Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 16:38

Après Hazebrouck (le 17 mars), Bailleul (le 24 mars), c’est à ARMENTIÈRES que le Collectif FLANDRE-LYS pour l’école poursuit ses réunions d’informations et de débats sur l’école.

 

SON APPEL :

 

806 suppressions de postes d’enseignants en 2010

 837 en 2011

1020 de prévues en 2012 !

 

Déscolarisation des 2-3 ans 
Rythme scolaire  ????

 

L’École évolue !!!!

Participons à son évolution et discutons de son avenir

 

                                                                    Venez Tous !!!!
Devant un café, un chocolat chaud,
discutez et échangez avec des professionnels de l’Éducation de
l’École de Demain

 

                      Samedi 31 mars 2012
                                     De 10h00 à 12h00

à la Bourse du travail Place Jules Guesde à ARMENTIERES

 

Réunion d’information organisée par le collectif Armentiérois

Soutenue par le     Collectif Flandres – Lys pour l’Ecole        FCPE, SNUIPP, SNES, SNEP, CGT education, FO.

 



INFORMER, ÉCHANGER, DÉBATTRE pour comprendre et AGIR :

C’est un objectif primordial pour la FCPE Nord.

LA FCPE Nord sera bien sûr aussi présente pour participer aux échanges et assurer sa part d’information et présenter ses avis et analyses sur la situation actuelle de l’Ecole et ses propositions pour l’avenir.

Elle se tient à la disposition des collectifs qui le souhaitent pour apporter sa participation aux initiatives locales.

S’INFORMER POUR AGIR

FCPE59 Fédération Laïque des Conseils de Parents d'Élèves du Nord

111 - 113 avenue de la République – BP 90253 - 59462 LOMME Cedex

Tél. 03 20 17 09 40 - Fax 03 20 17 09 41

Mail fcpe59@orange.fr - Blog http://fcpenord.over-blog.com/

Ouverture des bureaux : du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 16h30 (ou sur rendez-vous)

Partager cet article
Repost0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 15:03

POUR LA DEUXIÈME FOIS LA FCPE NORD réunit le Comité Départemental de l’Education Nationale Alternatif

de 10h à 12h à LILLE, Place de la République,

en face de la préfecture du Nord

La première réunion du CDEN alternatif a eu lieu le 22 février 2012 à LOMME.

LA FCPE NORD avait décidé de ne pas siéger au Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) à LILLE et de ne pas y envoyer ses représentants.

Le 22 février 2012, s’est tenue à la mairie de Lomme, avec les membres officiels du CDEN qui avaient répondu en nombre à l’invitation, une réunion d’un CDEN ALTERNATIF.

 

Durant deux heures trente, les participants (parmi eux les représentants des collectifs du DOUAISIS, de Flandre-Lys, du Conseil Général du Nord, des élus, des syndicats de personnels CGT Educ'Action, SNUIpp/FSU, FSU second degré, SDEN-CGT59 , UNSA Education, de la FCPE Nord) ont pu travailler sur notamment la future carte scolaire des écoles et des collèges et faire des propositions de mesures adaptées pour, qu’à la rentrée scolaire prochaine, les écoles et les collèges puissent scolariser les enfants dans des conditions permettant un bon apprentissage.

Des propositions à mettre en place immédiatement ont été communiquées à monsieur l’Inspecteur d’Académie du Nord.

Vous pouvez en retrouver le compte-rendu succinct dans notre article du 23 février 2012.

http://fcpenord.over-blog.com/article-reunion-du-comite-departemental-de-l-education-nationale-alternatif-suite-99977444.html


LES TRAVAUX DU CDEN ALTERNATIF DE CE MERCREDI 28 MARS 2012

Ils porteront sur :

les réseaux d’établissements,

l’enseignement des langues étrangères, 

la gratuité,

la santé,

les rythmes des enfants et des jeunes,

et l’état des lieux des territoires post industriels. Comment répondre aux difficultés scolaires actuelles des élèves sur ces territoires ?

 

Ces travaux compléteront ceux déjà aboutis sur la taille des classes dans les écoles et les collèges, les conditions de l’enseignement adapté, le remplacement des enseignants absents.

À partir des constats et du recensement des besoins dans le domaine de l’éducation dans le département Nord, ce comité a pour objectif de PROPOSER des SOLUTIONS ou DES DÉMARCHES pour AVANCER et AMÉLIORER les conditions de scolarisation des élèves et des jeunes.

   

Ce jour-là, à 10heures, une délégation des écoles du canton de BERLAIMONT dans l’Avesnois, emmenée par Bernard BAUDOUX, Maire d’Aulnoye-Aymeries, Vice-président du Conseil Général du Nord sera reçue à la préfecture du Nord.

Rappelons que l’Avesnois est durement touché par les suppressions de postes à la prochaine rentrée 2012.

Nous invitons les parents à venir soutenir cette délégation.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 19:18

POUR QUE LES PARENTS SOIENT INFORMÉS

Les échéances prochaines des élections présidentielles sont importantes pour l’avenir de l’Education de notre pays et donc l’avenir des enfants et des jeunes. Les parents d’élèves ont le droit d’être informés pour pouvoir choisir en temps utile, en tant que citoyen, dans les urnes, celui ou celle qui présidera aux destinées de la France dans les cinq prochaines années. L’avenir de nos enfants passe par l’école et sans nul doute au-delà des préoccupations économiques, la question de l’éducation est au cœur des préoccupations des parents au même titre que le chômage des jeunes.

C’est pourquoi, la FCPE Nationale a demandé aux candidats aux présidentielles de faire connaître leur programme pour l’Education  lors d’une journée organisée à PARIS par la FCPE ce samedi 17 mars 2012. Chaque candidat ou son représentant a pu en direct,  devant les représentants des conseils départementaux FCPE, répondre chacun leur tour durant près d’une heure, aux questions posées.

urne.jpg

 

La FCPE Nord était représentée par Tabia MAYNOU, administratrice départementale qui a porté les questions de la FCPE Nord.

Bien sûr, une heure par candidat , c’est court mais cela a donné quelques réponses et aussi le sentiment que les parents devaient continuer de s’approprier le débat sur l’école, y réfléchir et exiger des candidats des précisions concrètes sur la politique qu’ils comptent mener avec leurs programmes.

Afin de dépasser les généralités et des intentions parfois floues ou imprécises, nous vous livrons ci-après quelques-unes des interrogations qu’il nous semble important – entre autres – d’avoir quand on étudie les programmes des candidats et pour déterminer s’ils contiennent des réponses précises et adaptées cohérentes et efficaces.  Après, à chacun de faire son opinion de parent et de citoyen.

-          Les moyens supprimés et les moyens supplémentaires au service d’une amélioration de la prise en charge des élèves :   

Ces cinq dernières années, l’école a vu de multiples suppressions de moyens qui, nous l’avons dit de nombreuses fois, n’ont en rien amélioré la prise en charge des élèves.  

à l’évidence donc, les moyens humains doivent être rétablis, mais pas seulement. Nous pensons que les moyens supprimés cette année doivent être conservés pour limiter les dégâts qu’ils pourraient occasionner dans les établissements (et notamment le droit de l’accueil des enfants dès deux ans en maternelle).  Quels engagements prennent-ils à cet égard s’ils sont élus ? De quelle manière comptent-ils remettre des moyens supplémentaires pour que l’école publique prenne véritablement en charge tous les besoins des élèves ce qui n’est pas le cas actuellement :  formation continue et initiale des enseignants, mise en place d’une pédagogie au service de la réussite des élèves et laquelle ? Quelle prise en compte du rythme de l’enfant et de l’adolescent  (et pas seulement rythme scolaire) ? Quelles évaluations ? (qui selon nous doivent être au service des besoins des élèves pour construire leurs apprentissages ).

En bref : quel est leur projet pour une École qui a pour obligation de prendre en compte les spécificités de chaque élève, de proposer un accompagnement adapté aux différentes situations pour la meilleure réussite de tous ?

-          Le statut des élèves :

Bien souvent, on constate qu’un élève n’a qu’un statut flou voire pas de statut du tout et qu’on le considère à tous les niveaux de l’école de la même manière quel que soit son âge. Il serait temps de déterminer pour l'élève les étapes à franchir dans le cadre de l’autonomie qu’il doit acquérir aux différents niveaux de la scolarité (de la maternelle à la classe de terminale) et de ne pas le traiter comme un éternel être qui n’a pas évolué depuis son entrée à l’école.

Les candidats ont-ils l’intention de veiller à ce que la considération du statut de l’élève évolue en fonction de l’âge, de ses acquis, de sa capacité à être autonome ? Quels moyens vont-ils mettre en œuvre pour y parvenir?

-          Politique pour l’enseignement adapté :

Il s’agit ici de tous les élèves qui souffrent à l’école car ils ont des difficultés qui doivent être prises en charge pour leur assurer un parcours scolaire digne et de qualité pour leur avenir.

Quelle est la position des candidats sur l’avenir du dispositif RASED (Réseau d’Aide Spécialisé aux Elèves en Difficulté) et des professionnels qui le composent ? Même question sur les classes de 3ème d’insertion et les SEGPA au niveau du Collège.

Quelles solutions proposent-ils pour sortir de cette situation très préoccupante du nombre d’élèves en échec scolaire ?

Quelles politiques et quels moyens concrets vont-ils mettre en place pour permettre de manière significative d’améliorer la prise en charge de ces élèves et de ceux qui ont un handicap physique ou psychique pour qu’il y ait  une véritable intégration de qualité ?

D’une manière large à tous les niveaux de l’école :  

Nous devons nous  demander quelles mesures les candidats proposent de prendre concrètement pour que tous les élèves soient pris en charge efficacement et arrivent à construire leur parcours avec les meilleures chances de réussite ? 

Et au lycée,  en particulier, quelles sont leurs intentions pour mettre en cohérence  les dispositifs d’aide, d’accompagnement aux élèves pour construire leur avenir et le réussir : recenser les vrais besoins individuels des élèves, mettre en place une véritable articulation entre les différents adultes référents et les dispositifs en matière d’accompagnement ainsi que d'orientation ?

Bien sûr, les questions très nombreuses et issues de toutes les fédérations départementales n’ont pu toutes être posées, mais elles feront l’objet d’un recueil national qui les rassemblera et qui sera prochainement communiqué aux candidats.

  

Pour les parents qui souhaitent avoir quelques réponses des candidats aux questions et les éléments  de programmes des candidats en matière d’éducation ils peuvent aller sur les liens suivants :

-           les éléments  de programmes des candidats en matière d’éducation et des réponses

http://www.interpellation2012.fcpe-asso.fr/?cat=12

-            les douze thèmes d’interpellation de la FCPE

http://www.fcpe.asso.fr/index.php/actualites/item/289-interpellation-des-candidats-le-17-mars-suivez-la-journee-en-direct-

 

Chacun connait les positions dela FCPE Nord sur les différents sujets mais il est aussi essentiel que chacun sache ce que les candidats qui prétendent diriger la France ont comme vision politique d'avenir pour l'Education de nos enfants.

 

Bonne lecture

 

Patrick PATTE

Secrétaire général

de la FCPE Nord

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 10:30

C’est un Objectif primordial pour la FCPE Nord, et c’est pourquoi nous nous félicitons des réunions organisées sous la coordination du Collectif Flandres-Lys pour l’École.

La  PREMIÈRE RÉUNION  a eu lieu au Foyer Ferdinand BUISSON à HAZEBROUCK, organisée par le CAPEHAZ  avec le soutien du Collectif Flandres-Lys pour l’École et la participation du secrétaire général de la FCPE Nord.

Elle a permis aux parents de rencontrer et d’échanger de 10 h à 12h avec des professionnels de l’école (enseignants, maîtres spécialisés) mais aussi responsables de crèche, élus, représentant syndical (SNUipp/FSU), le secrétaire général de la FCPE Nord …

Le thème abordé était L'ÉCOLE DE DEMAIN

Après une présentation des intervenants, qui a permis aux professionnels d’expliquer leur fonction dans l'École, leur avis personnel et/ou professionnel sur lcole d'aujourd'hui et de demain, un échange d’idées a pu, avec un jeu de questions réponses, permettre de commencer à aborder de nombreux sujets qui sont parmi les préoccupations actuelles dans l’école D’AUJOURD’HUI  et qu’il convient de préciser pour DEMAIN :  
-
Scolarisation des enfants de 2-3 ans en maternelle

- Le RASED (Réseau d’Aide Spécialisée aux Enfants en Difficulté)

- Le non remplacement des enseignants absents

- les Rythmes scolaires

- la Suppression de postes dans l'Éducation Nationale.

 

Une matinée riche d’enseignements, questionnements et de réflexion qu’il faudra poursuivre en essayant de l’étendre au maximum auprès des parents sur le terrain.

Nous remercions le CAPEHAZ de son accueil et pour la qualité de cette action de terrain.

 

La PROCHAINE RÉUNION soutenue par le collectif Flandres-LYS et la FCPE Nord aura lieu  le  

Samedi 24 mars 2012
de 10h00 à 12h00

à l'hôtel de ville de BAILLEUL

 

« Réunion Citoyenne

Tous, nous sommes concernés, parents, grands-parents, professionnels de l’Éducation, citoyens...

Venez Tous !!!!

discuter et échanger devant un café sur le thème

L'École d'aujourd'hui,

l’École de Demain

 

                                                  Déscolarisation des 2-3 ans

                                          Rythme scolaire   Classes surchargées...

                           

L’École évolue 

                            Discutons de son avenir

                                                                Participons TOUS à son évolution !!!

 

 

LA RÉUNION SUIVANTE se fera

le 31 MARS à ARMENTIÈRES. Retenons la date.

Des précisions seront données ultérieurement.

 

LA FCPE Nord sera bien sûr aussi présente pour participer aux échanges, assurer sa part d’information et présenter ses avis et analyses sur la situation actuelle de l’École et ses propositions pour l’avenir.

Elle se tient à la disposition des collectifs qui le souhaitent pour apporter sa participation aux initiatives locales.

S’INFORMER POUR AGIR :  CONTACTEZ-NOUS

FCPE59 Fédération Laïque des Conseils de Parents d'Élèves du Nord

111 - 113 avenue de la République – BP 90253 - 59462 LOMME Cedex

Tél. 03 20 17 09 40 - Fax 03 20 17 09 41

Mail fcpe59@orange.fr - Blog http://fcpenord.over-blog.com/

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 14:20

Dans un récent article, nous vous annoncions la poursuite de l’action contre les suppressions de moyens, notamment par les collectifs qui se constituent.

 

Le  12 mars 2012, salle Masquelier, s’est constitué le Collectif VILLENEUVOIS, à VILLENEUVE-D’ASCQ :

Un État des lieux de la situation des établissements Villeneuvois a été réalisé.

La municipalité, en la personne de Françoise Martin, s'est fait excuser et a assuré le collectif  de son soutien.

 

Ci-après les informations communiquées qui montrent la réalité du terrain et des véritables problèmes auxquels seront confrontés les élèves à la prochaine rentrée :

ON EST LOIN DES DISCOURS QUI AFFIRMENT QUE TOUT EST FAIT POUR AMÉLIORER LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE RÉUSSITE DES ÉLÈVES.

 

Collège Camille claudel : 460 élèves

Même dotation que l’année dernière (DHSA + HP), mais la situation se dégrade depuis plusieurs années ! En 3ème et 4ème , classes à 30, en 6ème: 27 à 28 élèves. Il a été proposé par le chef d'établissement de supprimer 1 poste d’EPS.... le refus est venu du rectorat ! Les groupes en SVT sont en danger! Les élèves du Centre Marc Sautelet, accueillis régulièrement dans les classes, souvent par trimestre, ne sont pas comptabilisés dans l’effectif...

 

Collège Léon Blum : 457élèves

Au dernier CA, il a été voté contre la DGH ; 21h50 en moins, il manque 2h en 5ème et 2h en 4ème. Le principal demande des heures en plus mais le rectorat propose de supprimer la section sportive volley ! Il n’y aurait plus  de  possibilité de groupes en technologie, ni en sciences et en langues 28 élèves par classe ! Les sorties devront être faites sous le principe du bénévolat par les professeurs !! On ne peut assurer les heures réglementaires, la 6ème de SEGPA sera supprimée ! Le travail du Conseil d’administration revient-il à déterminer quel niveau doit être sacrifié ?

 

Lycée Raymond Queneau :

70 « heures postes » en moins soit 4 postes ; depuis 2006 : 30 postes en moins, dont 18 postes sur 3 ans. Le CA a voté contre la DGH (dotation horaire globale), les effectifs sont lourds, les accès aux options limités (pour pouvoir les supprimer à terme) ! Après le latin et le grec, ce sont les langues vivantes qui sont attaquées. Plus de DNL..L’accompagnement personnalisé pourra se faire en HSA seulement (heures supplémentaires) .

Depuis l’entrevue au rectorat, appuyée par un lycée mort (qui a été massivement suivi), le mercredi avant les vacances, aucune nouvelle du rectorat. Seules 35 HSA seront « peut-être » proposées. Les professeurs s’y opposent : cela ne remplace pas des heures postes. 

 

 Une journée de grève est prévue le 19mars, jour où seront finalisées les dotations  

 

 

En maternelle et élémentaire :

4 écoles sont touchées : Toulouse Lautrec, la Fontaine, Thaine et René Clair. À Anatole France, pas de suppression, mais les enseignants et les Atsem (dames de service) ne sont plus remplacées lorsqu'elles sont malades et les classes sont chargées : 28 à 29 en maternelle. Il semble que ce ne soit pas forcément les écoles de milieu difficile que l'on épargne...contrairement à ce qu'affirme la hiérarchie... et la Rectrice notamment.

 Conclusion :

  Il est décidé d'étendre le réseau « collectif Villeneuvois » à tous les enseignants et parents d’élèves des écoles, collèges et lycées de la ville.

 Le 19 mars,

à l'issue de la journée de grève lancée par le lycée Queneau

une conférence de presse aura lieu à 18h dans le local de la FCPE du lycée Queneau.

(accès par le chemin des bacheliers, à l'entrée de la place, prendre le petit parking à droite ; puis tout au fond de celui-ci, accès par la cour et c'est le bâtiment au fond à droite.)

 

Le collectif invite chaque établissement à y envoyer au moins un délégué comme porte-parole

 

RAPPELS 

Demain SAMEDI 17 MARS

 

dans le SECTEUR FLANDRES-LYS.

Dans le cadre d’une  série de réunions de travail et d’information   

 PREMIÈRE REUNION Foyer Ferdinand BUISSON

à HAZEBROUCK  

De 10 h à 12h

Organisée par le CAPEHAZ   avec le soutien du Collectif Flandres-Lys pour l’École et la participation du secrétaire général de la FCPE Nord

(PROCHAINES RÉUNIONS le 24 MARS à BAILLEUL et le 31 MARS à ARMENTIÈRES en matinée de 10h à 12h : des informations seront communiquées en début de semaine prochaine)

Dans le VALENCIENNOIS, on manifeste :

PLACE D’ARMES à VALENCIENNES

Rendez-vous à 9h45

La manifestation est organisée par la Coordination du Valenciennois pour la Défense de l’école de la République et pour assistance à Jeunesse en danger d’Avenir

 

Il est signalé que des transports sont prévus au départ des communes 

Renseignements : defense.ecole@saint-amand-les-eaux.fr

tel : 03 27 22 48 70

Partager cet article
Repost0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 15:25

Rappelons que la mission première du service public d’éducation est d'assurer la réussite de tous les élèves. LA SUPPRESSION insidieuse et progressive depuis plusieurs années des postes dans les RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté) porte atteinte à cette mission.         

Le dispositif RASED, constitué d’enseignants spécialisés et de psychologues, est un élément de réponse indispensable à la situation des élèves en grande difficulté. Or, depuis plusieurs années, les suppressions de postes, les limitations des départs en formation, l’augmentation déraisonnable des zones d’intervention ne permettent plus aux personnels spécialisés des RASED de remplir correctement leurs missions. Alors que la réussite scolaire est un facteur essentiel d’intégration dans notre société, ils sont sans cesse confrontés à la souffrance et la détresse des élèves, des enseignants et de leurs parents, avec de moins en moins de moyens pour y répondre.

 

Dans Nord, depuis trois années, les effectifs des enseignants spécialisés des RASED des circonscriptions s’amenuisent avec pour conséquences des centaines d’enfants qui ne sont plus pris en charge ; en 2009/2010 il a été évalué qu’au moins 2 800 élèves en grande difficulté qui auraient dû être aidés n’ont pu l’être.

À la rentrée 2012, avec 37 postes de maîtres spécialisés supprimés dans le Nord, ce sont près de deux mille enfants de plus qui seront laissés sur le bord du chemin et ne seront pas aidés !  Faites les comptes.

 

La FCPE Nord a demandé que les RASED soient dotés des moyens humains nécessaires pour prendre en charge tous les élèves en grande difficulté qui en ont besoin et qu’immédiatement  le rectorat et le ministère de l’éducation nationale rétablissent le nombre de postes de maîtres spécialisés et de psychologues existant il y a 3 ans.

 

 

portevoix.jpg

La FCPE Nord appelle les parents  à se mobiliser avec les enseignants dans toutes les écoles pour réclamer les postes nécessaires de maîtres spécialisés et se joint dans la continuité des actions contre la suppression sans précédent des postes d’enseignants spécialisés, à l’appel du collectif national RASED intitulé

Sauver et développer les RASED

c’est défendre une Ecole pour tous.

 

Nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel sur www.appeldesrased.fr.

 

Patrick PATTE

Secrétaire Général de la FCPE Nord

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 11:45

contre la suppression intolérable des moyens de l’école publique dans notre département.
La FCPE Nord qui a été à l’initiative de la mise en place de l’idée des COMITÉS DE SALUT PUBLIC pour la DÉFENSE DE L’ÉCOLE PUBLIQUE est tout à fait satisfaite que son idée ait bien cheminé, que nous soyons ou non à l’origine des collectifs. Là n’est pas l’important.   

Ce qui importe, en effet, c’est que des collectifs aient été mis en place spontanément  par tous ceux qui sont indignés par la politique de destruction actuelle des moyens de l’ÉCOLE, à tous les niveaux. Les collectifs qui agissent sont constitués de ceux qui sont sur le terrain, parents, associations FCPE,  élèves et enseignants, qui eux vivent au quotidien les réalités d’une politique de l’éducation absurde appliquée de manière doctrinaire.

Le BILAN de la politique de madame la rectrice en défaveur des élèves : Des paroles, du vide, du vent…
Beaucoup de destruction, aucune proposition constructive…

Mais du vent, dans le Nord, on en a l’habitude. On sait comment le maîtriser et organiser des tempêtes si nécessaire…

Nous vous annonçons donc que les parents des écoles, des collèges et des lycées vont de nouveau se faire entendre.

Une série de réunions de travail et d’information est déjà organisée :

dans le secteur Flandres-Lys.

LA PREMIÈRE, SAMEDI 17 MARS

De 10 h à 12h

Organisée par le CAPEHAZ     

avec le soutien du Collectif Flandres-Lys pour l’École

et la participation du secrétaire général de la FCPE Nord

Foyer Ferdinand BUISSON à HAZEBROUCK

(d’autres suivront à Bailleul et Armentières)

 

CAPEHAZ 2

Dans le VALENCIENNOIS, on manifeste :

 

tract valenciennois 2

 

 

À VILLENEUVE-D’ASCQ

Les coupes budgétaires se font durement sentir dans les établissements scolaires de Villeneuve d'Ascq.

Afin d'organiser une riposte Villeneuvoise, d'envisager les actions possibles et de regrouper les forces, à l'initiative de la FCPE et à l'intention de tous,
une réunion a lieu ce

 lundi 12 mars de 18h30 à 19h30, à la salle Masquellier

 

À STEENVOORDE

 MERCREDI 14 MARS : COLLÈGE MORT

steenvoorde 4

Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 15:25

La débâcle se poursuit et la destruction du service public continue d’être et cette fois c’est la formation des psychologues scolaires qui est touchée et que le ministère veut affaiblir.

Après  

-         la fermeture des classes de maternelle pour les 2/3 ans pour des raisons budgétaires et pour préparer le terrain aux  « jardins d’éveil » privés payants

-          la fermeture des CIO (Centre d’Orientation et d’Information) pour préparer la  mort   de l’orientation scolaire et de l’éducation à l’orientation scolaire active

-          la suppression des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) pour organiser  la mort programmée de l’aide personnalisée aux élèves en difficulté,

 

le ministère de l'Education Nationale signe  la mise à mort des psychologues scolaires de manière très insidieuse, sans annonce officielle.

Il veut  fermer les  centres de formation de

Lille, Aix-Marseille, Grenoble, soit 50 % des centres actuels !

Les responsables des centres n'ont même pas été informé(e)s et se sont trouvé(e)s sous le fait accompli.

 La fermeture du centre de formation de psychologie scolaire, c’est la mort de la formation des enseignants spécialisés et de la psychologie scolaire au service des élèves en difficulté.

Alors que le besoin de psychologues scolaires (et de l’ensemble des RASED ) se fait de plus en plus criant sur le terrain, le ministère poursuit sa politique aveugle de casse de l’école publique.

 

La FCPE Nord refuse la fermeture du centre de formation de Lille (mais  aussi par solidarité de ceux de Grenoble et d’Aix-Marseille).

Nous exigeons au contraire le développement de la formation des psychologues scolaires (et des maîtres spécialisés) pour aider notamment les élèves en grande difficulté.

La FCPE Nord invite les parents et tous les citoyens à

Signer la pétition  en cliquant ici :

 http://jean-rumain.over-blog.com/article-petition-non-a-la-fermeture-des-centres-de-formation-pour-les-psy-scolaires-100054585.html

L’ANALYSE DE LA FCPE NORD : 

 

Dans un département où la souffrance psychologique des enfants est bien présente, le nombre de psychologues scolaires est déjà insuffisant. 

Le travail du psychologue scolaire n’est pas celui de « coller une étiquette sur un enfant » mais de prendre le temps de travailler de façon précoce et de façon durable avec l’enfant  qui a des difficultés. Cela demande du temps et doit commencer au plus tôt afin que l’aide apportée avec, par exemple, l’équipe du RASED et  les enseignants, soit efficace.

Mais les psychologues scolaires dérangent car ce sont eux qui découvrent les troubles mais qui, de fait, pointent aussi le manque de moyens pour aider ces élèves en difficulté. Dans le même temps le ministère supprime aussi les postes de maîtres spécialisés. Il est logique donc pour le ministre de diminuer le nombre de psychologues scolaires qui sont un danger pour la mise en place de sa politique bornée, doctrinaire et volontaire d’une destruction des RASED et donc de l’aide aux élèves en grande difficulté : cela dure depuis 2009 et à la rentrée 2012, ce sont  37 emplois de maîtres spécialisés qui seront supprimés dans les RASED du Nord , 14,5 emplois en établissement spécialisé et 29,5 moyens en éducation prioritaire.

 

Poursuivant sa logique, l’objectif  du ministère est donc de diminuer le nombre de psychologues et le meilleur moyen qu’il a trouvé est de supprimer des centres de formation.

 

Ce qu’il fallait dire et démontrer !

 

 

Patrick PATTE                                     

Secrétaire général                              

 de la FCPE Nord

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 15:23

APPEL À UNE JOURNÉE LYCÉE MORT LUNDI 12 MARS

Au lycée BEAUPRÉ d’HAUBOURDIN

Les parents d’élèves demandent que les lycéens restent à la maison.

 

Cette action de rentrée fait suite à celles organisées avant les vacances avec les parents et les professeurs pour protester contre la suppression de 17 postes à la cité scolaire BEAUPRÉ : 10 au lycée professionnel et 7 au lycée général.

"Cela fait trois ans de suite qu'on nous dépouille. Ça suffit !"

 

Parents et enseignants avaient commencé par occuper les locaux de nuit depuis le 12 février et ont occupé le lycée de nuit jusqu’aux vacances en promettant que l’action reprendrait à la rentrée.

 

C’est chose faite pour le LUNDI 12 MARS, jour de la rentrée :

-          LYCÉE MORT toute la journée

-          réunion des parents le lundi 12 mars à 18 heures 30, salle polyvalente du lycée pour parler des suppressions de postes

-          auberge espagnole à 19 heures avec les enseignants (chacun amène ce qu'il peut)

 

L’ACTION REPREND. NON AUX CLASSES SURCHARGÉES !

PARTICIPEZ NOMBREUX...

le vaut bien

 

 

 

Le point de vue de la FCPE Nord :  Plusieurs conseils locaux FCPE de lycées nous ont fait savoir que l’action reprendrait à la rentrée. Madame la rectrice peut être rassurée : durant les vacances, l’ardeur revendicative des parents n’aura pas faibli, bien au contraire, pour réclamer les moyens nécessaires pour que la rentrée scolaire prochaine puisse se faire dans de bonnes conditions pour l’avenir de leurs enfants et exiger les dotations nécessaires pour assurer la réussite de tous les élèves.                                 Nous y reviendrons prochainement.

Partager cet article
Repost0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 19:31

INJUSTES et NON TRANSPARENTES !

Après étude des situations chiffrées des écoles à partir des documents officiels de l’inspection académique et des nombreuses remontées d’informations sur la situation réelle des écoles par les élus dans les conseils d’école et les conseils locaux FCPE, mais aussi d’autres associations non affiliées, la FCPE Nord a demandé le réexamen des travaux de la carte scolaire.

Nous avons demandé qu’immédiatement, les enfants de moins de 3 ans qui ont été systématiquement barrés des prévisions d’effectifs (hors zone d’éducation prioritaire) soient comptabilisés dans les prévisions d’effectifs de l’Inspection académique ce qui devait en toute justice annuler nombre de fermetures et créer également des ouvertures.

Nous avons demandé entre autres l’abandon des fermetures de classes de 95 écoles classées  dans les différents groupes officiels 

47 fermetures en maternelle  (dont 5 dans les groupes Education prioritaire)

34 fermetures dans les groupes scolaires (hors groupe éducation prioritaire)

14 en élémentaire

dans un souci de justice et d’équité entre les écoles.

Nous avons demandé que l’Inspecteur d’académie prenne les dispositions nécessaires, y compris de calendrier, pour refaire les calculs avec les données réactualisées à ce jour notamment des situations réelles des écoles et des RASED et demander à madame la rectrice et au ministère de l’éducation nationale un abondement de moyens nécessaires.

Nous avons demandé de surseoir, dans l’attente, aux travaux de la carte scolaire.

 

Le résultat des travaux de l’Inspection académique de ce vendredi ont néanmoins été arrêtés : NOUS EN PRENONS ACTE ET EN TIRERONS LES CONSEQUENCES POUR L’AVENIR !

OUVERTURES D’UNE CLASSE dans chacune des écoles suivantes:

 

ARMENTIERES

RENAN - BUISSON

 

CRAYWICK

MIXTE

  

GODEWAERSVELDE

JEAN ROSTAND

  

LILLE

ROUSSEAU - MME BRUNSCHVICG

  

NIEURLET

LOUIS ET FERNANDE LEROY

 

FERMETURES ABANDONNÉES DANS LES ÉCOLES SUIVANTES :

ARLEUX

BOULY-RICHARD

ARTRES

LA RHONELLE

BAISIEUX

PAUL EMILE VICTOR

BOURBOURG

LA CAMPAGNE

CARNIERES

MIXTE

ELINCOURT

MIXTE

ESQUERCHIN

YVES DUTEIL

FLINES-LEZ-RACHES

PIERRE BROSSOLETTE

FRETIN

MIXTE

HALLUIN

JEAN MACE - MARIA MONTESSORI

HAULCHIN

JOLIOT-CURIE

HAZEBROUCK

GPE SCOL. AMAND MORISS

HAZEBROUCK

GPE SCOL. BUISSON LAMARTINE

LAMBERSART

PERRAULT

LECLUSE

PAUL VERLAINE

LILLE

JEAN JAURES

LILLE

TURGOT

LILLE

APPLICATION MICHELET

MARCQ-EN-BAROEUL

JULES FERRY

MARCQ-EN-BAROEUL

FRANCOISE DOLTO

MARQUETTE-LEZ-LILLE

PASTEUR

MARQUETTE-LEZ-LILLE

LES ALOUETTES

MILLAM

MIXTE

MORTAGNE-DU-NORD

DES DEUX VALLEES

RUMILLY-EN-CAMBRESIS

JULES FERRY

SIN-LE-NOBLE

JEAN JAURES

STEENWERCK

JEAN MONNET

VIEUX-CONDE

ERMITAGE-LA SOLITUDE

VILLENEUVE-D’ASCQ

TOULOUSE LAUTREC

WAZIERS

GUIRONNET

WAZIERS

LEON GAMBETTA

ZUYDCOOTE

MIXTE

BERTHEN

EVARISTE VANDEWALLE

KILLEM

JULES FERRY

 

ON EST LOIN DU COMPTE !

Nous contestons l’ensemble des mesures prises car elles sont insuffisantes et sont injustes pour les écoles qui ne font pas l’objet d’abandon de fermetures bien qu’elles soient dans une position d’effectifs identique ou similaire ou comparable à celles qui ont eu satisfaction.
L’inspecteur d’académie n’ayant pas les moyens de prendre des mesures justes a choisi d’abandonner  quelques fermetures avec les moyens qu’il avait, au lieu des 95 qu’il aurait dû annuler par souci de justice et d’équité dans le traitement.

Nous y reviendrons et informerons les parents des écoles qui ont été injustement écartées en leur donnant les éléments nécessaires de comparaison qui prouvent cette injustice.

Nous demandons à ce que l’inspection académique donne publiquement les éléments nécessaires pour qu’il n’y ait pas de doute sur l’équité et la transparence de ses décisions au regard des multiples situations des écoles.

  
Nous avons demandé à madame la rectrice de défendre son académie au lieu de rendre des postes comme elle le fait actuellement sans aucun argument valable et en prétendant  que comme cela on améliorera les résultats !  

Des comptes seront à rendre bientôt par celles et ceux qui sont complices, dans le Nord, notamment des suppressions  de postes et de l’affaiblissement des moyens d’actions des RASED en direction des élèves en grande difficulté… et pas seulement !

Nous y reviendrons très bientôt ...


QU’ON SE LE DISE !  

 

Patrick PATTE
Secrétaire Général
de la FCPE Nord

Partager cet article
Repost0