros … dans l’enseignement privé. En la matière, le gouvernement a fait ses choix plus que contestables….

 

La partie qui est la moins « médiatisée » du budget de la mission enseignement scolaire est bien une partie qui, dans la masse globale, reste malheureusement marginale :

les crédits pédagogiques et les aides sociales à destination des élèves.

Pour le budget 2010, comme ce fut le cas en 2009, ceux-ci sont en constante diminution.

 

Le budget « vie scolaire » a connu une augmentation de 6 millions d’euros par rapport à l’année précédente. Cette somme reflète le peu de cas que fait le gouvernement de l’association des élèves à la vie scolaire alors que le président de la République annonce un accroissement de l’engagement lycéen et que le ministère souhaite associer davantage les parents d’élèves à l’Ecole. Nous voyons mal comment ces mesures pourraient être mises en adéquation avec une augmentation aussi faible de cette ligne budgétaire.

 

Concernant la santé scolaire, en période de risque de pandémie de grippe A/H1N1,

le budget fait apparaître une baisse de 15 millions d’euros pour l’action « santé ».

Il s’agit là, clairement, d’un renoncement aux principes qui font de l’Ecole un des lieux primordiaux où se fait la prévention, notamment la prévention des risques chez les adolescents…

 

Alors que le gouvernement n’a pas reconduit les contrats d’AVSI dans l’établissement, il fait apparaître une augmentation de 7 millions pour l’action « accompagnement des élèves handicapés » comme si cette masse budgétaire suffisait à combler le vide que le gouvernement a laissé en la matière.

RAPPEL, dans le Nord, on attend toujours que  plus de 300 postes d’AVSI promis pour la rentrée des vacances de Toussaint soient effectifs. 

 

Sur l’action sociale, c’est une diminution de 6 millions d’euros qui apparait. Là encore, en période de crise économique, le gouvernement ne donne plus la possibilité aux familles les plus en difficulté d’accompagner financièrement, et dans l’urgence, la scolarité des élèves les plus socialement fragiles.

 

alors que nous avons eu une réforme de l’enseignement primaire, et une réforme du lycée attendue pour 2010, il est anormal que les crédits alloués aux matériels pédagogiques (manuels scolaires) baissent.

Ils sont en chute libre avec 13 % de moins pour les écoles. Au collège, ils passent de 25 € par élève l'an dernier à 21,3 €, au LEGT de 17 € à 15,7 € et au LP de 34 à 28,7 €. Or ce sont ces fonds qui permettent d'acheter des manuels scolaires au collège ou d'alimenter les fonds sociaux au collège et au lycée.

Sur cette question, la vigilance des parents élus dans les CA est de mise  et les CDPE peuvent faire remonter à la fédération les montants accordés dans les établissements pour l’achat de manuels scolaires.

Nous ne pouvons accepter un tel état de fait : la FCPE demande une révision à la hausse les dépenses liées aux bourses et aux crédits pédagogiques.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 10:15

nullCe samedi 7 novembre une trentaine de parents ont participé à la première session de formation des « nouveaux responsables » dans nos locaux à Lomme.

 

Hachemi SALHI, Président, Patrick PATTE, Secrétaire Général et Anne MIKOLAJCZAK, Trésorière ont présenté notre Fédération, son fonctionnement, ses actions.

Les administrateurs FCPE des secteurs de Lille métropole ont répondu aux questions des parents sur des thèmes très concrets, très factuels (non remplacement des professeurs, auxiliaires de vie scolaire, transports,…)

 

Plus qu’une réunion d’information, c’est un véritable moment d’échange, permettant une meilleure connaissance de la réalité du terrain.

 

Deux autres sessions sont prévues le samedi 21 novembre, l’une à Coudekerque-Branche, l’autre à Valenciennes.

 

Nous vous attendons nombreux.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 11:24

Chaque année, de nombreux nouveaux responsables prennent leur fonction au sein des conseils locaux sans savoir précisément comment fonctionne une association et/ou notre Fédération. C'est pourquoi la FCPE départementale propose aux nouveaux responsables une formation spécifique ouverte à tous ceux qui sont demandeurs d'informations.
Cette formation, animée par des administrateurs départementaux, a pour but de vous apporter des notions simples mais fondamentales sur le fonctionnement des associations (constitution, obligations déclaratives, rôle du président, du secrétaire, du trésorier…) mais aussi sur l'animation de l’association dans l’établissement auprès des parents.

 

le samedi 7 novembre 2009 de 8h30 à 12h30

au siège de la FCPE du Nord 111 av de la République à Lomme


le samedi 21 novembre 2009 de 8h30 à 12h30

salle Desrousseaux, Espace Jean Vilar – 21 rue Jean Bart à Coudekerque-Branche


le samedi 21 novembre 2009 de 8h30 à 12h30

au lycée de l’Escaut, avenue de Saint Amand à Valenciennes

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 10:54

Les conseils de classe arrivent. Le rôle que jouent les délégués de parents d’élèves est important. C’est dans cette instance que nous devons défendre un enseignement de qualité pour tous les jeunes mais aussi veiller à ce qu’aucun ne soit mis sur le bord du chemin.

 

Pour vous aider à accomplir cette mission, la FCPE départementale met à votre disposition un dossier complet sur le thème des conseils de classe :

- comment préparer le conseil de classe ? (réunion, questionnaire destiné aux parents)
- comment se déroule le conseil de classe
- comment  rédiger un compte-rendu de conseil de classe ?

 

Vous pouvez consulter ce dossier en cliquant ici.
Contactez-nous pour obtenir des modèles de questionnaire et de compte-rendu de conseil de classe.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et de vos besoins.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 09:58

 

La FCPE Nord/Pas-de-Calais tiendra un COLLOQUE REGIONAL
Samedi 5 décembre 2009
lycée Faidherbe de Lille
salle des conférences


Au delà des annonces officielles qui prônent que « dans chaque lycée doit figurer un programme d’éducation à la santé », nous savons que mettre en équation la santé des lycéens est primordiale pour aider nos adolescents à concilier réussite scolaire et épanouissement personnel dans une écologie éducative quelque peu contrainte.

Quels sont les besoins de santé ressentis et leur évolution sur les plans somatique, mental, social et scolaire ?

Comment évoluent les conduites à risques ?

Quelles actions préventives et de remédiation humaine ?

Visions actualisées d’experts et vécus partagés…


08h45    Accueil - Café

09h00    Mot de bienvenue

               Monsieur Bauden, Proviseur du lycée Faidherbe

               Monsieur Percheron, Président du Conseil Régional

09h15    Ouverture

               par Anne Mikolajczak, Présidente du Comité Régional FCPE

« la santé des lycéens, aspects physiologiques, alimentaires, rythmes de vie et apprentissages »

09h45   Table ronde

              animée par Lydie Leroy

              avec la participation de Loïc Cloart, Directeur de l’IREPS Nord/Pas-de-Calais

              (Instance Régionale d’Education Pour la Santé)

10h45   Débat

« la santé des lycéens, approche psychosomatique : mal-être et bien-être, épanouissement scolaire et personnel »

11h00   Table ronde

            animée par Marie-Sylvie Laigle

               avec la participation d’un médecin psychiatre

12h00    Débat 

12h15    Synthèse et clôture

               par Christiane ALLAIN, Secrétaire Générale FCPE Nationale

12h30    Cocktail de clôture offert par le Comité Régional FCPE


Ce colloque est réalisé grâce au concours financier du Conseil Régional Nord/Pas-de-Calais.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 09:48

De nombreuses rumeurs infondées de vaccination obligatoire contre la grippe AH1N1 circulent actuellement, mais  rien dans les textes parus n’autorise cette interprétation.

 

Par ailleurs, le ministre Luc Chatel a expressément indiqué lors du dernier Conseil Technique paritaire de l’éducation nationale que cette vaccination n’était pas obligatoire.

 

Pendant  la conférence de presse du ministère de la Santé, le 8 octobre 2009, il a été rappelé qu’un processus d’organisation de centres de vaccination était mis en place  avec l’aide des préfets et des DDASS pour répondre aux demandes de ceux qui « souhaiteraient » se faire vacciner, avec la définition de populations prioritaires  (personnels de santé, (femmes enceintes, bébés de 6 à 23 mois…).

 

Dans chaque département sont organisés des centres de vaccination ou des équipes mobiles pour les élèves scolarisés, mais dans tous les cas une autorisation préalable des parents sera exigée.


La FCPE, qui ne saurait tolérer aucune dérive dans ce domaine, a interrogé le ministère qui lui a confirmé cette procédure et les CDPE qui ont fait de même avec leurs IA ont aussi obtenu la réponse similaire.

 

Nous vous invitons à être vigilants sur ces points et à nous tenir informés de toute initiative suspecte.

Il n’est pas exclu que les lobbys anti ou pro vaccinations utilisent cette occasion pour alarmer ou pour mobiliser  les populations ; or si chaque position est respectable, elle ne doit pas entraîner de la désinformation !. Ce sera à chacun de choisir avec son médecin (voir avec son spécialiste en cas de pathologie particulière) la meilleure option, sans obligation aucune de vaccination.

 

Nous vous rappelons par ailleurs que la contamination se fait essentiellement par la diffusion de gouttelettes de salive (toux, éternuements…) et par le contact des  mains pour lesquels la simple observance des règles d’hygiène est appropriée.

Partager cet article
Repost0