Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 14:55


 

La FCPE se félicite de la publication le 1er novembre de l’arrêté du ministère de l’Education nationale instituant la base élèves du premier degré. Il s’agit de la traduction dans les textes des annonces faites par le ministre au mois de juin dernier. La mobilisation conjointe des parents d’élèves de la FCPE, des enseignants et des défenseurs des droits de l’Homme a payé.

 

Ce texte restreint fortement et de façon claire les données qui peuvent être collectées et enregistrées et leurs délais de conservation. Il interdit notamment la collecte d’informations sur la nationalité et sur « l’origine raciale ou ethnique » des enfants, limite l’accès des maires aux données qui relèvent strictement de leur compétence et impose l’anonymisation des données transmises aux services de l’Education nationale concernés.

 

La FCPE appelle cependant les parents d’élèves à rester vigilants quant à l’application de cet arrêté en particulier en ce qui concerne l’« identifiant national élèves » qui ne doit pas pouvoir être utilisé à des fins de croisement de fichiers. Elle les invite également à exercer leur droit d’accès et de rectification.

 

Il appartient au ministre de l’Education nationale d’apporter la preuve que les exigences des parents d’élèves quant à la sécurisation des données sont effectivement mises en œuvre.

 

La FCPE demande enfin au ministère de l’Education nationale de procéder au réexamen dans le même sens du fichier Sconet, équivalent de la base élèves dans le second degré.


Lire le texte de loi
www.fcpe59.com/actualite/joe_20081101_0256_001941818.pdf




Communiqué de presse national du 05/11/08


Partager cet article
Repost0
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 16:55




Pour tout savoir sur la réforme du lycée vous pouvez visiter les liens suivants :

le discours de Xavier Darcos du 21/10/08
http://www.education.gouv.fr/cid22768/reforme-lycee-point-etape.html


le dossier de presse complet
http://media.education.gouv.fr/file/Toute_l_actualite/94/9/Point_d_etape_reforme_du_lycee_36949.pdf


la vidéo du Ministre
http://www.touteslesreformes.com/accueil/index.php?intChannelId=4

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 18:48

 




 AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - FAEN - FCPE - FEP-CFDT - FERC-CGT - FGPEP - FIDL - Les FRANCAS - FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l’Enseignement - SGEN-CFDT - SUD Education - UNEF - UNL - UNSA Education


L’ensemble des 21 organisations ayant appelé à la manifestation nationale du 19 octobre se félicite du succès de la mobilisation qui a rassemblé largement la communauté éducative, personnels d’éducation, parents, militants associatifs, lycéens et étudiants.

L’opinion lui a massivement apporté son soutien. 80 000 manifestants ont exprimé leur volonté de ne pas laisser le gouvernement poursuivre son entreprise de démolition du service public d’éducation. Ils ont rappelé que l’éducation devait redevenir une priorité pour la Nation, pour construire l’école de l’avenir.

Ils ont rappelé avec détermination que les services publics donnent plus de cohésion à une société de plus en plus minée par des inégalités que la crise accentue. Le gouvernement n’a répondu que par le mépris.

Les organisations décident de se constituer en groupement permanent pour alerter  et mobiliser les citoyens sur le long terme.

Elles appellent à l’action, dans le premier et le second degré, dans l’enseignement supérieur, dans le monde associatif, pendant la semaine du 17 au 21 novembre, autour de la Journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre.

Elles y interpelleront notamment chaque parlementaire, dans sa circonscription, sur les décisions qu’il ou elle prendra dans le cadre du débat budgétaire, en proposant aux citoyens de faire de même collectivement ou individuellement. Chaque parlementaire devra se prononcer sur la priorité qu’il ou elle donne à l’éducation, dans un contexte de crise où l’éducation est plus que jamais un investissement pour l’avenir.

D’autres initiatives suivront, notamment à l’occasion du Salon de l’éducation (27-30 novembre), tout particulièrement le 29 novembre. Les organisations rencontreront aussi les élus locaux sur les questions de l’égalité et de la démocratisation.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 14:57

La manifestation de dimanche a été une réussite incontestable, la FCPE était bien visible dans les cortèges.

 

La police, après avoir fait survoler le parcours par des hélicoptères de l’armée, a annoncé un nombre de 32 000 manifestants, évidemment très en deçà de la réalité. Pour mémoire, il s’est écoulé 2h30 entre l’arrivée des premiers et des derniers manifestants place de la Bastille, sur un parcours de plus de 5 kilomètres. Le chiffre de 32 000 personnes a par ailleurs été annoncé alors même que la place d’Italie était loin d’être vide puisque les derniers cortèges, dont ceux de l’Île-de-France, n’étaient pas encore partis.

 

Le chiffre de 80 000 manifestants annoncé par les organisateurs est bien le seul qui doit être retenu !

 

Les organisations à l’origine de la manifestation se revoient le mercredi 22 octobre au soir dans les locaux de la FCPE pour décider des suites à donner à cette mobilisation. Nous vous tiendrons au courant de ce qui aura été arrêté.

 

Le ministre a, le soir même, traité par le mépris cette manifestation que tous les médias ont présentée comme une « démonstration de force », en prétendant sur TF1 s’adresser aux « 97 % d’enseignants qui n’ont pas manifesté » !

Au passage, il continue de nier l’implication des parents d’élèves dans l’École, puisqu’il n’a pas évoqué notre participation à la manifestation.

De même qu’il n’a fait quasiment aucune communication sur les élections des représentants des parents, attendons-nous à ce qu’il ne fasse aucune communication sur les résultats de ces élections.

 

Nous vous invitons les parents à rassembler les renseignements que vous avez (évolution des taux de participation et des résultats des listes FCPE) et à nous les faire parvenir le plus tôt possible.

 

 

Communiqué presse national du 21/10/08

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 11:18



Afin qu’une information claire soit donnée aux familles sur les RASED, nous invitons les représentants FCPE  élus à mettre cette question à l’ordre du jour du premier conseil d’école.

 

Les équipes  pédagogiques doivent informer les parents sur le rôle des RASED, leur fonctionnement, les besoins recensés dans les écoles et les risques liés à la suppression des postes pour l’année prochaine.

 

Une information claire doit aussi être donnée sur la différence entre les RASED et l’aide individualisée.

 

Nous vous rappelons que la lettre signée par 17 organisations, dont la FCPE, peut être lue lors de ce premier conseil d’école.

 

Pour les RASED, un seul mot d’ordre : informer pour mobiliser !



Lire l'appel des 17 organisations  ici
Tout savoir sur le RASED ici

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 16:52

Mais de quoi parlez-vous ?




Cette semaine, 15 millions de personnes sont appelées à voter par correspondance et vendredi ou samedi dans les urnes.

Pourtant, le ministre de l’Education nationale lui-même feint de ne pas s'y intéresser et essaie même de les faire oublier, espérant sans aucun doute ne plus avoir à écouter les parents.

Mais les parents n'oublient pas ! Ils voteront cette semaine, pour faire entendre leurs demandes, leur voix…

Que le ministre devra bien entendre !

La FCPE brise le silence et appelle tous les parents à voter les 17 et 18 octobre pour élire leurs représentants dans les écoles, les collèges et les lycées de leurs enfants !

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 10:14

Communiqué de presse commun

 

 

 

 

Manifestation du 19 octobre : la mobilisation monte en puissance

 

La manifestation nationale lancée par 21 organisations de l’éducation s’organise et a reçu de très nombreux soutiens : 26 nouvelles organisations* soutiennent ou appellent à cette mobilisation. La pétition en ligne « Un pays, une école, notre avenir », signée par plusieurs personnalités, continue à recevoir chaque jour des signatures par milliers.

 

L’inquiétude est réelle. Les récentes annonces budgétaires font craindre le pire dans un climat déjà tendu dans l’Education. Nous assistons à une rupture de fond dans la priorité qu’accordait la Nation à l’Education.

 

Au-delà des dizaines de milliers de suppressions de postes, c’est toute la communauté éducative qui est reléguée au second rang.

 

Le gouvernement met également les associations complémentaires de l’enseignement public en danger : suppression des postes mis à disposition et diminution drastique des subventions.

 

Cette politique va détériorer irrémédiablement le service public d’Education. Les mots liberté, égalité, fraternité, perdent leur sens au profit d’une école à deux vitesses, dans une société minée par les injustices et les inégalités.

 

C’est pourquoi, dimanche 19 octobre, les citoyens seront dans la rue pour dire : « L’éducation est notre avenir : il ne doit pas se décider sans nous ! ».

 

AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - FAEN - FCPE - FEP-CFDT - FERC-CGT - FGPEP - FIDL - Les FRANCAS - FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l’Enseignement - SGEN-CFDT - SUD Education - UNEF - UNL - UNSA Education


www.uneecole-votreavenir.org


*Liste des soutiens

Organisations hors champ scolaire 

LDH (Ligue des Droits de l’Homme)  
MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples)
 
UFAL (Union des Familles Laïques)
 
AMUF (Association des Médecins Urgentistes de France)
 

FNFR (Confédération Nationale des Foyers Ruraux)  

FFMJC (Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture)  

ATTAC France (Association pour la Taxation des Transactions pour l’Aide aux Citoyens)  

Confédérations syndicales

CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail )  
CGT (Confédération Générale du Travail)
 

UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes)

Mouvements d’éducation populaire et organisations du champ scolaire

ANATEEP (Association Nationale pour les Transports Éducatifs de l’Enseignement Public)  
CNAJEP (Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire)
 
EEDF (Éclaireuses et Éclaireurs de France)
 

FOEVEN (Fédération des Oeuvres Éducatives et de Vacances de l’Éducation Nationale)
PRISME (PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs)
 

CNAL (Comité National d’Action Laïque)  
FNDDEN (Fédération Nationale des Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale)
 

Associations d’enseignants

AEAT (Association des Enseignants d’Activités Technologiques)  
AFPEN (Association Française des Psychologues de l’Éducation Nationale)
 
AGEEM (Association Générale des Enseignants des Écoles et classes Maternelles publiques)
 
APBG (Association des Professeurs de Biologie et Géologie)
 
APSES (Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales)
 
APKHKSES (Association des Professeurs de Khâgne et d’Hypokhâgne en Sciences Economiques et Sociales)
FNAME (Fédération Nationale des Associations de Maîtres E)
 
Bureau national de la FNAREN (Fédération Nationale des Associations de Rééducateurs de l’Éducation Nationale)
 
UdPPC (Union des professeurs de physique et de chimie)
 

 

Vous pouvez consulter en ligne la liste des personnalités qui soutiennent cet appel :

www.uneecole-votreavenir.org

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 14:29

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 14:27
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 10:35


L'éducation est notre avenir :
il ne doit pas se décider sans nous !

- refusons la dégradation des conditions d'études de nos enfants,
- refusons les classes surchargées de plus de 30 élèves,
- refusons la suppression d'heures d'enseignements,
- refusons l'alourdissement des programmes,
- refusons la suppression aveugle des postes d'enseignants et d'encadrants.

Pour dire NON
soyons tous ensemble
le 19 octobre 2008 à PARIS
départ de la manifestation à 13h de la place d'Italie

Autocar au départ de Lille
la FCPE Nord met à votre disposition un autocar au départ de LILLE (participation 5€ pique-nique fourni)
Rendez-vous à 8h15 rue de Tournai (face au flunch) près de la Gare Lille Flandre

Tout savoir pour  vous inscrire en téléchargeant le tract
ici
 

Partager cet article
Repost0