Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 15:33

Nous avons annoncé dans nos articles précédents que la FCPE NORD avait  décidé de ne pas siéger au Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) à LILLE et de ne pas y envoyer ses représentants.
Hier après-midi s’est tenue, à la mairie de Lomme, avec les membres officiels du CDEN qui avaient répondu en nombre à l’invitation, la réunion d’un CDEN ALTERNATIF.

Durant deux heures trente, les participants ont pu travailler sur notamment la future carte scolaire des écoles et des collèges et faire des propositions de mesures adaptées pour qu’à la rentrée scolaire prochaine, les écoles et les collèges puissent scolariser les enfants dans des conditions permettant un bon apprentissage.

La FCPE Nord et les membres du CDEN ALTERNATIF estiment en effet que la dotation en postes du département du Nord est insuffisante pour que les travaux de monsieur l’Inspecteur d’Académie puissent permettre aux élèves d’avoir, dans un certain nombre d’écoles,  les conditions de travail adaptées à une scolarité digne de ce nom.

La qualité des travaux et des propositions de travail et de réflexion faites a été importante. Nous ne relaterons ici que succinctement une partie des travaux et notamment ceux ayant trait aux mesures d’urgence à prendre pour une rentrée scolaire 2012 de qualité.

Patrick PATTE

Secrétaire Général
FCPE Nord

 

LES MESURES À APPLIQUER IMMÉDIATEMENT

En ce qui concerne la carte scolaire des Écoles pour la rentrée 2012, le CDEN ALTERNATIF,

-        après étude des situations chiffrées des écoles, à partir des documents officiels de l’inspection académique et des nombreuses remontées des informations sur la situation réelle des écoles par les élus dans les conseils d’école et les conseils locaux FCPE, mais aussi d’autres associations non affiliées,

demande qu’IMMÉDIATEMENT les enfants de  moins de 3 ans qui ont été systématiquement barrés des prévisions d’effectifs (hors zone d’éducation prioritaire) soient comptabilisés dans les prévisions d’effectifs de l’Inspection académique, ce qui doit en toute justice  annuler nombre de fermetures et créer également des ouvertures. 

Il invite donc les services de l’Inspection académique à prendre les dispositions nécessaires, y compris de calendrier, pour refaire leurs calculs avec les données réactualisées à ce jour des situations réelles des écoles, et demander à madame la rectrice et au ministère de l’éducation nationale un abondement de moyens nécessaires.

Il propose ainsi que les mesures suivantes soient prises IMMÉDIATEMENT :

  l’abandon des fermetures de classes de 95 écoles classées  dans les différents groupes officiels 

-      47 fermetures en maternelle  (dont 5 dans les groupes éducation prioritaire)

-      34 fermetures dans les groupes scolaires (hors  groupe éducation prioritaire)

-      14 en élémentaire

dans un souci de justice et d’équité entre les écoles.

l’abandon immédiat de la suppression des postes que le président de la république et le ministre de l’éducation nationale voudraient rendre invisibles et qui sont au nombre de 125 :

-       37 emplois de maîtres spécialisés dans les Rased (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté).

Il est demandé notamment  que les RASED soient dotés des moyens humains nécessaires pour prendre en charge tous les élèves en grande difficulté qui en ont besoin et qu’immédiatement l’inspection académique demande au rectorat et au ministère de l’éducation nationale que soit rétabli le nombre de postes de maîtres spécialisés et de psychologues existant il y a 3 ans.

-      2 classes de CLIS 

-      14,5 emplois en établissement spécialisé 

-      26 emplois de remplacement (brigades + postes de gestionnaire) qui sont déjà en nombre insuffisant et que soient renforcés les brigades par des enseignants formés et qualifiés ainsi que les secrétariats des inspecteurs de l’Éducation nationale des circonscriptions

-      29,5 Moyens en éducation prioritaire pour la coordination et l’animation 

-      1,5  postes de TICE (conseiller en technologie informatique pour les écoles) et 1 poste de Conseiller Pédagogique

-       6,5 postes spécifiques divers 

-       3 équivalents temps plein décharges de direction 

-       4 postes adaptés  pour personnels médicalement inaptes à un emploi "ordinaire"

 

Il est demandé la restitution des postes (enseignants, personnels d’orientation, d’éducation, de santé) repris aux établissements pour des raisons budgétaires.

 

Pour ce qui concerne les COLLÈGES pour la rentrée 2012 :

Le CDEN alternatif a considéré que la dotation académique et départementale est insuffisante pour créer des postes en nombre suffisant. Même si le nombre d’élèves globalement n’augmentent que peu dans le Nord (selon l’Inspection académique), la suppression des postes des années antérieures a créé des classes à effectifs chargés.

Les orientations de l’académie n’ont pas son assentiment.

Il est constaté, chiffres à l’appui, dans nombre d’établissements, des dotations globales insuffisantes pour une prise en charge adaptée des élèves.  Les collèges doivent donc conserver leurs moyens antérieurs et il faut augmenter ces moyens quand il y a des effectifs supplémentaires et non l’inverse.

 

Le CDEN alternatif demande  immédiatement le  nombre de postes nécessaires pour un travail d’enseignement de qualité pour les élèves et les professeurs de telle manière

-       que les effectifs par classe n’augmentent  pas et diminuent  là où c’est nécessaire (et que ces effectifs ne puissent excéder 25 élèves par classe (20 dans les établissements classés en Zone d’éducation prioritaire))

-       que des groupes à effectifs réduits puissent fonctionner en langue, sciences et toute matière demandant ce type d’organisation (Si l’objectif réel du collège est d’assurer la réussite de tous, il convient d’y prévoir des pratiques pédagogiques  adaptées avec des petits groupes d’élèves constitués en « groupes de besoin »)

-       que les élèves puissent disposer d’une pause méridienne d’au moins 1 heure 30

-       que les emplois du temps soit équilibrés sur tous les jours de la semaine

En ce qui concerne les élèves en difficulté, il est demandé d’abandonner  immédiatement  

-          la suppression des 14 classes  de troisième d'insertion qui sont  indispensables pour aider les élèves en difficulté au Collège,

-          la fermeture de 6èmes dans certaines  SEGPA (section d'enseignement général et professionnel adapté). Alors même que des dossiers sont en attente, la suppression de ces classes de 6ème SEGPA  remet en cause les fondements des classes de SEGPA. On demande que l’on renonce à « intégrer » sans moyens les élèves dans les classes de sixième générale.

                         

LES PROPOSITIONS DE TRAVAIL FUTUR

Nous reviendrons plus tard sur les travaux qui font des propositions concrètes et positives de travail pour l’avenir et qui seront proposées aux instances départementales et académiques pour répondre véritablement aux besoins des élèves pour construire leur avenir.

Partager cet article
Repost0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 16:15

ROUBAIX   Lycée Van Der Meersch 

Les personnels, les parents d’élèves appellent à un

rassemblement devant le Rectorat mercredi 22 février à 14h30

pour dire NON à la fermeture de l’établissement en 2013.

Le rectorat veut cette année, transférer les secondes au lycée Jean Rostand pour la rentrée 2012. La DGH le confirme : sur 27 titulaires, l'équivalent de 10 postes est supprimé

Une demande d'audience a été déposée (sans réponse pour l'instant)

 

Nous rappelons la position de la FCPE Nord sur la SUPPRESSION D’ÉTABLISSEMENTS : c’est tout à fait dans la cohérence de la politique de madame la rectrice qui veut diminuer le nombre d’établissements au profit d’établissements plus grands qui offriront soit disant plus de choix pour les élèves :  elle a prévu 25 suppressions sur l'académie .   

Pour la FCPE, il s’agit de favoriser les établissements scolaires « à taille humaine ». La taille des établissements a des effets notables sur la réussite des élèves et sur le climat scolaire, en particulier sur les phénomènes de violences et d’incivilités. Le maintien d’un réseau d’établissements de proximité est également un élément important pour assurer la réussite de tous les élèves, sans leur imposer des temps de transport trop élevés. Dans cette perspective, il s’agit d’être vigilant aux conséquences de l’assouplissement de la sectorisation, qui ne doit pas aboutir à vider certains établissements au profit d’autres sans leur maintenir leurs moyens de fonctionnement.


BRAY-DUNES  Ecole DESWARTE

« L’école DESWARTE de Bray-dunes a une prévision de 184 élèves pour la rentrée de septembre 2012. Pourtant, comme l’année dernière, une fermeture est prévue. L’école ne compterait plus que 6 classes, ce qui ferait une moyenne de 30.66 élèves par classe.

Mathématiquement la fermeture ne devrait donc pas être entérinée !

Cependant, Monsieur l’Inspecteur d’Académie n’a compté que 154 élèves !!???

Aujourd’hui 170 enfants sont physiquement présents dans l’école. Les prévisions d’effectifs pour septembre 2012 sont les suivantes :

29 pré-inscriptions+179+4-28 CM2 soit 184 élèves !

On laisse espérer l’attribution d’un moyen supplémentaire pour la rentrée de septembre. Quel intérêt de supprimer un poste de titulaire et de chasser un enseignant de l’école pour un poste provisoire sur lequel arrivera un remplaçant ? Quel est l’intérêt de casser une équipe pédagogique qui souhaite visiblement continuer à travailler ensemble ?

Parents et enfants sont attachés à l’équipe en place et souhaitent la garder.


DUNKERQUE   école de la Porte d’Eau

 RENDEZ-VOUS A l’ÉCOLE DE LA PORTE D’EAU 10H15,  POUR GARDER LA CLASSE DANS L’ÉCOLE L’AN PROCHAIN.

MERCREDI 22 FÉVRIER 10H30.

Parents et enfants, collégiens, lycéens, enseignants, soucieux du service public d’éducation et amis de l’école républicaine.

RASSEMBLEMENT PARKING DU STADE TRIBUT

MANIFESTATION UNITAIRE ET ENTERREMENT SYMBOLIQUE DES CLASSES DEVANT L’INSPECTION ACADÉMIQUE, rue Nationale


COUDEKERQUE-BRANCHE   école Gérard-Philipe

Les parents d'élèves  sont  mobilisés contre la fermeture d'une classe dans leur école. Dimanche, l'APE FCPE Chaphil (association des parents d'élèves des écoles Gérard-Philipe et Charlie-Chaplin) était à l'Espace Jean-Vilar. Une liste d’attente de 60 enfants a été inscrite.

POUR DÉFENDRE  LE MAINTIEN DE LA CLASSE DE MATERNELLE MENACÉE DE FERMETURE, LES PARENTS D'ÉLÈVES DE L'ÉCOLE GERARD-PHILIPE DEVRAIENT  OCCUPER LES LOCAUX DE LEUR ÉCOLE CETTE NUIT. 


MONTIGNY-EN-GOHELLE  école maternelle Ferry

Lundi, les grilles de l'école Ferry-Sévigné de Montigny ont été cadenassées de 8h à 17h par un groupe de parents pour protester contre la fermeture annoncée d'une classe en maternelle. Là encore on force la main pour que les enfants ne soient plus inscrits à deux ans mais à trois.

 Un autre blocus est prévu avant la fin de la semaine.   

 Tous les parents de la ville sont solidaires et le maire et les élus soutiennent les actions  


Pour la FCPE Nord :

EN QUOI SERONT EFFICACES  LES SUPPRESSIONS DE CLASSES NOTAMMENT EN MATERNELLE POUR ABAISSER L’ACCUEIL DES ENFANTS DE 2 ANS EN MATERNELLE ?

 Par la réduction systématique du nombre d’élèves par rapport aux prévisions, madame la rectrice veut tendre vers le 17% d’accueil national alors que le Nord était à 41 % en 2010, et impose aux directions d’école de ne pas accueillir les enfants de DEUX ANS.  

--> C’EST CE QU’ON APPELLE DE LA SÉGRÉGATION ORGANISÉE au nom de la sainte doctrine économique de restrictions budgétaires.
Et puis il faut aussi préparer le terrain pour mettre en place les fameux jardins d’éveil payants du privé !

 

 

RAPPEL

LE 22 FÉVRIER 2012

 La FCPE Nord invite à la réunion d’un

Comité Départemental de l’Education Nationale  

alternatif au Conseil Départemental de l’Education Nationale auquel nous avons décidé de ne plus assister jusqu’à nouvel ordre. Nous avons boycotté celui du 2 février et avons été absents volontaires de celui du 6 février.
Nous estimons en effet que nous n’avons pas à assister à la réunion d’une instance qui n’est plus qu’une chambre d’enregistrement des décisions prises des suppressions des moyens des écoles. Nous ne remettons pas en cause le travail des services de l’Inspection académique mais nous affirmons simplement que madame la rectrice et son ministre de tutelle ne donnent pas les moyens suffisants et nécessaires pour que l’Inspection académique puisse réellement travailler pour faire face aux besoins indispensables des écoles maternelles et élémentaires et aux grandes difficultés de certains élèves.

Ce CDEN alternatif étudiera les véritables mesures qu’il faut prendre, dans le Nord, pour les écoles, pour aider efficacement tous les élèves dans leur scolarité.

 

QU’ON SE LE DISE…

 Ah, ça ira, ça ira...  portee

Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 14:19

CAPPELLE LA GRANDE groupe scolaire Jean-Jaurès  

 Demande de la non suppression de la classe dans un quartier socialement défavorisé, les parents réclament, comme à GRANDE-SYNTHE, le maintien du poste de RASED.

Manifestation dans les rues de Cappelle-la-Grande.

mardi 21/02 à partir de l’école à 17h avec un faux cercueil rempli de livres et de cahiers symbolisant "la mort de l'éducation pour nos enfants".  

Jeudi 23/02   fausse classe de 30 "élèves" (adultes chahuteurs!) devant l'école à 16h30.

 

PONT SUR SAMBRE : école Louise ROLAND

Pour essayer de mobiliser le plus de monde possible et pour montrer la détermination des parents contre la fermeture de classe, une pétition a été mise en ligne :

http://www.lapetition.be/en-ligne/Non-a-la-fermeture-de-classe-a-l-ecole-louise-roland-de-pont-sur-sambre-10988.html

Vendredi 17/02 l'école a été occupée de 13h30 à 21h
Mercredi 22 Février  MANIFESTATION
dans la grand rue de Pont sur Sambre.
« Nous ne sommes plus en colère mais en rage. » disent les parents.

VILLENEUVE D’ASCQ : lycée Queneau

Le lycée fait encore une fois les frais des réductions budgétaires. L'équivalent de quatre postes serait supprimé. Ce qui veut dire :
des classes surchargées (35 élèves en moyenne en 2nde, 36 en TS),
moins de dédoublements, moins d'accompagnements personnalisés....

Une délégation de parents et professeurs sera reçue ce mercredi matin en audience
au rectorat pour demander plus de moyens.
lycée "mort" mercredi 22 février


ST AMAND-LES-EAUX  : Lycée Couteaux  

8 postes de professeurs supprimés (Lycée Général et Professionnel) + 7  professeurs ayant des compléments de service à donner sur d’autres établissements.

Conséquence en partie de la fermeture de la filière STI en 2011 et du BTS CRCI cette année.

Si rien ne change à la prochaine rentrée, avec la nouvelle dotation, il y aura :  les classes de seconde à 34 élèves, la 1ère ES à 38 élèves, la TES à 41 élèves

Même si certains cours sont dédoublés, il restera 3 à 4 disciplines en classe entière et des groupes de langues jusqu’à 24 élèves, moins d’options disponibles.

Les Commissions permanentes et les CA avec quorum ont été boycottés ; le 16 février, les professeurs et les parents d’élèves ont tous voté contre la nouvelle Dotation.


MONTIGNY-EN-OSTREVENT :  école maternelle Victor Hugo

Ce dernier vendredi matin, une manifestation école morte. Les représentants des parents d’élèves étaient présents devant les grilles de l’école qui avaient été condamnées pour l’occasion avec des bandes signalétiques et de nombreuses affiches. Les parents d’élèves solidaires de ce mouvement n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école et nombre d’entre eux étaient présents avec les enseignantes et les élus de la commune pour un lâcher de 109 ballons représentant les 109 enfants scolarisés cette année à l’école Victor Hugo.

« Pour fermer cette classe, le rectorat a volontairement « oublié » les enfants de 2 ans qui ont les mêmes droits que les autres enfants d’être scolarisés en sachant que notre école fait partie du réseau d’Education Prioritaire ». A ce jour, les inscriptions montrent déjà que 104 élèves seront présents à la rentrée prochaine et celles-ci ne font que commencer !!!

Les représentants des parents d’élèves ont également, par écrit, adressé au Rectorat, à l’Inspection académique et à l'Inspection de l'éducation nationale un courrier indiquant leur refus de fermer cette classe en invoquant des effectifs suffisamment importants pour maintenir les 5 classes à la rentrée 2012-2013, ainsi qu’une pétition de près de 1000 signatures ! La pétition sur internet restera ouverte jusqu’à la rentrée prochaine.

Samedi, les parents étaient  présents Place d’Armes à Douai.

DSCN2631.JPG B

 

COUDEKERQUE-BRANCHE   : école Gérard Philipe  
Vendredi 17 février était prévu le 2ème conseil d'école : le conseil d'école devait se tenir à 17h.
De 16h30 (heure de sortie des classes) à 17h, des enfants encadrés par leurs parents ont réalisé une fresque (ou plutôt banderole) avec l'inscription "SAUVEZ MA CLASSE", des dessins, des noms d'enfants de l'école.
Les représentants extérieurs ont été accueillis : M. Dany Vitse DDEN, M. Jean-Paul Parent, adjoint aux affaires scolaires et Mme Wallyn, inspectrice de circonscription (invitée mais malheureusement absente à ce conseil d'école).
« Avec La banderole, pour signifier notre incompréhension et notre refus de la fermeture de classe prévue dans notre école le conseil d'école n'a pu débuter qu'à 17h30, suite à la présence des enfants et des parents dans la salle où se déroulait le conseil d'école. »  
Une motion, proposée, par les parents d'élèves, a été votée à l'unanimité des présents au conseil d'école.

« NUIT DE LA CONTESTATION »

OCCUPATION DE L’ÉCOLE EN FAMILLE

du mardi 21 février à partir de 18h au mercredi 22 février

 

ET CE N’EST PAS FINI…

Défense ecole publique

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:34

« Les parents d’élèves évaluent la politique de débâcle scolaire de Madame la Rectrice : ZÉRO SUR TOUTES LES LIGNES ».

 

0sur10b

 

 

Les parents d’élèves du Nord ont ras le bol de la « braderie scolaire » des fermetures, des suppressions, des réductions… érigée en politique éducative qui ne vise qu’un but :

la mort programmée de la réussite scolaire dans l’académie de Lille.

                                                                                                      

Jugez vous-mêmes :

·        la fermeture des secondes comme au lycée Van Der Meersch, c’est la mort programmée du lycée stigmatisé

·        la fermeture des 6èmes dans  les  SEGPA, c’est la mort programmée des SEGPA et de l’enseignement adapté

·        la fermeture de certaines sections en lycée professionnel, c’est la mort programmée du lycée professionnel

·        la fermeture des maternelles pour les 2/3 ans, c’est la mort programmée de l’école maternelle

·        la fermeture du centre de formation de psychologie scolaire, c’est la mort de la formation des enseignants et de la psychologie scolaire au service des élèves en difficulté

·        la fermeture des CIO (Centre d’Orientation et d’Information), c’est la mort programmée de l’orientation scolaire et de l’éducation à l’orientation scolaire active

·        la suppression des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté), c’est la mort programmée de l’aide personnalisée aux élèves en difficulté

·        la suppression de 14 classes  de troisième d'insertionc’est la mort de l’aide aux élèves en difficulté au Collège

·        la réduction des options en lycée, c’est la mort programmée des enseignements optionnels de qualité

·        la réduction des intervenants en langues étrangères, c’est la mort programmée de l’apprentissage performant des langues étrangères

·        la réduction des dotations dans les écoles, les collèges et les lycées, c’est la mort programmée de la réussite scolaire de tous les élèves

 

NON, Madame la Rectrice, la politique des fermetures, des suppressions et des réductions n’est pas une réponse éducative.

NON, Madame la Rectrice, les parents d’élèves du Nord  et la FCPE Nord ne vous laisseront pas brader l’avenir de leurs enfants.

 

Nous serons nombreux à dire NON

à cette POLITIQUE MACABRE

 

LE SAMEDI 18 FÉVRIER

 

à LILLE, Porte de Paris, à 14H30

 

Mais aussi

 

à DOUAI, Place d’Armes, à 10h30

 

 

 

 

 ET PARTOUT OÙ CELA EST NÉCESSAIRE...

 

pour l'école publique

 

                                                                                  l' Équipe de la FCPE Nord

 

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 16:11

On trouvera notamment ci-après les refus motivés de voter pour des dotations horaires insuffisantes octroyées  par le rectorat. Les conseils d’administration sont boycottés et les parents et les enseignants refusent de voter, avec raison, des répartitions de moyens qui ne permettront pas aux élèves et aux professeurs de travailler dans de bonnes conditions pour une prise en charge de tous les élèves.

VILLENEUVE d’ASCQ     lycée Queneau

Pour faire suite aux actions déjà menées, le  maire de Villeneuve d'Ascq a prévu de réserver un temps d’expression lors du prochain conseil municipal (18 H 45, mardi 21)

Le collectif qui a déjà œuvré par le passé, soutenu par les élus de la  municipalité va être réactivé.

La demande urgente et argumentée en vue d’une audience auprès du rectorat est restée sans réponse.    

C’est pourquoi  la FCPE et la PEEP appellent les parents  à ne pas envoyer leur enfant au lycée :                                                        le mercredi 22 février

pour une opération lycée mort

Et ce, afin de soutenir la demande d’audience et la demande de moyens supplémentaires pour le lycée.

 

DUNKERQUE   ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE DE LA PORTE D’EAU

Après la Manifestation cette semaine jusqu’à l’Inspection de Circonscription

UN APPEL À RASSEMBLEMENT

Vendredi  17 février à 17H et 18H (étude)

Accrochage à la grille du niveau 1 de papillons cartonnés qui seront fournis aux enfants par les parents.

Parents et enfants sont invités à exprimer leur mécontentement quant à la fermeture programmée de la classe à la rentrée prochaine. (Slogan, dessin, message…)

 

DUNKERQUE/ROSENDAËL  collège Paul Machy

Les parents d’élèves de la  FCPE ont été reçus à l'inspection académique de Dunkerque.

Un autre Rendez-vous a été pris à l'inspection académique de Lille le mardi 21 février à 17h00, afin d'évoquer le  mécontentement face à  la suppression des 2 classes au niveau du collège : 

une classe de 5ème et une classe de 4ème  

et les  difficultés qu'entraineront des classes surchargées par ces suppressions.

Dans l’attente, la commission permanente de ce prochain mardi est boycottée par les professeurs et les parents d'élèves du collège .

CAMBRAI  cité scolaire Fénelon

La section locale de la FCPE a suivi le mot d'ordre lancé par la FCPE Nord et a boycotté le Conseil d'Administration du collège  de ce mardi 14 février 2012.

Cette décision vise à protester contre la réduction drastique des moyens matériels, financiers et humains mis à la disposition des lycées et collèges qui se traduit à tous les niveaux par une dégradation de la qualité de l’enseignement délivré. Au niveau local, la faiblesse de la dotation horaire globalisée, conjuguée à l’augmentation continue du nombre des collégiens accueillis, au manque de personnel enseignant et administratif et à l’exiguïté des locaux, conduit à ce que le collège Fénelon ne pourra plus, à très court terme, assurer ses missions fondamentales.

 

 CAMBRAI  LYCÉE PAUL DUEZ

Les représentants des parents d’élèves de la F.C.P.E élus au Conseil d’Administration du LYCÉE dénoncent l’insuffisance de la Dotation Globale Horaire attribuée à l’Établissement pour la rentrée 2012/2013, ainsi que les suppressions de postes en mathématiques et en anglais et la suppression  de moyens qu’elle provoque.

Comment les élèves en difficulté ou non seront pris en charge, avec une augmentation des effectifs dans les classes, notamment dans les cours de langue ? 

C’est pourquoi les parents d’élèves FCPE refusent de prendre part au vote de la Dotation Globale Horaire, ce jeudi 16 février 2012  

CAPPELLE LA GRANDE    collège MAXENCE VAN DER MEERSCH

Les représentants de parents FCPE et les professeurs ont  boycotté le CA qui devait avoir lieu le 07 Février 2012. La veille, en commission permanente, ils avaient déjà voté contre les décisions concernant l'utilisation de la dotation pédagogique ainsi que sur la suppression d'un poste de professeur  d'anglais et d'un professeur stagiaire.

Lors de la commission du 13 Février ainsi qu'au CA :   nouveau vote contre la dotation pédagogique.  

DOUAI   Lycée J.B. COROT

En cinq ans, le lycée a perdu 28% de ses élèves mais 37% de ses moyens. Une motion a été déposée.

Les représentants élus du Lycée Corot de Douai ont décidé de ne pas siéger lors du Conseil d’Administration de préparation de rentrée qui devait se tenir le 6 février 2012.Lors du CA convoqué sans quorum, ils ont  voté contre la répartition de la dotation par le Chef d’établissement pour protester contre la scandaleuse diminution des moyens.

Au Lycée Corot de Douai, pour une perte estimée à 47 élèves (de 968 à 921), il y aurait suppression d’au moins 1 seconde, 1 terminale littéraire, plusieurs divisions de STG du fait de la réforme.

Cela signifie des classes encore plus chargées (en moyenne 32,2 élèves en seconde).  

 

Inquiétude pour les options, notamment l’audiovisuel, qui s’enseigne maintenant essentiellement sur heures supplémentaires.

Ce sont 148 heures-postes qui sont supprimées (baisse de 11%) ! Cette mesure se traduirait  par la suppression de 8 postes (9% des professeurs titulaires) et l’imposition de 9 Compléments de service (plus d’un professeur sur 10 !).

Nombre d’heures supplémentaires (154 HSA, l’équivalent de plus de 8 postes de titulaires) sont encore imposées. C’est donc sur heures supplémentaires que nombre d’enseignements dispensés au lycée devraient être assurés par les professeurs restant.

Depuis 2007  la dotation est passée de 1916 Heures postes en 2007 à 1213 HP en 2012, soit une perte de l’équivalent de 39 postes !!

Les conditions de travail vont être plus difficiles pour les professeurs, mais surtout les conditions pour réussir sont de moins en moins réunies pour nos élèves.



À SUIVRE...



entasser moins 2

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 12:30

L’appel aux deux semaines d’actions a connu depuis lundi un succès sans précédent au niveau des écoles, collèges et lycées. Il faut dire que les actions étaient dans la continuité de toutes les actions faites depuis plusieurs semaines pour nombre d’écoles notamment.


Le comité technique de l’Inspection académique qui doit prendre des décisions de fermetures et d’ouvertures pour les écoles devait avoir lieu ce jeudi 16 février.

Une manifestation avait  été prévue à cette occasion à 9h30 devant l’Inspection académique  comme nous l’avons rapporté dans nos éditions précédentes.

La FCPE Nord était présente et représentée par Tabia MAYNOU, administratrice départementale et de nombreux parents qui pour l’occasion avaient sorti les drapeaux et les badges de la FCPE.

Ce comité technique se réunira en réalité probablement le 21 février.

 

CELA NE VEUT PAS DIRE QUE TOUT EST TERMINÉ !

 

Il faut continuer de revendiquer les MOYENS pour nos écoles et ne pas baisser les bras.

NOUS VOUS INDIQUERONS CE QU’ON PEUT FAIRE APRÈS LE 21 FÉVRIER POUR  ESSAYER D’OBTENIR CE QUI EST LÉGITIME POUR NOS ENFANTS.

POUR DIRE NON

 

-          À l’AUGMENTATION des EFFECTIFS PAR CLASSE dans les ÉCOLES,     

-          À la RÉDUCTION ORGANISÉE de l’ACCUEIL des ENFANTS DE DEUX ANS en MATERNELLE

-          À l’AUGMENTATION des EFFECTIFS dans les CLASSES de COLLÈGES et de LYCÉES et la DISPARITION DES DÉDOUBLEMENTS DES COURS.

 

POUR DIRE NON

À LA SUPPRESSION DES MOYENS POUR LA PRISE EN CHARGE DES ÉLÈVES EN GRANDE DIFFICULTÉ  

-          dans les Réseaux d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficulté (RASED)
 

-          dans les COLLÈGES : suppression de sixièmes de SEGPA (section d'enseignement général et professionnel adapté), suppression de classes de troisième d’insertion

 

La FCPE NORD A APPELÉ À PARTICIPER aux rassemblements départementaux et académiques avec les partenaires, personnels de l’Éducation nationale

CE JEUDI 16 FÉVRIER

 

À l’occasion du Comité Technique Spécial Départemental École dans le Nord

RASSEMBLEMENT À LILLE à 9h30 

devant l’Inspection Académique, 1 rue Claude Bernard,  

 

VENDREDI 17 FÉVRIER

À l’appel du Collectif de défense de l'école de la République du DOUAISIS

 

JOURNÉE  ÉCOLE MORTE (organisation FCPE)

DES ÉCOLES DU DOUAISIS TOUCHÉES PAR UNE FERMETURE,

commune avec LES LYCÉES

 

LE SAMEDI 18 FÉVRIER

LILLE :  MANIFESTATION  à partir de 14h30      PORTE DE PARIS  

À l’appel des organisations

 

image logos semaine action 12 au 18 02 12

 

DOUAI : MANIFESTATION à 10h30, rassemblement place d'Armes

À l’appel du Collectif de défense de l'école de la République du DOUAISIS

Avec le soutien de la FCPE Nord

LE 22 FÉVRIER 2012

 La FCPE Nord invitera à la réunion d’un

Comité Départemental de l’Education Nationale  

alternatif au Conseil Départemental de l’Education Nationale auquel nous avons décidé de ne plus assister jusqu’à nouvel ordre. Nous avons boycotté celui du 2 février et avons été absents volontaires de celui du 6 février.
Nous estimons en effet que nous n’avons pas à assister à la réunion d’une instance qui n’est plus qu’une chambre d’enregistrement des décisions prises des suppressions des moyens des écoles. Nous ne remettons pas en cause le travail des services de l’Inspection académique mais nous affirmons simplement que madame la rectrice et son ministre de tutelle ne donnent pas les moyens suffisants et nécessaires pour que l’Inspection académique puisse réellement travailler pour faire face aux besoins  indispensables des écoles maternelles et élémentaires et aux grandes difficultés de certains élèves.

Ce CDEN alternatif étudiera les véritables mesures qu’il faut prendre, dans le Nord, pour les écoles, pour aider efficacement tous les élèves dans leur scolarité.

 

Sans oublier LOCALEMENT :

BAILLEUL : appel à manifestation devant les grilles du Collège Maxime DEYTS

                                                          ce jeudi à 17h30.

Les dotations allouées au Collège Maxime Deyts amènent inéluctablement une dégradation des conditions d’accueil des enfants par une surcharge des effectifs.

Le Boycott du Conseil d'Administration du 16 février est annoncé.

MONTIGNY-EN-OSTREVENT  école maternelle Victor HUGO

 Ce vendredi 17/02 ce sera une journée école morte avec un lâcher de ballons

Appel est fait aux  parents pour qu'ils viennent nombreux soutenir les enseignants le 17/02 à 8h30 devant l'école

 

GRAVELINES : Collège Pierre et Marie CURIE

MANIFESTATION   vendredi 17/02 matin à 8h00

                           devant le collège Pierre et Marie CURIE

  

À l’appel de la FCPE, de l'Aslape , des enseignants et de  la municipalité avec distribution de flyers aux parents pour expliquer l’action contre les suppressions de moyens.

 

À SUIVRE…

portee  TOUT VA TRÈS BIEN, Madame la Rectrice,

                                                                       TOUT VA TRÈS BIEN, TOUT VA TRÈS BIEN... (air connu)

                                                                                                          

Partager cet article
Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 14:28

Dans le second degré, lycées et collèges, les réactions sont de plus en plus nombreuses quand on réunit les conseils d’administration pour présenter les répartitions horaires et le fonctionnement des établissements, alors que les dotations du rectorat s’avèrent souvent insuffisantes pour qu’à la rentrée prochaine les élèves puissent travailler dans des conditions acceptables.
Vous trouverez ci-après quelques exemples d’établissements touchés par ces mesures et nos commentaires.

 

LA BASSÉE Collège Schweitzer

Les parents d'élèves de la FCPE élus au conseil d'administration du collège ont boycotté mardi la réunion de conseil d'administration de l'établissement. Une motion a été déposée dont voici quelques extraits :

« La dotation horaire n'est pas satisfaisante car elle conduit à une augmentation des effectifs par classe, en particulier des classes de troisième. La dégradation des conditions de travail ne permettra pas de dispenser un enseignement de qualité que tous les élèves, notamment les plus fragiles sont en droit de recevoir. Nous ne pouvons accepter qu'ils soient pénalisés.

La diminution des moyens implique :

- la disparition d'un accompagnement personnalisé pour les élèves en difficulté

- la suppression du travail en groupes réduits, alors qu'il devrait être au contraire développé pour les langues et les sciences en contrepartie de l'augmentation des effectifs par classe »

  Trente élèves par classe c’est trop !

 

Le commentaire de la FCPE Nord :

C’est un exemple concret qui montre que, comme dans beaucoup d’autres collèges, la politique de madame la rectrice est bien de se préoccuper de supprimer des moyens pour appliquer la politique d’économie à l’aveuglette de son ministre de tutelle et non pas de défendre les moyens de notre académie et de rechercher à améliorer la réussite des élèves. Comment peut-on améliorer la prise en charge des jeunes dans les collèges en augmentant les effectifs par classe, en supprimant les  groupes de travail réduits, indispensables dans certaines matières… ?!

 

LILLE  Lycée FÉNELON

La FCPE du conseil local des parents d'élèves du lycée FÉNELON à LILLE a BOYCOTTÉ le Conseil d’administration du 14 février 2012 en accord avec les représentants des personnels d'enseignement et d'éducation. Les parents protestent notamment contre :
- les effectifs prévus pour la rentrée (35 élèves dans toutes les classes),
- la diminution de l'offre des options (disparition de l'option musique "lourde" en série L, diminution des horaires en latin grec...)
- la dotation insuffisante pour créer les postes nécessaires au bon fonctionnement de l'établissement.

 

Les dotations proposées ne sont donc pas satisfaisantes et conduiront à des suppressions de moyens, des fermetures de classes, moins de travail en groupe en langue et sciences etc…

 

Le commentaire de la FCPE Nord :

Pas d’étonnement quand on se souvient des propos de madame la rectrice dans la Voix du  Nord du 16 septembre 2011 ,  à propos de la rentrée 2011 et de l’augmentation des effectifs par classe :

Dans les classes qui ne posent aucun problème, le fait qu’il y ait quelques élèves de plus par classe ne me choque pas. Après tout, à l’université, ils se retrouvent dans des amphis de 400 places et ça ne perturbe personne. Ne pas les amener vers des groupes de travail plus importants, c’est ne pas les aider“.

Madame la rectrice, chancelière des universités, qui se targue de vouloir utiliser les suppressions de moyens (?) pour mieux prendre en charge les élèves et les préparer à entrer à l’université, a une conception dépassée de ce que devraient  être les conditions de  travail pédagogique universitaires.

À la FCPE Nord , nous affirmons que les études et les recherches montrent clairement que le cours en amphithéâtre a vécu et qu’il est obsolète. Nous y reviendrons.

                                                                                                                                   

ROUBAIX   lycée Van-der-Meersch

Cela fait cinq semaines que la contestation dure. Les parents, des professeurs, se sont  réunis une fois de plus la semaine dernière avec l'association Sauvons l'école de la République. Le problème soulevé est le transfert annoncé des classes de seconde au lycée Jean-Rostand à la rentrée prochaine. Les parents craignent la fermeture de l’établissement à terme. Ce dont ils ne veulent pas. 

C’est pour cela que le BOYCOTT du  conseil d'administration de ce lundi a été décidé et qu’un rassemblement a eu lieu  devant le lycée à 17 h 30.

 

WORMHOUT    Lycée  de l’Yser

Les parents et les professeurs sont très inquiets. Là aussi, ils craignent la fermeture de l’établissement. À l’évidence la position du rectorat pour l’avenir de l’établissement n’est pas claire. Il est annoncé la mise en réseau avec le lycée de l'Île Jeanty. Les mesures prévisionnelles du rectorat semblent favoriser une nouvelle baisse des effectifs du lycée alors que des solutions sont proposées par l’équipe pédagogique pour  créer des ouvertures. Ces propositions semblent être refusées par le rectorat qui veut fermer une classe de 3e de découverte professionnelle de six heures sur les deux existantes, sans plus d’explication ou de motif.  Seul établissement de ce type en milieu rural, sa fermeture va entrainer pour les jeunes une disparition d’offres attractives.

 

L’avis de la FCPE Nord sur la SUPPRESSION D’ÉTABLISSEMENTS : c’est tout à fait dans la cohérence de la politique de madame la rectrice qui veut diminuer le nombre d’établissements au profit d’établissements plus grands qui offriront soit disant plus de choix pour les élèves. 

Pour la FCPE, il s’agit de favoriser les établissements scolaires « à taille humaine ». La taille des établissements a des effets notables sur la réussite des élèves et sur le climat scolaire, en particulier sur les phénomènes de violences et d’incivilités. Le maintien d’un réseau d’établissements de proximité est également un élément important pour assurer la réussite de tous les élèves, sans leur imposer des temps de transport trop élevés. Dans cette perspective, il s’agit d’être vigilant aux conséquences de l’assouplissement de la sectorisation, qui ne doit pas aboutir à vider certains établissements au profit d’autres sans leur maintenir leurs moyens de fonctionnement.

 

TOURCOING  Lycée Gambetta

Les Professeurs et les Parents d’élèves ont voté contre les successives propositions de répartitions horaires  au Conseil d'administration relatif à la Dotation Horaire Globalisée  pour 2012-2013.  

Ils « déplorent l’insuffisance notoire en heures postes de la dotation horaire. Ils refusent de voter une répartition pour laquelle les moyens suffisants n’ont pas été prévus, c’est-à-dire de trouver des solutions à l’impossible et d’être impliqués à leur corps défendant dans la gestion de la pénurie.

S’indignent des suppressions de postes, « remplacés » par des heures supplémentaires qui alourdissent  considérablement la charge de travail des enseignants, et qu’un certain nombre d’entre eux, d’ailleurs, n’accepteront pas. Ils demandent que les heures supplémentaires soient transformées en heures postes. »

La suppression de 135 HP amène la suppression de 9 postes d’enseignants qui viennent s’ajouter aux 3 suppressions de l’an dernier et aux  5 suppressions enregistrées en 2010. Soit un total de 17 postes en 3 ans. Cela se traduira par l’appauvrissement de l’offre d’enseignement (perte du latin, disparition de certains ateliers en AP, appauvrissement de l’offre en sections européennes), le  « bourrage » des classes et l’impossibilité d’accueillir les doublants de Terminale.

 

CAMBRAI  Lycée Paul DUEZ

La répartition des moyens horaires pour la rentrée prochaine dans l’établissement est contestée. La troisième phase de la mise en place de la réforme se fait avec une diminution des moyens : disparition de grilles nationales fixant les dédoublements, mise en concurrence des disciplines, baisse du nombre d'heures de cours : un bachelier en 2013 aura ainsi eu 100 heures de moins de français sur sa scolarité de lycée, 144h de sciences en moins s'il est bachelier S, 90 heures de SES en moins s'il est en ES...  L’accompagnement personnalisé n’aura pas les moyens de bien fonctionner.

Moins 71 heures postes pour des effectifs prévisionnels de 17 élèves en plus : Effectifs plus chargés en moyenne,  le sort fait aux langues vivantes et en particulier à l'anglais qui voit en seconde son nombre de groupes passer de 14 à 11 groupes : comment envisager dans de bonnes conditions la prise de parole par les élèves, le suivi individualisé dans des groupes qui dépasseront les 32 élèves ? De même en espagnol, le nombre de groupes est réduit en seconde impliquant là aussi une montée des effectifs….

 

MARCQ EN BAROEUL  Collège Rouges Barres

 Après le boycott du premier conseil d’administration, une nouvelle réunion s’est terminée par le vote contre la répartition de la dotation globale horaire (DGH).

 Dans cet établissement il y aura 1 classe de plus avec un demi-poste de moins.

 

facebook FCPE rouges barres :

http://www.facebook.com/profile.php?id=100000034109409

 

HAUBOURDIN  lycée BEAUPRÉ

Les professeurs et les représentants FCPE  ont commencé à occuper dès mardi soir  la salle des professeurs. Les parents FCPE dorment sur place depuis, à tour de rôle.

L’association FCPE et les parents FCPE élus ont participé au boycott du Conseil d’administration du 3 février et ont refusé de voter la répartition horaire globale.

 

ARMENTIERES   collège Desrousseaux

Manifestation ce mardi  7 h 30, des parents, enseignants et  le maire de la commune, devant le collège 

contre la fermeture de la classe de troisième d'insertion.

  « Des élèves en grande difficulté en quatrième qui pouvaient trouver une façon de s'en sortir par la troisième d'insertion vont être catapultés en troisième classique et ne pourront pas raccrocher »   (FCPE du collège)

 

Pour la FCPE Nord :

 Il faut savoir que c’est  14 classes de ce type dans le Nord qui risquent de disparaître. Une fois de plus, des moyens sont détruits dans le cadre de la même politique de suppressions d’aide aux élèves en difficulté comme pour les SEGPA et les RASED dont nous parlions dans un de nos précédents articles. AUCUN AUTRE DISPOSITIF N’EST MIS EN PLACE !

  

 

VILLENEUVE D’ASCQ   LYCÉE QUENEAU, les parents d’élèves, les enseignants, cette année comme l’année dernière, sont repartis dans la bataille :

Quatre postes en moins pour une vingtaine d'élèves en plus ! 

Lundi soir, les représentants des enseignants, des parents et des lycéens ont boycotté le conseil d'administration  qui a dû être annulé. Rappelons que  neuf postes avait été supprimés l’année dernière.

Les effectifs sont sous-évalués : cela créera des classes de Seconde à 35 élèves en moyenne. Ce nombre de 35 soulève des problèmes de sécurité dans de nombreuses petites salles de classe.

 

BAILLEUL : appel à manifestation devant les grilles du Collège Maxime DEYTS

                                                          ce jeudi à 17h30.

Les dotations allouées au Collège Maxime Deyts amènent inéluctablement une dégradation des conditions d’accueil des enfants par une surcharge des effectifs.

Le Boycott du Conseil d'Administration du 16 février est annoncé.

 

A SUIVRE…

 

 

 DERNIÈRE MINUTE AVANT PARUTION :

 

MARCQ EN BAROEUL : École DERAIN  une suppression de classe, des classes à 27 ou 29 élèves

  SIGNEZ LA PÉTITION

http://www.petitions24.net/apeep-ecole_derain

 

HAZEBROUCK :  Groupe scolaire Ferdinand BUISSON

  Dans l’action et sur son site  

http://apefbl.free.fr

 

ARLEUX : l'association FCPE lance une pétition pour protester contre la baisse des moyens :

http://www.petitionenligne.fr/petition/non-a-la-degradation-de-l-enseignement-au-college-d-arleux/2185

 

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:39

(Suite du précédent article)

On peut constater que la détermination est présente partout tant les parents trouvent injustes les fermetures qui toucheront l’école de leurs enfants. Les actions pour dénoncer cette injustice sont très variées et souvent originales et parfois « dures ».

La publication de toutes ces actions permet à chacun des parents et associations de savoir qu’ils ne sont pas seuls à lutter contre des mesures de suppressions de moyens, mais que bien au contraire une réelle mobilisation a lieu sur tout le territoire départemental.

Les responsables de la destruction des moyens de l’école publique auront à en  répondre :

Monsieur le ministre de l’éducation nationale, madame la rectrice de l’académie, les députés de la majorité et notamment ceux du Nord qui ont voté pour le budget de l’éducation nationale 2012 et donc pour la suppression des postes.

Nous y reviendrons très prochainement.

 

HAULCHIN –École Irène et Frédéric Joliot-Curie   ÇA BOUGE !

Ce jeudi dernier, les parents d'élèves ont investi le bureau de Madame la Directrice et ils ont appelé le rectorat sans interruption (8h30-11h30), pour protester contre la décision de fermer une classe.

Le vendredi après-midi, prise d'une photo de tous les enfants de dos par manque de respect à l'éducation et à la fermeture. Les associations ont offert un chocolat et une brioche aux élèves. L'action a été suivie d'un lâcher de ballons avec des cartes postales, que les personnes enverront à Madame le Recteur. 

À 17 h 45 a eu lieu un Conseil d'École Extraordinaire à la demande des parents et élus. Une motion a été adoptée et signée par tous les participants.

Le député de la 19e circonscription a répondu au courrier des parents et a envoyé une lettre au ministère de l'Éducation Nationale et se fait solidaire des parents.

 

HAZEBROUCK   groupe scolaire Ferdinand-Buisson - Lamartine

Vendredi dernier,  des parents d'élèves et des grands-parents, des  enseignants, ont montré leur colère dans la bonne humeur. Ils ont mis le mobilier scolaire et une classe sur la rue. Face à une nouvelle fermeture de classe, la sensibilisation au « porte à porte » de la population est en cours pour demander aux parents de ne pas attendre la rentrée pour inscrire leurs enfants à l’école. 

 

HELLEMMES  école maternelle Jenner

Vendredi, les parents d'élèves et membres des syndicats recevaient le soutien du maire de la ville devant la maternelle Jenner où une manifestation était organisée pour protester contre la suppression annoncée d’une classe de « petits » à la prochaine rentrée scolaire. Actuellement, l'établissement compte 26 élèves par classe, mais ce chiffre pourrait  atteindre 30 et peut-être 34 élèves si la fermeture est prononcée.

Une pétition a été lancée qui a déjà recueilli plus de 400 signatures  avec un appel à l'inscription des tout-petits pour la rentrée .

Ce lundi, les parents ont  occupé l'école et simulé la suppression d'une classe pour concrètement en montrer le résultat.

 

LA GORGUE : Fermeture d’une classe de l’école pour la rentrée 2012

Les parents ont décidé d’un certain nombre d’actions dont certaines sont en cours :

  lettre d’information et diffusion aux parents vendredi 10 février 2012,

        préparation de tracts distribués aux parents les 13 et 14 février  

        courriers et pétitions seront envoyés à l’inspecteur de circonscription,  l’inspecteur   d’académie à Lille, à Mme Hostalier députée.

·       Un conseil d’école extraordinaire a lieu aujourd’hui 14 février, jour de la fête des amoureux car « nous aimons notre école et la défendrons ». D’autres actions sont prévues dans les prochains jours.

 manif 027

LA LONGUEVILLE : l'école du village menacée d’une fermeture

Manifestation ce vendredi dernier :  élèves,  parents, enseignants et élus ont manifesté dans la rue et bloqué le carrefour de la mairie pendant une demi-heure pour protester contre la suppression.   

 

MILLAM   contre la suppression de classe

Pour faire suite au blocage de l'école vendredi dernier, à la désinfection de l’école,

ce lundi : un blocage de l'école a eu lieu dès le matin à 8 h 30, puis une grande vente aux enchères symbolique du mobilier scolaire de 14 h à 17 h.

 

MONTIGNY-EN-OSTREVENT  école maternelle Victor HUGO

Les représentants de parents d'élèves de l'école nous ont demandé de faire part dans le blog de leurs inquiétudes et de leurs actions. Nous le faisons volontiers.

L’école doit subir à la rentrée prochaine une fermeture de classe.    

Ce vendredi 17/02 ce sera une journée école morte avec un lâcher de ballons

Appel est fait aux  parents pour qu'ils viennent nombreux soutenir les enseignants le 17/02 à 8h30 devant l'école

 

Des pétitions sont en cours sur support papier mais également en ligne sur internet

 

http://www.petitionenligne.fr/petition/non-a-la-fermeture-d-une-classe-a-l-ecole-maternelle-victor-hugo-de-montigny-en-ostrevent/2157

Les parents élus appellent  aussi à participer

le Samedi 18 février au RASSEMBLEMENT organisé par le collectif du DOUAISIS,  SUR LA PLACE D’ARMES DE DOUAI DE 10H30 À 11H30

PONT SUR SAMBRE : suite

Après l’occupation de l’école le 10 février qui a été relayée par nombre de médias, les parents ont reçu ce jour là la visite de M. Bataille, député du Nord.

Les parents d'élèves, monsieur le maire et quelques membres du conseil municipal iront  MARDI 14 FÉVRIER à l'inspection Académique du Nord à Lille pour manifester leur désaccord face à la fermeture de classe. Un courrier sera remis et la délégation a bien l’intention de se faire entendre.

STEENWERCK et BAILLEUL : ci-après quelques images des manifestations de ce dernier SAMEDI contre les suppressions de postes

 MANIF STEENXERCK ET BAILLEUL 026             MANIF STEENXERCK ET BAILLEUL 031

 le vaut bien

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 22:23

L’actualité  nous oblige à augmenter la diffusion de nos articles pour essayer de rendre compte des efforts des parents pour se faire entendre dans les écoles, les collèges et les lycées, là où leurs enfants et les jeunes travaillent avec les enseignants pour construire leurs savoirs.
En tout cas les parents ne baissent pas les bras.

On peut même assister dans certains endroits à des actions qu’on peut qualifier de « rudes ». Cette « rudesse » tient sans doute au sentiment que les parents ont parfois d’être  ignorés et qu’ils estiment que leurs enfants ou adolescents n’ont pas à être des variables d’un ajustement comptable d’un budget académique notoirement insuffisant.

Cette politique destructrice, incohérente pour l’encadrement des élèves, amène à des actions de protestations qui se multiplient avec force et conviction dans le département.

 

DANS LES ÉCOLES des actions se durcissent  

 

BOURBOURG : école maternelle Ma Campagne

Menacée de la fermeture d’une classe sur 4. Les parents de la seule école maternelle de la ville ont décidé de durcir le ton puisqu’on ne les entend pas. La semaine dernière, ils avaient déjà occupé l’école. Le maire de la ville a apporté le soutien de la municipalité. L’école a été bloquée jeudi, CADENASSÉE . Vendredi, c’était le filtrage des voitures au rond point de Looberghe .

 

Le point de vue de la FCPE Nord

Cette école, comme certaines autres écoles de la commune, devrait être classée en zone d’éducation prioritaire mais elle ne l’est pas. Pourquoi ? En attendant, elle ne bénéficie pas du groupe dans lequel elle devrait être classée, et va sans doute subir une fermeture injustifiée mettant en péril une fois encore, comme ailleurs, l’accueil des enfants de deux ans.

La politique prônée par le ministre et la rectrice trouve ici encore une application concrète que les parents ont raison de ne pas accepter.

 

BRAY-DUNES : École DESWARTE  

                   CE VENDREDI 10 FÉVRIER : BLOCAGE DE L’ÉCOLE

Depuis, les parents ont cadenassé  la grille de l'école et ce pour une semaine. " Nous permettons aux enfants de rentrer au goutte à goutte par une autre porte."  

P1030428.JPG deswartes 1  P1030430.JPG deswartes 2

 

DUNKERQUE : École élémentaire LA PORTE D’EAU 

Les parents réagissent à une nouvelle fermeture de classe dans l'école l'an prochain. Cette décision, expliquent-ils, « ne prend pas du tout en compte un certain nombre d'indicateurs stables de l'école (recrutement, dérogations et donc attractivité, travail réalisé par les enseignants, projets éducatifs, intégration d'une section CLIS, intégration en cours d'année d'enfants plus difficiles venus d'autres écoles..) » et « de nouveaux indicateurs relevés cette année : difficultés plus grande des enfants en classe par le biais de l'augmentation des effectifs (2 suppressions déjà l'an dernier), phénoméne nouveau d'incivilités et de violences surtout verbales mais aussi physiques, enfants plus difficiles sans relevé d'enquête sociale » (aucune enquête sociale n'a été faite par l'Education Nationale depuis 10 ans). « Cette suppression de classe produira une nouvelle fois une diminution notable en moyens humains dans l'école faisant suite aux 4 suppressions de classe de ces 2 derniéres années s'ajoutant aussi … à la suppression des 4 Emplois vie scolaire en poste l'an dernier. ( Un seul a été renommé depuis le mois dernier) ».


Les parents ont donc décidé d’agir :

- ÉCOLE MORTE le lundi 13 février. Blocage de l’accès à l’école par les parents d’élèves à partir de 7h45.

- DÉFILÉ au départ de l’école avec toutes les familles à 14H30 vers l’INSPECTION ACADÉMIQUE, rue Nationale pour :

- Demander audience à l’Inspecteur de Circonscription.

- Déposer les pétitions signées par les familles.

- Déposer des courriers à  l'attention de l'IA-DSDEN et IA Adjoint.

- Déposer la motion du conseil d’école du 7 février qui s’oppose à la fermeture (signée par tous sauf l’Inspection)

- Exprimer leur  colère et leur rejet de cette fermeture qui ne se justifie pas.

 

FLINES-LES-RACHES 2 classes primaires supprimées à l’école

Les parents sont bien décidés à se faire entendre. Ce vendredi, des tracts ont été distribués à la sortie des écoles et des affiches ont été apposées chez les commerçants de la ville.  D’autres affiches seront mis en place en soirée .

Demain, mardi,  Rendez-vous vers 8h30 (du matin) à la salle des fêtes pour démarrer la MANIFESTATION  « opération coup de poing » avec un barrage filtrant.

Vendredi et samedi, l’ensemble des écoles publiques de Flines s’associera aux manifestations organisées par le collectif de la Défense de l’école de la République du Douaisis

Le groupe "Parents Flines" Facebook a été créé : pour le trouver sur Facebook, rechercher la personne ou le groupe "Flines-lez-Râches : Contre la fermeture de 2 classes de primaire".

LogoChutedeprofesseur

COLLECTIF DU DOUAISIS  DE DÉFENSE DE L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE:

APPEL À LA JOURNÉE ÉCOLE MORTE organisée dans tout le Douaisis          Vendredi 17 février

Samedi 18 février :  RASSEMBLEMENT SUR LA PLACE D’ARMES DE DOUAI DE 10H30 À 11H30

 .

 

À SUIVRE ...    

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 11:43

Il s’agit bien d’une bataille, hélas, que doivent mener les parents pour faire face à la vague de suppressions de moyens décidés par le ministère de l’éducation nationale, madame la rectrice et  les parlementaires de la majorité qui ont voté le budget 2012 de l’éducation nationale.

Vous avez pu, ces dernières semaines, vous rendre compte sur les pages de notre blog ,de l’étendue des « dégâts » qui seront occasionnés pour les enfants et les jeunes, mais aussi des réactions de colère des parents qui se sont mobilisés en force dans toutes les écoles et les collèges et les lycées professionnels. Les parents des lycées généraux commencent à entrer en résistance :

 

PARTOUT OÙ LES CONDITIONS D’ACCUEIL, D’ENCADREMENT et d’APPRENTISSAGE RÉGRESSENT,

IL FAUT DIRE NON !

 

IL FAUT DIRE NON

 

-          À L’AUGMENTATION DES EFFECTIFS PAR CLASSE DANS LES ÉCOLES, qui détruisent les conditions de travail des élèves et des enseignants et réduisent les moyens de prise en charge des élèves en difficulté.

-          À la RÉDUCTION ORGANISÉE de l’ACCUEIL DES ENFANTS DE DEUX ANS en MATERNELLE

-          À L’AUGMENTATION DES EFFECTIFS DANS LES CLASSES DE COLLÈGES et de LYCÉES et la DISPARITION DES DÉDOUBLEMENTS DES COURS notamment en langue, sciences et français et REFUSER en Conseil d’Administration toute répartition des moyens du fait d’une DGH (dotation globale horaire) qui serait insuffisante.

 

IL FAUT DIRE NON 

À LA RÉDUCTION ORGANISÉE PAR LE RECTORAT DES MOYENS POUR LA PRISE EN CHARGE DES ÉLÈVES EN GRANDE DIFFICULTÉ c’est toute l’aide aux élèves en grande difficulté qui est abandonnée. Cette politique est destructrice et va accroître le nombre d’élèves décrocheurs du système scolaire.  

-          dans les Réseaux d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficulté (RASED)
La suppression des nombreux postes de maîtres spécialisés va laisser des centaines d’Enfants dans leurs difficultés alors que déjà,
ACTUELLEMENT, DE NOMBREUX ENFANTS DE PLUSIEURS ÉCOLES NE BÉNÉFICIENT PLUS D’AIDE DE MAITRES SPÉCIALISÉS.

-          Dans les SEGPA (section d'enseignement général et professionnel adapté) des COLLÈGES  par la suppression de classes de 6ième SEGPA, alors même que des dossiers sont en attente et qui remet en cause les fondements des classes de SEGPA :

La FCPE Nord dénonce la nouvelle politique mise en œuvre par le rectorat pour supprimer des classes de SEGPA et « intégrer » sans moyens les élèves dans les classes de sixième générale.

 

La FCPE NORD appelle tous les parents à continuer la MOBILISATION  et à participer à tous les niveaux aux actions, manifestations, pour PROTESTER CONTRE LA DÉGRADATION DES MOYENS PRÉVUE POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE 2012 :

Dans les écoles, collèges et lycées…

Dans les villes et les villages…

 

Rappelons aussi les rassemblements départementaux et académiques avec les partenaires, personnels de l’Education nationale (pour les parents qui le pourront) :

- Le 16 février Comité Technique Spécial Départemental Ecole dans le Nord avec un rassemblement à LILLE devant l’Inspection Académique, 1 rue Claude Bernard,  à 9h30  -                 LE GRAND JOUR DES DÉCISIONS !

 

- Le samedi 18 février MANIFESTATION à partir de 14h30 Porte de Paris à Lille

Défense ecole publique

Partager cet article
Repost0